Obama accuse Pékin de soutenir les cyber-attaques contre les Etats-Unis

 |   |  334  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Pool via Bloomberg)
Le Président des Etats-Unis a, pour la première fois, mis en cause le gouvernement chinois dans la prolifération d'attaques informatiques dont les Etats-Unis se disent victimes. Des propos qui risquent de courroucer Pékin qui a toujours démenti soutenir des opérations de cyber-attaques ou de cyber-espionnage.

Depuis plusieurs mois, les humeurs s'échauffent entre les Etats-Unis et la Chine. Les premiers accusant les seconds de piller leurs secrets industriels via des intrusions informatiques malveillantes, ou d'organiser des opérations de sabotage de certains sites de presse en guise de représailles.

Le gouvernement américain n'avait pas directement mis en cause l'Etat chinois dans ces opérations, se contentant de soupçonner des organisations privées... Cette fois, Barack Obama a franchi un seuil en accusant officiellement l'Etat chinois de soutenir des cyber-attaques. 

"Ce qui est vrai c'est que nous avons vu une nette augmentation des menaces sur notre sécurité informatique. Certaines sont soutenues par l'Etat. D'autres sont soutenues par des criminels" a déclaré le président de Etats-Unis dans une interview à la chaîne ABC. "Nous avons été très clairs avec les Chinois, en leur expliquant que nous attendions d'eux qu'ils respectent les conventions et les lois internationales", a remarqué Barack Obama. "Et nous allons avoir quelques conversations plutôt musclées avec eux, nous en avons déjà eues" a-t-il poursuivi. Le président a estimé que le préjudice du cyber-espionnage représentait des milliards de dollars en recherche et développement. 

Il ne s'agit pas d'une guerre, prévient Obama

Barack Obama ne souhaite pas, néanmoins, s'engager dans une "réthorique belliqueuse" avec Pékin. "Il y a une grande différence entre le fait qu'ils soient engagés dans de l'espionnage informatique ou des cyber-attaques et une vraie guerre" a-t-il souhaité préciser.

Le 20 février dernier, un rapport de la société de sécurité informatique américaine Mandiant avait formellement identifié un immeuble appartenant à l'armée chinoise comme étant à l'origine de très nombreuses opérations de cyber-espionnage.

De son côté, Pékin réfute toutes ces accusations et se dit même prêt à collaborer avec Washington pour lutter contre la cyber-criminalité. La Chine accuse d'ailleurs les Etats-Unis d'être la source de nombreuses cyber-attaques à son encontre...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2013 à 15:17 :
Faite ce que je dis, pas ce que je fais !
Les USA à l'origine de 50% des attaques contre la Chine.

Quant à la Chine, qui pendant longtemps jouait la défense et se contentait de clamer son innocence, elle passe désormais à l'offensive en termes de communication. Elle accuse les Etats-Unis d'être à l'origine de dizaines de milliers d'attaques contre le site chinois du ministère de la Défense.

Selon la presse officielle, les Américains seraient à l'origine de plus de la moitié des cyberattaques visant la Chine. Tous les connaisseurs du secteur le savent : en la matière, il n'y a pas d'un côté les gentils et de l'autre les méchants.

Sans parler de la Chine, les Etats-Unis sont notamment soupçonné d'avoir mis au point Stuxnet, ce virus ultra sophistiqué qui s'est attaqué aux centrales nucléaires iraniennes. Comme le rappelle un expert du secteur "tout le monde espionne tout le monde".
a écrit le 14/03/2013 à 11:17 :
Je ne dirais qu'un mot ! : On juge les autres d'après soi-même , m'a-t-on appris à l'école primaire ! Cela m'a l'air d'être toujours d'actualité !!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :