Défense : les militaires français sont moins bien payés que les Britanniques et les Allemands

 |   |  990  mots
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, va faire partir 5.800 officiers sur la période 2014-2019
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, va faire partir 5.800 officiers sur la période 2014-2019 (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Même si les militaires français sont moins bien payés que leurs homologues allemands ou britanniques, leur système de rémunération n'en demeure pas moins complexe pointe la Cour des Comptes.

Attention dossier très sensible. En matière de rémunération des militaires, le rapport de la Cour des Comptes apparaît finalement mitigé. Certes, un très gros travail de simplification et de cohérence semble plus que nécessaire mais, au final, les militaires français ne sont pas si grassement payés. Surtout par rapport à leurs homologues étrangers. Et loin de là. Les Sages de la rue Cambon reconnaissent que la rémunération des militaires français en activité est inférieure à celle des militaires britanniques et allemand. En revanche, le système de pension français est plus généreux, pondère la Cour.

Les dépenses de rémunération des militaires des trois armées, des différents services et de la direction générale de l'armement (DGA), hors gendarmerie, représentent 7,7 milliards d'euros hors dépenses afférentes aux retraites et 20 % des crédits de la mission défense. A ce montant, il faut rajouter 2,6 milliards pour l'ensemble des primes et indemnités diverses versées aux militaires en 2012. "Le niveau de rémunération des militaires n'est pas aujourd'hui en décalage avec celui des fonctionnaires civils", affirme la Cour. 

Les militaires britanniques et allemands mieux payés

En Grande-Bretagne, "la comparaison des dépenses de personnel de chacun des deux
ministères rapportées à leurs effectifs révèle que les militaires britanniques sont moins nombreux, mais que les dépenses de personnel sont plus élevées qu'en France, ce qui se traduit par un écart proche de 20.000 euros annuels en moyenne", observe la Cour des Comptes. Clairement, les militaires britanniques sont moins nombreux (191.650 hommes en 2010, contre 235.230) mais ils coûtent beaucoup plus chers. Et pas qu'un peu : 11,1 milliards d'euros, contre 9,3 milliards d'euros.

En Allemagne, la grille de solde des militaires allemands permet également de constater que le niveau de rémunération indiciaire des militaires allemands est supérieur à celui de leurs homologues français. À titre d'exemple, la solde de base du caporal français est comprise entre 1.426 et 1.450 euros par mois alors que celle de son homologue allemand est comprise entre 1.824 et 2.079 euros mensuels. Celle d'un capitaine français est comprise entre 2.250 et 2.600 euros mensuels alors que celle de son homologue allemand est comprise entre 2.600 et
3.900 euros.

Pour autant, en contrepartie d'une réduction de 54.000 militaires entres 2008 et 2014, la Cour rappelle que l'État avait mis en œuvre un plan d'amélioration de la condition miliaire. "Sa principale traduction a consisté en une revalorisation indiciaire et statutaire ambitieuse", rappelle-t-elle. Ce qui pourrait réduire cet écart avec les armées britannique et allemande.

174 primes pour les militaires français

Avec 174 primes et indemnités différentes, dont certaines très désuètes, le système indemnitaire des militaires français "apparaît complexe, peu lisible et difficilement contrôlable", estime la Cour. "Un toilettage des primes pour supprimer celles qui n'ont plus de raison d'exister s'impose, recommande-t-elle. En outre, il conviendra de mettre fin à un certain nombre de pratiques contestables". En moyenne, les primes et indemnités représentent 33 % de la masse salariale globale. Si on y inclut les primes afférentes aux opérations extérieures (OPEX), cette part atteint 38 %. "Aucune analyse complète n'a été réalisée depuis 2009, ce qui est préjudiciable à la maîtrise de la masse salariale", regrette la Cour.

En outre, estime-t-elle, "la multiplicité des primes entretient une dynamique inflationniste et induit un coût de gestion. Intrinsèquement, l'absence de visibilité du régime indemnitaire et la difficulté de vérifier la réalité de certaines primes rendent le système hors contrôle".

Des économies qui ne sont pas réalisées

La Cour des Comptes l'avait déjà dénoncé dans un précédent rapport publié en juillet 2012. En dépit d'une réduction majeure des effectifs, les dépenses de personnel ont dépassé toutes les prévisions budgétaires. Le ministère de la Défense attendait de la réduction de 23.000 emplois une économie nette cumulée de 1,1 milliard d'euros sur la période 2009-2011. Mais, alors même que cet objectif de suppression d'emplois a été tenu, la masse salariale a progressé de 1 milliard d'euros.

"La masse salariale ne fait pas l'objet d'un réel pilotage des effectifs, le ministère de la défense ayant semblé concentrer ses efforts sur la réduction quantitative des effectifs", regrette-t-elle. Car la réduction a été plus marquée dans les grades les moins élevés, donc les moins coûteux. Ce qui a eu un impact non proportionnel sur les économies attendues. Il y a eu également un impact sur le pyramidage au profit des grades les plus élevés.

Les officiers dans la ligne de mire

Pour la Cour des comptes, le ministère de la Défense doit mettre en place "un pilotage resserré et efficient des effectifs et de la masse salariale, une politique de gestion des ressources humaines globale, ainsi qu'une évaluation rigoureuse du coût de la réforme statutaire engagée en 2008".  Une condition indispensable pour que la nouvelle loi de programmation militaire offre un cadre réaliste et financièrement soutenable.

Dans ce cadre, la prochaine LPM prévoit une déflation des effectifs d'officiers qualifiée de "volontariste" par le ministère de la Défense. La diminution annoncée est de l'ordre de 5.800 postes d'officiers. L'étude d'impact du projet de loi précise que, par rapport à la précédente LPM, la réduction annuelle des effectifs d'officiers devrait dépasser 1.000 postes par an en régime de croisière. Soit plus de trois fois et demi la déflation moyenne réalisée sur la période 2008-2013. En outre, pour stabiliser le modèle et l'effort de dépyramidage, la déflation des effectifs serait de l'ordre de 11.200 sous-officiers tandis que le nombre d'hommes du rang diminuerait d'environ 9.300 militaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2016 à 8:49 :
Juste pour vous dire que vos indices de solde en france sont fausse car un caporal touche que 1300 et un capitaine 2900 .
a écrit le 22/11/2015 à 10:30 :
Vous dites qu'un caporal touche 1450 euro de "solde de Base" mais vous oubliez de dire que cette appellation correspond au "solde Brut" en faite. Parce qu'en expliquant pas correctement, les gens ne vont pas comprendre pourquoi ils se plaignent.
Leur salaires c'est plutôt au alentours d'un SMIC net.
a écrit le 21/11/2015 à 13:03 :
juste une petite precision sur la solde d'un caporal francais car je ne sais pas qui vous informe de notre paye mais elle est située a 1300euros en moyenne voir moins nous serions deja bien heureux d'avoir 1450 euros comme vous le dites
a écrit le 12/11/2015 à 18:21 :
Pas nouveau....Quand à la pension....26 ans de services, sous officiers, 1598,32 € par mois, pas revalorisé depuis 2013, ah si ce mois ci 1.60 € d'augmentation..... La "retraite" du combattant (50 € par mois à partir de 65 ans si vous rentrez dans les clous et si vous en faite la demande) La reconversion.....A 46 ans vous êtes trop vieux...Parait'il, pas de suivi, le néant, belle reconnaissance de la nation envers ses vétérans.
Réponse de le 19/11/2015 à 20:06 :
et tu te plaint ? état major ? j'en doute pas !
a écrit le 11/11/2015 à 14:30 :
Le militaire n'est pas payé, il est soldé, ceci étant dit un militaire ne doit rien produire et c'est important, il doit être prêt!
J'entends par là au même titre qu'un ouvrier dans l'industrie mais doit réagir a une situation à un instant donné.
Le problem, c'est qu'un ouvrier qui se trompe se fera enguirlander au pire virer mais un militaire risque tout simplement sa vie (c'est un peu plus définitif comme sanction) pour préserver celles des autres et même celles de ceux qui les considerent comme des boulets, des inutiles.
A bon entendeur
a écrit le 08/11/2013 à 17:38 :
Si seulement la cour des comptes et nos courageux élus pouvaient faire de même avec les autres ministères et notamment celui de l'éducation nationale où la maîtrise des effectifs est des plus aléatoires ! mais nos militaires sont disciplinés et pas syndiqués donc on peut tailler sans souci .... il convient d'ailleurs de noter que bientôt les personnels civils de la Défense, syndiqués eux, seront bientôt aussi nombreux que les militaires ... ou nos politiques créent enfin une vraie armée européenne ou bien notre sécurité est très compromise !
a écrit le 07/11/2013 à 18:47 :
Et si on prend en compte la comparaison avec les fonctionnaires... la pyramide de la défense est très correcte !
a écrit le 07/11/2013 à 18:35 :
c'est des connerie car étant a 8 ans de service et caporal chef je suis soldé de 1300 euros
Réponse de le 08/11/2013 à 16:35 :
1300 euros pour rien branler ces pas mal pour rester dans un canape toute la journee a boire du cafe en salle evat
Réponse de le 09/11/2013 à 15:39 :
hatch ! ne prenez pas votre cas pour une généralité, et nous savons tous que ce rare moment , est nécessaire à la cohésion de tous.
en bonne entendeur salut!
a écrit le 16/10/2013 à 17:52 :
la lecture de certains commentaires est affligeant de méconnaissance.
- le comparatif demandé par certains a été fait en 2006 par le Haut conseil de la fonction militaire. il a occasionné un rattrapage indiciaire par rapport au reste de la fonction publique
- pour le recrutement officiers qui n'a pas baisser , saint cyr c'était 185 entrées par an / aujourd'hui 120 (-35 %)
- pour le taux de (sur)encadrement je vous renvoie à cette étude claire et sans détour sur le blog confrere..http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/10/13/le-general-2s-allard-se-penche-sur-le-rapport-de-la-co-10431.html
- enfin pour mémoire... 75 % des militaires sont sous contrat donc virés entre 6 et 20 ans
y compris pour les officiers

pour les primes, c'est surement très complexe mais à leur corps défendant , n'étant pris en copte dans les retraites, ils préfèreraient surement une solde plus étoffée ...

alors au lieu de vomir sur cette population, prenez un minimum de temps pour vous renseigner


a écrit le 16/10/2013 à 15:44 :
Plutôt légère la comparaison avec les salaires allemands et britanniques ! Et dire que cela sert à atténuer le discours qui devrait être au contraire de dénoncer haut et fort toute cette gabegie ! Reprenons : il y aurait un écart moyen de 20.000 euros /an et par homme, entre le militaire Français et le Britannique. OK mais savez-vous qu'en GB, on paye tout en GBP, une devise particulièrement chère qui fait qu'il y a un écart de prix important pour tout, entre la France et la GB. Cela aurait eu plus de sens si vous aviez comparé avec l'écart existant toutes catégories socio-professionnelles confondues. Je suis convaincu qu'il y a un écart de salaire important pour toutes les professions, et cet écart est d'ailleurs peut-être moins important pour les militaires, ce qui signifierait alors que les militaires sont mieux traités que le reste de la population.
ensuite, votre comparaison avec les salaires allemands est d'un ridicule... Vous ne comparez que le traitement de base, où sont les primes dans votre comparaison ? Quand on sait que les primes représentent 33% de la masse salariale des armées en France, ne pas les prendre en compte ressemble à une grave négligence !
a écrit le 16/10/2013 à 14:49 :
Si les effectifs baissent et que les salaires augmentent c'est soit :
- qu'on ne compte pas les même choses (primes incluses ou pas ? En totalité ou pas ?)
- qu'on se rend compte qu'augmenter les opérations extérieures renchérit le coût des soldats (cf. la Lybie et le Mali)
Notez la précision des chiffres : une fourchette de 24 euros pour la paie de base d'un caporal !!
a écrit le 16/10/2013 à 13:57 :
D'accord, moins bien payés. Mais, renseignez-vous, l'Armée française est réputée être bien meilleure que celle des deux autres pays cités. Alors, le salaire est-il VRAIMENT un gage de "qualité"..?? (et j'écris cela sans parti pris)
Réponse de le 16/10/2013 à 14:29 :
La réputation de l'armée français meilleure que les autres! Vous allez chercher où cette info? Sur le terrain? Demandez l'avis aux Talibans: un simple drapeau français flottant au vent et cela devait être la débandade chez les barbus... Pensez donc avec la réputation de l'armée français...
Réponse de le 08/11/2013 à 10:08 :
l'armée Française meilleur que les Britanniques et les Allemands ??? Bien sur, bien sur ... Déjà faudrait arrêter de psychoté tout le temps. Quand un général vient nous rendre visite, on n'est même pas capable de faire une démonstration de notre métier, sans faire des repetitions 3 jours avant. Tout simplement parce qu'on ne connait pas notre métier. Et avec le CEFIM, sa sera encore pire dans quelques années.
a écrit le 15/10/2013 à 11:24 :
historiquement, à chaque fois que les politiciens francais diminuent le budget des armées, une guerre succéde dans les quelques années qui suivent. Plutôt que de faire contribuer ceux qui se sont gavés de 1990 à 2013, on préfére diminuer la sécurité des Francais.
a écrit le 15/10/2013 à 10:03 :
Et la très massive dépense ruineuse en salaires charges congés payés repos 300 jours par an et appartements très grand confort des CRS, est-elle justifiée pour une milice politique ?
Réponse de le 16/10/2013 à 12:50 :
vous avez pris vos chiffres dans Mickey magazine.
Réponse de le 18/10/2013 à 20:58 :
300 jours par an
CRS milice politique
Retournez à l'hôpital svp
a écrit le 15/10/2013 à 9:03 :
Comme dans la classe politique.........les petits soldats font le "boulot", et les élites (les hauts gradés), se partagent les parts de gateau........C'est bien LA FRANCE !!!!!!!!!!!!!
Il serait grand temps de revenir au service national pour tous...il y aura ainsi moins de chomeurs, et la jeunesse se comporterait autrement, de même pour la majorité a 18 ans et peut être a 16 bientôt !!!!!!!!!!!.. Car avec notre gouvernement actuel, il faut s'attendre à tout !!!!!!!!...
a écrit le 15/10/2013 à 8:29 :
Le taux d'encadrement est beaucoup trop élevé à l'instar de la fonction publique en général: dans la FPE, on a 6 fonctionnaires sur 10 qui sont catégories A! Le lobbying des syndicats à tellement bien fonctionné que même le jardinier de la fac de Rennes doit être cat A... Quant à St-Cyr, il y sort toujours autant d'officiers qu' au temps des régiments d'appelés. Le format s'étant considérablement réduit, l'armée offre ensuite un pécule de départ allant jusqu'à 200 000 euros (!!) pour que ces messieurs qui échouent ensuite à l'école de guerre partent à la retraite. Le jour où la cour des comptes va mettre le nez la dedans...
