Pretto lève 8 millions d’euros pour simplifier le crédit immobilier

 |   |  845  mots
(Crédits : Pretto)
La startup spécialisée dans le crédit immobilier a séduit le fonds généraliste Alven et le fonds Blackfin spécialiste des Fintech. C'est sa deuxième levée de fonds en 15 mois. Pretto assure être rentable et revendique 100.000 utilisateurs.

Ça y est, vous avez enfin trouvé l'appartement de vos rêves. Reste à décrocher le prêt immobilier qui vous permettra d'en avoir les clés. C'est là que débute une période de stress et d'incertitude, rythmée par de multiples rendez-vous auprès des banques et la constitution d'un dossier fastidieux à monter. Passés par cette expérience peu agréable, Pierre Chapon et Renaud Pestre ont décidé de créer Pretto, une nouvelle offre en ligne de courtier en crédit immobilier.

BlackFin, Alven et de nombreux business angels au capital

Fondée début 2017, la startup officialise, ce mardi 5 février, une levée de fonds de 8 millions d'euros auprès de Pierre Kosciusko-Morizet (le cofondateur de PriceMinister), via sa holding personnelle Kernel, du fonds d'investissement spécialisé dans les Fintech Blackfin et du fonds généraliste Alven. Elle avait déjà levé 1,3 million d'euros en octobre 2017 auprès de Pierre Kosciusko-Morizet, d'Hugues le Bret (fondateur du Compte-Nickel), de Christophe Cremer (fondateur de Meilleurtaux.com), de Jérémy Harroch (fondateur de Quantmetry) et le groupe immobilier Duval.

Comme de nombreuses Fintech, la plateforme Pretto reprend les codes des nouveaux usages en ligne. Un simulateur très épuré permet à l'internaute de renseigner en quelques minutes les informations liées à son projet d'achat et à sa situation financière. A l'issue de ce questionnaire, il se voit proposer différents taux d'intérêt, présentés comme «fiables» par la startup. « Pretto permet d'analyser plusieurs millions de combinaisons parmi les offres des banques en matière de crédit immobilier, afin d'identifier le financement sur-mesure le plus adapté pour chaque projet », explique la startup dans un communiqué de presse.

« Nos algorithmes moulinent plusieurs types de données. Nous nous appuyons sur les indicateurs de taux fournis par les banques tous les mois, puis sur les conclusions des dossiers que nous avons nous-mêmes menés. Aujourd'hui nous disposons de plusieurs milliers d'exemples ce qui nous permet d'être suffisamment précis. Mais plus nous allons grossir, plus nos modèles seront performants », détaille à La Tribune Pierre Chapon.

Lorsque l'internaute sélectionne une offre de taux, il est recontacté par un expert en crédit immobilier qui l'accompagne jusqu'à la signature chez le notaire. La plateforme Pretto permet de centraliser les documents nécessaires à la constitution du dossier et de suivre son avancement, à la manière d'un colis en cours de livraison.

Une startup rentable

Le service est gratuit pour le particulier. Pretto ne pratique pas la double rémunération, pourtant très courante dans la profession de courtier, et se rémunère uniquement auprès des banques pour qui elle est un apporteur d'affaires. « Notre efficacité opérationnelle nous permet d'opter pour ce modèle », assure l'entrepreneur.

Plus de 100.000 internautes ont utilisé l'outil de simulation de Pretto et la startup a accompagné un peu moins d'un millier de particuliers jusqu'à l'obtention de leur prêt. Elle a financé 250 millions d'euros en 2018. La fintech se targue aujourd'hui d'avoir atteint la rentabilité. « Cela nous a permis de lever des fonds dans de très bonnes conditions », précise Pierre Chapon.

« Une des raisons du succès de Pretto est son outil innovant qui lui permet de trouver en quelques secondes ce qu'un être humain ne pourrait jamais trouver. Ils ont su détecter un vrai besoin chez les Français et y répondre parfaitement avec ce simulateur qui simplifie tout et permet à leurs clients de vivre sereinement cette recherche de crédit», commente Pierre Kosciusko Morizet dans un communiqué de presse.

« Nous pensons que Pretto est en train de révolutionner le marché du crédit immobilier grâce à sa double approche de business modèle innovant et la qualité inégalée de son expérience client », ajoute Julien Creuzé, Investment Director de BlackFin.

Multiplier les partenariats

Grâce à cette nouvelle augmentation de capital, Pretto entend doubler son nombre d'experts en crédit immobilier pour en compter 40 d'ici à la fin de l'année. « L'accent sera également porté sur la R&D. Nous voulons améliorer la fiabilité de nos algorithmes et nous renforcer dans la data science pour devenir une référence dans la simulation de crédit », expose l'entrepreneur.

Pretto entend multiplier son activité par trois au cours des douze prochains mois. Pour atteindre cet objectif, elle prévoit de multiplier les partenariats en B2B2C. La fintech propose déjà ses services aux utilisateurs de l'application Bankin' et travaille également avec l'agence en ligne Proprioo et le site de petites annonces Gens de confiance. De futurs partenariats avec les banques ne sont pas exclus.

Pour l'heure, Pretto, qui emploie 40 collaborateurs, entend se concentrer sur le marché français qui représente un peu moins d'un million de crédits immobiliers par an. Ses principaux concurrents sont les courtiers traditionnels et les courtiers en ligne. Pionnier sur ce marché, Meilleurtaux.com existe déjà depuis dix ans et a développé en complément un réseau de 300 agences franchisées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2019 à 16:26 :
très bon article

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :