Boeing se fait dicter sa stratégie par Airbus

 |   |  269  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le conseil d'administration de l'avionneur américain a approuvé le lancement d'une version remotorisée du B737 pour contrer le succès de l'A320 Neo.

C'est officiel. Le conseil d'administration de Boeing a approuvé la décision de la direction de lancer la remotorisation du B737, l'avion à réaction le plus vendu de l'histoire de l'aviation.

Cinq compagnies aériennes se sont déjà engagées à commander 496 de ces appareils au total, selon Boeing dans un communiqué, précisant que la première livraison était prévue en 2017. Soit deux après le modèle concurrent d'Airbus, l'A320 Neo (New Engine Options), commercialisé depuis décembre dernier.

Le groupe américain se fait littéralement dicter sa stratégie par son rival européen. Quand Airbus planchait sur la remotorisation de son best seller, Boeing privilégiait au contraire le lancement d'un avion neuf à l'horizon 2019, basé notamment sur les technologies du B787.

Sur le papier, cette stratégie avait du sens. Elle pouvait parasiter le lancement de l'A320 Neo, les compagnies préférant attendre quelques années de plus pour disposer du successeur au B737 un avion censé être plus performant. Cela aurait par conséquent poussé Airbus à lancer lui aussi un nouvel avion sans avoir rentabilisé l'A320 Neo et ayant perdu des parts de marché sur le segment stratégique des avions moyen-courriers, qui représente près de 70% des livraisons d'avions commerciaux du monde.

Sauf que ce beau scénario s'est écroulé devant l'incroyable succès de l'A320 (1.200 commandes fermes ou intentions d'achat neuf mois après son lancement). Boeing ne pouvait rester sans réagir. D'autant que des clients traditionnels de Boeing, comme American Airlines ont commencé à faire des infidélités en se laissant séduire par l'A320 Neo.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :