L'assurance contextuelle, créneau de Moonshot-Internet, startup de Soc Gen Assurances

 |   |  679  mots
La startup Moonshot-Internet est née il y a deux ans au sein de Société Générale Assurances. Elle bénéficie aujourd'hui d'une indépendance opérationnelle et propose des nouveaux produits d'assurance à l'usage.
La startup Moonshot-Internet est née il y a deux ans au sein de Société Générale Assurances. Elle bénéficie aujourd'hui d'une indépendance opérationnelle et propose des nouveaux produits d'assurance à l'usage. (Crédits : Moonshot-Internet)
La startup du bancassureur développe de nouveaux types de contrats souscrits à la demande, à l'occasion d'un achat sur Internet. L'assuré n'a plus besoin de fournir de justificatifs pour être indemnisé. Moonshot-Internet vise 400.000 clients d'ici fin 2019 en misant sur des partenariats avec des acteurs du commerce en ligne et de la distribution pour grossir.

C'est une startup de l'assurance (ou Assurtech dans le jargon) pas comme les autres. Moonshot-Internet est née il y a deux ans au sein de Société Générale Assurances. La structure, indépendante mais dont le seul actionnaire est le bancassureur du groupe Société Générale, entend développer en France une nouvelle forme d'assurance déjà bien connue en Asie : l'assurance contextuelle. « C'est une assurance à la demande, que l'on contracte lors d'un acte d'achat », explique Ingrid Bocris, qui porte la casquette de responsable des partenariats et de l'innovation chez Société Générale Assurances et de présidente exécutive de Moonshot-Internet.

Une dizaine de partenariats

A l'occasion de la présentation de ses résultats annuels ce mercredi, Société Générale Assurances a fait part de ses ambitions pour cette Assurtech maison. Objectif : 400.000 utilisateurs à la fin de l'année.

Pour atteindre ce volume, Moonshot-Internet a mis au point une stratégie de partenariats, dont une dizaine a déjà été conclue avec, entre autres, des acteurs du commerce en ligne et de la distribution. Aujourd'hui, la seule alliance publique est celle nouée avec l'e-commerçant bordelais Cdiscount (propriété du groupe Casino). « Il s'agit d'une assurance voyage. Si le vol enregistre un retard de plus de deux heures, deux options se présentent à l'utilisateur. Il peut bénéficier d'une indemnisation financière automatique ou d'un accès pour lui et sa famille au lounge de la compagnie aérienne », détaille Ingrid Bocris.

Des mini-services

Moonshot-Internet entend ainsi commercialiser de nouveaux produits d'assurance sous la forme de mini-services à consommer sur l'instant, de manière à compenser le plus rapidement possible l'expérience de l'utilisateur qui s'est retrouvée dégradée par tel ou tel événement. Pour proposer ces compensations de manière instantanée, et donc sans que l'assuré n'ait besoin de présenter des justificatifs, la startup a adopté une approche paramétrique, dont le modèle repose sur des données. Dès lors qu'une anomalie est observée, l'indemnisation est automatiquement déclenchée. Pour détecter un retard de vol, par exemple, Moonshot-Internet se connecte aux différentes bases de données des compagnies aériennes.

« Moonshot-Internet dispose d'une informatique qui lui est propre. Elle est inspirée de l'entreprise chinoise Zhong An, spécialisée dans l'assurance contextuelle. Elle est bâtie sur des API [des interfaces informatiques qui permettent de se brancher à différents services externes, ndlr]. Cette architecture ouverte nous permet de créer des produits en moins de trois mois alors que sur le marché de l'assurance en France, il faut compter un peu moins de deux ans », vante Ingrid Bocris.

La startup planche ainsi avec un acteur de la distribution sur un produit d'assurance lié à la livraison. Si le colis est livré en retard ou endommagé, le client assuré pourra être indemnisé ou bénéficier d'un bon d'achat ou d'une réduction pour un futur achat chez ce distributeur. Plus largement, la startup entend commercialiser des produits dans l'univers des voyages, des loisirs, des paiements et de la mobilité.

Nouvelle levée de fonds en vue

Pour l'heure, Moonshot-Internet ne compte que quelques milliers d'utilisateurs.

« Moonshot-Internet est dans une phase de décollage. Le marché de l'assurance contextuelle est en train de naître en Europe. Il faut accompagner la croissance d'un marché nouveau », justifie Ingrid Bocris.

« Dans les deux ou trois années à venir, Moonshot-Internet ne va pas modifier la trajectoire financière de Société Générale Assurances, mais c'est un élément différenciant et stratégique pour nous », complète Philippe Perret, directeur général de Société Générale Assurances.

Pour doper sa croissance, le spin-off n'exclut pas de procéder à une nouvelle levée de fonds au cours de l'année et ainsi ouvrir son capital à d'autres investisseurs. La startup avait bénéficié jusqu'à présent d'un investissement de 6 millions d'euros. A court terme, Moonshot-Internet veut s'attaquer au marché européen en commençant par l'Allemagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :