Défense : le ministre lance les restructurations dans les armées

Pour 2014, le ministère doit réaliser un ensemble de mesures de restructurations (dissolution, transfert d’unités ou rationalisation de fonctions) permettant d’atteindre sa cible de suppression de 7 881 postes.
Michel Cabirol

5 mn

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les restructurations dans les armées "concerneront principalement l'armée de terre et l'armée de l'air", a annoncé jeudi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Un régiment déplacé d'Orange (Vaucluse) à Carpiagne (Bouches-du-Rhône), où un autre est dissous, quatre sites de l'armée de l'air touchés en 2014 : les premières restructurations de la Loi de programmation militaire (LPM), qui prévoit la suppression de 23.500 postes entre 2014 et 2019, ont été dévoilées jeudi matin. La dissolution ou le transfert d'un régiment, soit près d'un millier de soldats et leurs familles - et au total plusieurs milliers de personnes quittant la ville - fragilise les entreprises locales.

Le 4e Régiment de dragons (RD) installé depuis 2009 sur le camp militaire de Carpiagne, près de Marseille, sera dissous en 2014. Le 4e RD, l'un des quatre régiments de chars Leclerc, compte 1.000 militaires et civils d'active et de réserve. Par ailleurs, le 1er Régiment étranger de cavalerie (REC), prestigieux régiment de 900 légionnaires installé à Orange depuis 1967, quittera en 2014 la ville pour s'installer à Carpiagne. "Une catastrophe", pour le député-maire d'Orange Jacques Bompard, et une "mauvaise nouvelle" pour la section PS de la ville. Le maire et le PS ont appelé à une manifestation de protestation samedi après-midi. "Je comprends la fatigue d'un certain nombre d'unités qui ont été restructurées, et encore restructurées. Comment ne pas les comprendre ?", souligne le ministre

Armée de l'air touchée

Quatre sites de l'armée de l'air sont par ailleurs touchés par ces restructurations. La base aérienne (BA) 116 de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) va perdre "Servance", son escadron de défense sol-air (EDSA, quelque 200 hommes). Par ailleurs la base 116 connaîtra, selon le ministère de la Défense, une "baisse de l'activité" de ses Mirage 2000-5 de défense aérienne.

D'autre part, "l'activité aérienne permanente" de la BA 102 de Dijon, l'une des doyennes des bases de l'armée de l'air, sera "arrêtée". Elle abrite notamment un escadron d'entraînement sur Alpha Jet qui sera transféré à Cazaux (Gironde), selon le député UDI François Sauvadet, président du Conseil général de la Côte-d'Or. "Un coup sévère porté à la base et au département avec le départ de 350 militaires et 15 civils", a-t-il dit. L'emprise du détachement air 277 de Varennes-sur-Allier (Allier) sera fermée entre l'été 2014 et l'été 2015. Un site où travaillent 236 personnes, dont 98 civils.

Pas d'annonce après 2014

Enfin, l'unité de commandement de la BA 279 de Châteaudun (Eure-et-Loir) sera transformée en un "élément air rattaché" (AER) à la BA 123 d'Orléans-Bricy, l'une des plus importantes bases du transport aérien. La BA 123 a accueilli lundi le tout premier Airbus A400M, nouvel avion de transport militaire européen, livré à l'armée de l'air française.

Concernant la période 2015-2019, le ministère estime "prématuré de se prononcer sur les mesures de réorganisation qui seront nécessaires". Le nombre de sites restructurés dépendra "des résultats de l'analyse fonctionnelle et capacitaire conduite par les états-majors, directions et services", explique-t-il.

Les ressources exceptionnelles au rendez-vous

Présentée début août, la LPM sera examinée le 21 octobre au Sénat, avant de passer devant l'Assemblée nationale. Sur les 23.500 postes supprimés, 9.000 doivent l'être au sein des forces opérationnelles et 14.500 dans le soutien et l'environnement des armées. Une baisse des effectifs qui s'ajoute aux 54.000 postes supprimés dans le cadre de la précédente LPM (2008-2013). "Conformément au projet de LPM, la défense réduira donc ses effectifs de 7881 emplois en 2014", a rappelé le ministre.

Au total, le budget de la mission « défense » s'élèvera à 31,4 milliards d'euros, dont 1,8 milliards proviendra de ressources exceptionnelles (REX). "Ce 1,8 milliard a une triple origine, a expliqué ce jeudi le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, et vous retrouvez au passage l'exigence de transparence que j'ai souhaité avoir : premièrement, des crédits du nouveau programme d'investissements d'avenir (PIA), pour 1,5 milliard ; deuxièmement, le produit de cessions d'emprises immobilières, pour 0,2 milliard ; troisièmement, d'autres ressources exceptionnelles pour 70 millions, dont des redevances versées au titre des cessions de fréquences hertziennes déjà réalisées lors de la précédente loi de programmation".  Le PIA financera des dépenses de la recherche spatiale et de dissuasion.

Un budget équipement stable

Le projet de budget 2014 prévoit également une augmentation des crédits d'équipement, qui passent de 16 milliards d'euros en Loi de finances initiale (LFI) 2013 à 16,5 milliards pour 2014. Cette enveloppe "vise à assurer la modernisation des armées et le renouvellement de nos matériels", a précisé le ministre. D'une façon générale, il estime que le budget 2014 permet "de maintenir un niveau d'ambition élevé pour la Défense. Il permet en particulier la préservation du tissu industriel et de l'emploi".

Pour autant, avec le maintien de tous les grands programmes, le ministère doit adapter les cadences et parfois les cibles des grands programmes, en cohérence avec les nouveaux contrats opérationnels retenus par le dernier Livre blanc. C'est la direction général de l'armement (DGA) qui s'y colle. "Mon objectif est que, d'ici la fin de l'année, l'essentiel des dossiers aient été traités. Nous avons déjà trouvé un accord sur la révision des cadences NH90 et Barracuda. Pour le reste, nous avançons", précise-t-il.

2014, livraison de grands programmes

L'année 2014 verra ainsi "des avancées majeures" en matière d'équipements. Seront commandés, parmi beaucoup d'autres, les avions ravitailleurs MRTT,  - "il était temps", estime le ministre  -, des drones MALE, - "il était temps aussi" - , les pods de désignation laser du Rafale, les véhicules du programme Scorpion, le quatrième sous-marin Barracuda…

Les forces armées recevront notamment le satellite franco-italien de télécommunications spatial Sicral, une frégate Fremm, quatre hélicoptères Tigre, sept hélicoptères NH90, 11 avions Rafale, quatre A 400M désormais appelés ATLAS, 60 missiles de croisière navals MDCN, 77 véhicules VBCI... "C'est la traduction de ma volonté, dans la LPM, de maintenir les grands programmes et d'en lancer près de vingt nouveaux", explique Jean-Yves Le Drian.

Michel Cabirol

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 31
à écrit le 07/10/2013 à 21:21
Signaler
Bonjour, le plus triste dans cette histoire est que cette réforme à un goût important d'aménagement du territoire.... Et non une recherche d'efficacité à un moindre coût... On ce moque encore de la défense et de la sécurité des français. Le peuple...

à écrit le 06/10/2013 à 0:40
Signaler
tout est cohérent dans le dispositif , parce que la dernière réforme qui a supprimé 30 000 postes n'a pas généré de baisse de la masse salariale !! au contraire, constat de légère hausse, le système redistribue en interne, et surtout on n' a pas touc...

le 06/10/2013 à 16:56
Signaler
bien d'accord, ils sont incapables de réformer puisqu'il ne l'ont jamais fait dans le public, ils n'ont fait que gérer la paix sociale à coup de primes, laisser l'autogestion syndicale bloquer toute avancée, un travail d'énarque, le blabla et la fuit...

à écrit le 04/10/2013 à 19:27
Signaler
je suis étonné qu'aucun journaliste n'est fait une analyse des effectifs militaires du temps de la conscription et de l'évolution depuis... on se rendrait sans doute compte que les effectifs qui servaient à encadrer les bidasses étaient en surnombre ...

à écrit le 04/10/2013 à 12:09
Signaler
Cette année, je ne vais pas m'assurer. Si on a pas d'accident de voiture, il n'y aura pas de problème. Le ministre a raison de dire que s'il n'y a pas d'accident pas de problème. Moi, je réponds. Et s'il y a accident, vous faites quoi ?

le 04/10/2013 à 19:27
Signaler
On mettra les officiers devant le reste de l'armée aura été externalisée. Une armée de Stargate SG1...

à écrit le 04/10/2013 à 11:45
Signaler
Le peuple français pourra se servir de ses karchers pour se defendre quand l'armée n'existera plus.

le 05/10/2013 à 10:02
Signaler
Prevoyez une arrivé d'eau pour ceux qui nous attaquerons pour être sur que vous puissiez justifier de la légitime défense.

à écrit le 04/10/2013 à 11:42
Signaler
Dassault: cent ans de subventions des milliard engloutis et plus d argent pour l armé . c est bien ce que disait feu m Seguin lors d une émission politique il touche de L argent publique toutes ces grande sociétés et ils continu a en toucher et pou...

le 06/10/2013 à 23:40
Signaler
Vous déconnez salement. Vous ne savez même pas de quoi vous parlez, au point d'en être illisible d'ailleurs !

à écrit le 04/10/2013 à 11:16
Signaler
ça bouge!, "Défense : le ministre lance les restructurations dans les armées". Et dès 2014 le peuple lance les restructurations dans les urnes!.

à écrit le 04/10/2013 à 10:54
Signaler
Dès qu'on supprime des postes "d'agents étatiques " ,de fonctionnaires le privé ,les commerçants s'insurgent ! Preuve que le public "nourrit" le privé ! Réfléchissez à deux fois amis de l'ultra libéralisme avant de demander des réductions dans le b...

le 04/10/2013 à 11:21
Signaler
On veut des réductions sur la masse des députes et sénateurs. Et la tumeur ministérielle aussi. Les autres, c'est au cas par cas. Je préfère des flics roulant en BMW qu'en Clio. Parce qu'un ministre avec ses voitures de fonction, il ne pense pas mieu...

le 05/10/2013 à 10:33
Signaler
Voici un commentaire censé on a marre de toute cette bande d'incompétents qui se nourrissent sur le dos du peuple.

à écrit le 04/10/2013 à 10:38
Signaler
De bons yeux et de bonnes oreilles électro-magnétiques , quelques escadrilles de Mirages (suffisants , les "Rafales" coûtent trop cher pour des équipements superflus ) , plus de SNLE et de SNA , un grand nombre de BPC et de FREMM , 4 porte-avions , d...

à écrit le 04/10/2013 à 10:23
Signaler
C'est ça Jean Yves. La 1ère armée de demain en France, c'est l'armée d'élus. Aucun pays ne pourrait s'interposer. En terme de mandats et de cumuls, notre armée d'élus est imbattable.

le 04/10/2013 à 10:44
Signaler
Exact la première armée de France c'est l'armée des pieds argentés dorés nickelés des Parlementaires Nationaux ... Les français d'en bas attendent qu'un VRAI GENERAL mette un vrai coup de pieds dans cette fourmilière des élus nauséabonds.

à écrit le 04/10/2013 à 0:43
Signaler
Au final, l'armée française va avoir un effectif d'environ 200'000 dont seulement 70'000 projetables. Cela va faire léger face aux Suisses qui s'entraînent contre les invasions venues de France :-). Alors que la Suisse a une population 8 fois plus pe...

le 04/10/2013 à 9:49
Signaler
Avec un ministre de ce niveau l'armée française est foutue comme d'ailleurs le reste de la France. Flamby à tué notre pays et il y en a encore pour un bout de temps. Aujourd'hui il va essayer de couler la corse chaque jour une destruction.

le 04/10/2013 à 10:26
Signaler
le probleme n'est pas le ministre qui est tres bon a ce poste ... le probleme est l'argent .. hier soir, un general disait que nous avions la meme capacité d'engin de defense , que la Suisse , ca fait peur. mais cela n'a rien a voir avec flamby ...

le 04/10/2013 à 11:53
Signaler
On pourra toujours demandé à la Suisse de nous défendre. Apparemment, les Suisses semblent prendre plus a coeur la défense de leurs citoyens que les aventures honéreuses du Capitaine Pedalo dans les plaines maliennes

le 05/10/2013 à 10:08
Signaler
Après tout qui pourrais vouloir nous attaquer y a plus rien a récupérer dans notre pays... Désolé pour cette pointe d'humour mais je fait partie de la défense et plein les famille des personnes directement concerné par cette réforme. Autant les milit...

à écrit le 03/10/2013 à 22:03
Signaler
Le prochain défilée, est ce que ceux qui défileront seront des militaires ou ce seront les CDI et les CDD de la compagnie Walt Disney basée à la Marne la Vallée monsieur le ministre ? Avec les économies, pensez a améliorer le restaurant du sénat et...

à écrit le 03/10/2013 à 20:54
Signaler
Le Ministre des Armées est un faible qui se laisse manger et détourner ses budgets par le Ministre de l'Intérieur qui lui abrite des bataillons inutiles et très ruineux de CRS logés dans des appartements tout confort ... pour ne rien faire ... ALORS ...

le 03/10/2013 à 23:39
Signaler
gendarme mobile?

le 04/10/2013 à 7:48
Signaler
Les CRS et gendarmes, ça permettra de contrôler le peuple bientôt...

le 04/10/2013 à 9:55
Signaler
Effectivement l'arme préférée des CRS c'est la même que El Assad et avant lui Saddam Hussein ... les grands spécialiste du gaz sur leur peuple ... Valls est leur futur successeur.

à écrit le 03/10/2013 à 20:17
Signaler
Aucune information sur le coût des retraites de l'armée avec une différence à prendre en compte entre les rond de cuir des bureaux et ceux qui vont sur les terrains d'action. Alors donnons des chiffres la moyenne d'âge de départ est d'environ 43 ans ...

le 03/10/2013 à 20:36
Signaler
Vous avez raison on devrait créer un service obligatoire d'une durée e 19 ans qui permettrais a tous d'obtenir cette pension. Encore des commentaires idiot de jaloux. L'état ne cotise pas pour le chômage et ceux qui ont droit a cette pension n'ont qu...

le 03/10/2013 à 23:13
Signaler
Votre commentaire est intéressant mais voyez vous dans ma famille il y a ceux qui cumulent une pension et salaire. Que vous puissiez dire que mon commentaire est idiot est tout à fait respectable même s'il est réducteur et non étayé mais vous confon...

à écrit le 03/10/2013 à 19:26
Signaler
En 2014 nous n'avons plus besoin de chevaux et de baionettes!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.