Société Générale s’associe à une startup indienne dans l’assurance contextuelle

 |   |  623  mots
La startup Moonshot-Internet est née il y a deux ans au sein de Société Générale Assurances. Elle bénéficie aujourd'hui d'une indépendance opérationnelle et propose des nouveaux produits d'assurance à l'usage.
La startup Moonshot-Internet est née il y a deux ans au sein de Société Générale Assurances. Elle bénéficie aujourd'hui d'une indépendance opérationnelle et propose des nouveaux produits d'assurance à l'usage. (Crédits : Moonshot-Internet)
La startup née au sein de Société Générale Assurances, Moonshot-Internet, lève des fonds auprès de Roadzen pour un montant non communiqué. La jeune pousse du bancassureur développe de nouveaux types de contrats souscrits à la demande, à l'occasion d'un achat sur Internet. Elle vise 400.000 utilisateurs d’ici à la fin de l’année, mais n'en compte que quelques milliers pour l'instant.

Société Générale est bien décidée à accélérer dans l'assurance contextuelle, une nouvelle forme d'assurance à la demande, bien connue en Asie, souscrite lors d'un acte d'achat. Dans cette optique, le bancassureur vient d'annoncer un partenariat avec Roadzen, une Assurtech indienne qui développe pour les assureurs de nouveaux modèles de souscription et de gestion des sinistres grâce à l'analyse des données. L'accord consiste à une prise de participation minoritaire, mais significative, de Roadzen dans Moonshort-Internet, la startup maison de la banque de La Défense. Le montant de l'opération reste confidentiel.

Née il y a deux ans au sein de Société Générale Assurances, Moonshot-Internet est une structure indépendante mais comptait jusqu'à présent comme seul actionnaire la banque au logo rouge et noir, qui y avait investi 6 millions d'euros.

Synergies technologiques et géographiques

Moonshot-Internet s'est spécialisée dans la commercialisation de nouveaux produits d'assurance sous la forme de mini-services à consommer sur l'instant, de manière à compenser le plus rapidement possible un utilisateur lésé par un incident. Exemple concret avec une assurance voyage : si le vol enregistre un retard de plus de deux heures, l'assuré peut bénéficier d'un accès pour lui et sa famille au lounge de la compagnie aérienne ou choisir un remboursement par la suite.

Pour proposer ces compensations de manière instantanée, et donc sans que l'assuré n'ait besoin de présenter des justificatifs, la startup a adopté une approche paramétrique, en s'appuyant sur des données. Dès lors qu'une anomalie est observée, l'indemnisation est automatiquement déclenchée. Pour détecter un retard de vol, par exemple, Moonshot-Internet se connecte aux différentes bases de données des compagnies aériennes.

Outre son soutien financier, Roadzen doit apporter à Moonshot-Internet son expertise technologique. Les deux entités misent également sur des synergies géographiques, Roadzen souhaitant s'attaquer au marché européen. La startup indienne a d'ores et déjà développé son activité en Chine et aux États-Unis où elle travaille avec une trentaine de compagnies d'assurance, représentant environ 10 millions de clients, à qui elle propose trois choses : la souscription de nouveaux produits basés sur l'analyse de données, la gestion des sinistres en temps réel, et la fourniture d'une assistance à leurs clients finaux. Elle a développé des offres dans l'univers de l'automobile, du voyage ou encore de l'e-commerce.

Objectif : 400.000 utilisateurs d'ici à la fin de l'année

« La force de notre business model est d'allier l'agilité d'une startup et l'intégration avec un grand groupe pour conquérir un marché de l'assurance contextuelle digitale qui n'en est qu'à ses débuts en Europe mais est déjà établi en Asie », affirme Alexandre Rispal, directeur général et cofondateur de Moonshot-Internet.

« Le potentiel de croissance est fort. Moonshot-Internet est déjà sur la voie du succès avec une dizaine de partenariats existants et cet accord ouvre une nouvelle page de son développement », complète Ingrid Bocris, directrice générale adjointe de Société Générale Assurances et présidente exécutive de Moonshot-Internet dans un communiqué de presse.

Moonshot-Internet, qui a connu un démarrage plus lent que prévu, vise les 400.000 utilisateurs d'ici à la fin de l'année. Aujourd'hui, elle n'en dénombre que quelques milliers. « Dans les deux ou trois années à venir, Moonshot-Internet ne va pas modifier la trajectoire financière de Société Générale Assurances, mais c'est un élément différenciant et stratégique pour nous », avait indiqué Philippe Perret, directeur général de Société Générale Assurances, lors de la présentation des résultats annuels, en février dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :