A350, B787, A380 ( ? ) : pluie de contrats pour Airbus et Boeing au Salon du Bourget

Le salon aéronautique du Bourget qui ouvre ses portes lundi jusqu'à dimanche prochain sera riche en commande. Selon nos informations, Airbus pourrait annoncer 250- 300 prises de commandes, notamment des long-courriers comme l'A350 ou l'A330, voir des A380 selon Bloomberg. De son côté Boeing pourrait annoncer le lancement du B787-10, une version allongée du B787, avec à la clé une centaine de commandes.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Des Airbus A350, des A330, peut être des A380, des A320 Neo, des Boeing 787..., c'est une multitude de grosses commandes d'avions qui va une nouvelle fois être annoncée au salon aéronautique du Bourget qui ouvre ses portes ce lundi jusqu'à dimanche prochain. « Cela se présente bien », indique-t-on chez Airbus. Jeudi soir, Tom Enders, le PDG d'EADS, la maison-mère d'Airbus, a déclaré s'attendre à plusieurs centaines de prises de commandes pour l'avionneur européen au cours du salon. Ce dimanche, Ray Conner, le PDG de Boeing commercial Airplanes, la branche civile du groupe américain, n'a pas donné d'indications. « Ce sera un salon convenable » a-t-il dit simplement à plusieurs journalistes. Boeing devrait frapper un grand coup mardi. Selon Reuters, l'avionneur américain annoncerait ce jour là le lancement du B787-10 - une version allongée du B787 pouvant transporter 323 passagers dans une configuration triclasse -, avec une centaine de commandes à la clé émanant de cinq ou six compagnies aériennes. Qatar Airways en ferait partie selon Bloomberg. La valeur de l'ensemble de cette centaine de commandes de B787-10 (dont certaines seraient la transformation de commandes déjà passées pour des versions plus petites du B787) s'élèverait à près de 30 milliards de dollars au prix catalogue (22,5 milliards d'euros).

250-300 commandes possibles pour Airbus

Airbus ne sera pas en reste. Selon nos informations, l'avionneur européen pourrait annoncer cette semaine autour de 250-300 commandes, avec une plus forte proportion d'avions long-courriers. « Ce sera un bon salon, notamment en termes de valeur de contrats », explique-t-on chez Airbus. Surfant sur le premier vol de l'A350 vendredi, des annonces pour ce nouveau biréacteur sont prévues cette semaine. Notamment par Air France-KLM, qui devrait signer une commande ferme de 25 A350 XWB assortie d'une option sur 35 autres. British Airways pourrait également transformer en commande ferme les 18 A350 récemment annoncés. Outre des A350, Airbus devrait engranger en long-courrier des commandes d'A330, et peut être d'A380, qui n'a pas enregistré une seule commande depuis le début de l'année.

« Il pourrait y avoir des A380, ce n'est pas exclu », dit-on chez Airbus. Selon Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier, la société de leasing britannique Doric Asset Finance (qui a déjà financé des A380 d'Emirates et de Singapore Airlines) a prévu d'annoncer une commande de plus de 10 A380, d'une valeur de plus de 10 milliards de dollars au prix catalogue. De fait, Doric serait de fait la seule entreprise de leasing cliente de l'A380, après l'annulation de commande de ILFC il y a plusieurs années. Enfin, Airbus discute aussi avec Qatar Airways, dit-on chez EADS, sans aucune garantie sur une commande au Salon du Bourget. Star incontesté de l'édition précédente du Paris Air Show, l'A320 Neo, (la version remotorisée de l'A320) devrait enregistrer une commande de 50 exemplaires émanant justement d'ILFC, selon Reuters.

2013 sera un excellent millésime

Airbus arrive en tête au salon en termes de prises de commandes depuis le début de l'année. A fin mai, l'avionneur totalisait 517 commandes brutes et 493 commandes nettes (annulations comprises), devant Boeing (505 commandes brutes et 435 commandes nettes). Fin mai, Airbus a révisé à la hausse son objectif annuel en le faisant passer de 700 à « largement plus de 800 ». Le « largement » a son importance. Airbus va enfoncer cet objectif. Déjà aux 517 commandes brutes à fin mai, il faut ajouter toutes les commandes enregistrées depuis. Notamment les 100 appareils commandés par Air China. Bref, avec les commandes du Bourget, puis celles qui seront annoncées lors du Salon aéronautique de Dubai, l'année 2013 sera une grande années pour l'aéronautique civile.

Au-delà d'Airbus et de Boeing, ATR, la filiale d'avions turbopropulseurs commune à EADS et l'italien Finmeccanica, devrait également annoncer de beaux contrats. Des commandes sont également prévues pour le C-Series de Bombardier qui s'apprête à effectuer son premier vol d'ici à la fin du mois dans le but d'obtenir une certification dans 12 à 14 mois et assurer la première livraison d'ici à la fin 2014. Le brésilien Embraer va également annoncer des contrats.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 18/06/2013 à 13:19
Signaler
Airbus n'arrivera jamais à rivaliser avec l'expérience de Boeing. A propos, l'Airbus A 350 ne ressemble-t-il pas comme un jumeau au Boeing 787 ? Bonne chance à tous GALOUR Abel

à écrit le 17/06/2013 à 11:50
Signaler
Enfin un éclair dans la grisaille. (comme la météo ce matin à Paris)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.