Réponse de le 15/10/2013 à 11:48 :
Les volumes en sortie d'école ont été largement diminués.
Réponse de le 15/10/2013 à 17:52 :
Avez-vous entendu parler des officiers sous contrat ? Elles/ils ne sortent pas d'école d'officiers.
a écrit le 15/10/2013 à 7:24 :
L' armée Française souffre d'un sur-encadrement due à un problème d'échelle. Une division française a la taille d'une brigade de l' OTAN (USA, GB, ALL). Donc, la ou l' OTAN aligne 1 général, la France en aligne 3 (1 de division + 2 de brigades). Grosso modo 3 fois plus d'officiers que nécessaires ! En plus les passages de grades 6 mois avant la retraite sont vraiment scandaleux : un capitaine touchera une retraite de commandant, alors qu'il n'aura été commandant que 6 mois dans toute sa carrière.
Réponse de le 15/10/2013 à 8:35 :
concernant les retraites ceci est valable pour toute la fonction public.
Réponse de le 16/10/2013 à 14:25 :
Il faut bien 3 généraux français pour faire le job d'un général à l'étranger. Et les 35 heures vous y pensez? Et tout ce stress vécu par nos officiers qui font face au menace d'aujourd'hui: le PC windows qui plante, difficulté à apprendre à utiliser l'iphone de service, le bourrage papier lors de l'impression de l'ordre du jour.
Réponse de le 16/10/2013 à 15:30 :
Vous avez raison pour les passages de grade. C'est un scandale et c'est d'autant plus répugnant que ceci est payé par les salariés du privé puisque les caisses de retraite des fonctionnaires ne fonctionnent qu'en puisant sur les retraites du privé. On n'aurait jamais dû accepter cette situation : on aurait dû instituer l?étanchéité de chaque régime. Là c'est la Bérézina. Quant au sur-encadrement, non seulement il plombe les finances publiques, mais il créé aussi un grave problème d'organisation, avec un sureffectif dans l?administration et des fonctionnaires de l'Armée payés à pondre des notes inutiles et procéder à des enquêtes non suivies d'effet. Mais tant que le contribuable acceptera cela...
a écrit le 15/10/2013 à 6:31 :
Bonjour, oui cela est plus que claire, toujours plus d'officier, le recrutement n'as presque pas diminuer alors que notre armée à été réduite par 3 , ensuite il y a une progression automatique au grade supérieur, ce qui conduit à une masse importante de chef, qui attend la fin avec de gros salaire. Mais cela n'est que. Pour nos armée, le nombre de haut fonctionnaire dans les autres administration et lui aussi très importante..... Mais dans ce cas particulier on ne le dit pas. ..
Réponse de le 15/10/2013 à 14:44 :
quand on ne sait pas de quoi l'on parle , on ferme sa gueule .Il y a longtemps que les officiers ne partent plus en retraite avec le grade supérieur acquis 6 mois avant de quitter l'institution.
Réponse de le 15/10/2013 à 18:26 :
Reponce à Victor, ( après s'est mots doux) il est vrais que l'article 4 et 5 à été supprimer il y a moins de 10 ans, mais notre armée est professionnel depuis 20 ans, ( il aura fallut attendre). Mais bon cela n'empêche pas certaine promotion avant départ, pas justifier... Mais bon, les officiers sont souvent de carrière et attende les 25 ans de service ou leur limite d'âge, bien souvent à 35 ans s'est inapte sport et sa gratte du papier, pas vraiment des chefs... Le nombre expentionnel de LCL de notre armée est elle une certitude ( +4500) souvent des gents très bien et exceptionnel, mais cela ne justifie pas la masse salarial vie à vie des postes tenus.... Par compter je tiens à dire que vue certaine administration la défense et bonne enfant, il y a bien pire dans les autres ministères.
Réponse de le 16/10/2013 à 13:26 :
@Rogger. Nous respectons votre opinion, mais, de grâce, arrêtez de mettre au supplice la langue française.
Réponse de le 19/10/2013 à 10:48 :
normalle les prelevements sur une fiche de paie etait de 13 pour cents dans les années 80 aujourd'hui 25-
Réponse de le 20/11/2015 à 21:14 :
Si le sport pour vous représente l'essentiel du métier militaire....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :