EADS sur la voie d'un nouveau pacte d'actionnaires

Paris et Berlin seraient prêts à accepter un nouveau pacte d'actionnaire où ils détiendraient chacun 12% des droits de vote. Paris refuse toujours de céder 3% de sa participation au capital du constructeur aéronautique.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les difficiles négociations entre la France et l?Allemagne sur un nouveau pacte d?actionnaires du capital d?EADS progressent. De sources officieuses, Le Figaro puis l?AFP ont indiqué aujourd'hui que les deux pays s?orientent vers une prise de contrôle de 12% du capital du constructeur aéronautique européen.

Pour parvenir à cet accord, l?Allemagne consentirait à ce que la France séquestre 3% de sa participation de 15% dans une structure dénuée de droits de vote. Paris aurait refusé de céder les 3% à Berlin comme celui-ci le lui a proposé, une décision «impossible à assumer sur le plan politique». La difficulté de la négociation est de parvenir à un consensus autour d'un nouveau pacte d'actionnaire où la présence des deux pays est équilibrée.

Ces discussions autour de la restructuration du capital d?EADS ont été précipitées par la volonté de Daimler et du groupe Lagardère de se désengager du capital. Le premier détient 15% du capital et 7,5% à travers le consortium public-privé Dedalus, tandis que le groupe français contrôle 7,5% des parts.

Le nouveau pacte d?actionnaire pourrait ainsi réduire la part des Etats à 30% du capital contre 50% actuellement. L?Espagne conserverait sa participation de 5,5% du capital.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 03/12/2012 à 11:31
Signaler
Si il y a au moins un sujet qui fédère en FRANCE , c'est bien celui de l'aéronautique car il s'agit là rien de mois que de fierté nationale. Les français ne comprendraient pas qu'un symbole aussi fort passe sous pavillon allemand par un tour de passe...

à écrit le 30/11/2012 à 21:02
Signaler
Actuellement c'est la parité (15% état français + 7,5% Lagardére = 15% Daimler + 7,5% banques Allemandes). L'état Allemand demande a entrer à 12% en achetant une partie des actions des banques Allemandes et de l'état français , Daimler disant vendre ...

le 30/11/2012 à 23:47
Signaler
Oui, il n'ont aucun scrupule à faire ce genre de coup, comme ils l'ont déjà démontré dans d'autres cas. J'en ai un en tête où Lufthansa a piégé AirFrance en fabriquant une entente illicite par l'échange d'information, puis en dénonçant cette entente ...

le 30/11/2012 à 23:48
Signaler
Oui, il n'ont aucun scrupule à faire ce genre de coup, comme ils l'ont déjà démontré dans d'autres cas. J'en ai un en tête où Lufthansa a piégé AirFrance en fabriquant une entente illicite par l'échange d'information, puis en dénonçant cette entente ...

le 02/12/2012 à 18:07
Signaler
Francky, ça s?appelle dénoncer un cartel. L?amnistie est pour celui qui dénonce le cartel Pourquoi? il est très difficile pour les autorités de s'en rendre compte. C'est immoral mais c'est comme ça. Précision quand même que A;F s'est rendu coupable a...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.