Chez les militaires, les effectifs chutent... et la masse salariale augmente

 |   |  988  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Chercher l'erreur. Le ministère de la Défense attendait de la réduction de 23.000 emplois une économie de 1,1 milliard d'euros sur la période 2009-2011. Un objectif pourtant réalisé avec le départ des personnels mais la masse salariale a augmenté de 1 milliard.

Cela pourrait être un gag. Malheureusement... La Cour des comptes, dans son bilan à mi-parcours de la loi de programmation militaire (LPM) qu'elle a présenté ce mercredi, a révélé un dysfonctionnement majeur du ministère de la Défense. "Le pilotage des réformes, en particulier, celui de la maîtrise de la masse salariale, a été insuffisant", a dévoilé le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud. Pour le moins. Car le ministère de la Défense attendait de la réduction de 23.000 emplois une économie nette cumulée de 1,1 milliard d'euros sur la période 2009-2011. Sur la période 2008-2015, le ministère s'est engagé à supprimer au total 54.000 emplois sur les 322.000 emplois recensés en 2007 (hors gendarmerie, soit 17 % des effectifs).

"Alors même que cet objectif de suppression d'emplois a été tenu, soit 7 % des effectifs du ministère, la masse salariale a progressé de 1 milliard d'euros", constate le premier président de la Cour des comptes, qui estime qu'une "telle dynamique conduit à douter de la réalisation effective des économies annoncées et de leur affectation au profit de l'équipement des forces". Et de souligner que cela "traduit l'imprécision des outils financiers pourtant nécessaires à la conduite des réformes". D'une façon générale, le rapport juge que "le ministère connaissait des difficultés importantes pour mesurer l'impact financier des réformes".

Hausse de l'encadrement

Qu'est-ce qui s'est passé ? Pour les sages de la Cour des comptes, il existe deux raisons principales : une hausse du taux d'encadrement et une salve de revalorisation des soldes. Du coup, les économies de la masse salariale, diminuées des coûts d'accompagnement des restructurations pour le personnel, sont estimées à un montant net cumulé de 5,4 milliards d'euros sur la période 2008-2015, dont 1,1 milliard d'euros avant la fin 2011. Ces chiffres sont "très estimatifs", regrette la Cour des comptes. "Leur comparaison avec les données d'exécution budgétaire qui montrent une augmentation de 1,02 milliard d'euros des dépenses de titre 2 (dépenses de fonctionnement, notamment des salaires) entre 2008 et 2011 ne peut inciter qu'à la prudence quant à leur fiabilité", estime-t-elle.

Les économies sur la masse salariale ont été obérées par un renforcement de la part de l'encadrement dans les effectifs aussi bien civils que militaires depuis 2008, passant de 14,59 % en 2008 à 15,90 % en 2011. "La répartition des effectifs du ministère de la Défense traduit un taux d'encadrement élevé avec un officier pour six sous-officiers et militaires du rang et un cadre A pour huit agents de catégorie B et C", explique le rapport. A titre de comparaison, ce taux est bien plus élevé qu'au sein du ministère de l'Intérieur, qui compte un officier de gendarmerie pour 14 gendarmes et volontaires, et un haut fonctionnaire pour 11 agents civils. En outre, la Cour des comptes estime qu'une diminution de 7 % des effectifs du taux d'encadrement (à partir des effectifs de 2008) aurait permis d'économiser 120 millions pour les officiers (soit 1.804 en moins) et 116 millions pour les personnels civils (2.033 en moins). Soit un total une économie totale de 236 millions d'euros. Ce que conteste le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, dans sa réponse à la Cour des comptes. "Cette dernière évaluation est excessive. Le ministère de la Défense et la direction du budget ont valorisé conjointement le coût de cet "effet structure" à 31 millions d'euros par an, soit 124 millions d'euros sur la période 2008-2011".

Trop d'officiers généraux

Au total, les effectifs de cette catégorie de personnels ont augmenté "de façon très importante depuis 2008 avec une progression de 1.438 emplois pour les civils de catégorie A, une augmentation de 122 emplois pour les officiers supérieurs et une diminution de seulement six emplois pour les officiers généraux (664 en 2011, contre 670 en 2008)". Ces évolutions sont intervenues dans un ministère qui a supprimé plus de 29.000 emplois depuis 2007. La Cour des comptes constate que le nombre d'officiers généraux paraît "important au regard des réductions des capacités des armées effectuées depuis une vingtaine d'année, conduisant à employer un nombre croissant d'entre eux hors de leur armée et de leur service d'origine".

Ainsi pour les grades de colonels et équivalents, il y a 3.468 emplois en 2011 pour un nombre de commandements dans les forces limité à environ 150, constate le rapport. Ce qui risque d'entraîner un emploi croissant de ces officiers dans les états-majors, les services, les structures administratives tout en diminuant les temps de commandement effectif. Et de conclure que ce renforcement du taux d'encadrement "peut conduire à l'engorgement et à la bureaucratisation des administrations centrales et intermédiaires".

Une salve de revalorisations des soldes

En outre, la Cour des comptes a rappelé que l'année 2011 a été marqué toute une série de revalorisation des soldes : achèvement de la mise en place de la nouvelle grille de rémunération des militaires débutée en 2009, qui concerne notamment les officiers supérieurs et assimilés ; achèvement triennal de revalorisation indiciaire (...) qui concerne notamment les sous-officiers en fin de carrière ; revalorisation des aides-soignants et des secrétaire médicaux et début de la mise en ?uvre du plan triennal visant à permettre un accès plus large à la rémunération hors échelle B pour les colonels et équivalents.

La Cour des comptes s'étonne de ces mesures, estimant qu'il est « paradoxal que ces mesures concernent principalement les populations au sein desquelles des départs volontaires sont espérés". Le ministère de la Défense a dépensé entre 2009 et 2011  278 millions d'euros enpécules et indemnités de départ pour les militaires, auxquels s'ajoutent 143 millions d'euros d'indemnités de départ pour les personnels civils, sommes qui ont contribué à la croissance des dépenses "hors socle", c'est-à-dire non récurrentes, dont notamment les différentes mesures d'incitation au départ volontaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2012 à 12:00 :
@Cjesus L'armée de l'air possède plétore d'anciens pilotes, officiers supérieurs. Ces braves messieurs doivent effectués un nombre d'heure minimum pour conserver leur brevet. Donc, consommation de carburant, usure des avions pour des officiers qui ne piloterons plus d'avions au combat.......

Tout à fait exact, le nombre d'avions est en baisse constante et le nombre d'heures effectué par les "vrais" pilotes n'est pas assez élévé pour maintenir une compétence optimale.
Les heures sont cannibalisées par ces abonnés, bureaucrates (qui ne volent en général que par beau temps....quelque fois avec l'aide d'un passager connaissseur..). Apart certaines raisons de transport ou liaison, c'est un gachis...
Le surplus de salaire serait de 50% !...En sachant que ce sont en "général" que des LTC ou Colonnel avec des soldes dèjà bien élevées, vous avez un créneau de réduction de coûts à disposition.
a écrit le 12/07/2012 à 15:25 :
Le terme "Armée Mexicaine" prend tout son sens. Que des chefs et presque plus d'exécutants.
3468 officiers supérieurs pour 150 postes. Il y a vraiment des économies à faire dans les dépenses avant de présurer encore une fois la vache à lait de contribuable. Le même contribuable que l'on dégoute à être automobiliste, que l'on saigne en tant que salarié, qui se soigne difficilement avec une sécu de plus en plus absente et des mutuelles chéres et que l'on va affamer en tant que retraité. Et la litanie pourrait continuer....
Réponse de le 12/07/2012 à 17:19 :
Assez bien résumé, même si il doit probablement manquer un zéro au chiffre annoncé de 150 postes ... C'est un petit mammouth de plus, qui discrètement pompe les ressources de ceux qui se lèvent tot, paye pour ces dépenses inconsidérées, le reste étant emprunté avec les conséquences que l'on connait ! Pendant ce temps là, on a du mal à financer les programmes d'équipements à destination des opérationnels. Mais bon, la petite caste des hauts gradés se porte bien, et c'est là l'essentiel ! Il est vrai que nos députés+sénateurs ne peuvent pas leur demander de faire ce qu'ils ne sont pas prêt à initier dans leur propre paroisse ....
a écrit le 12/07/2012 à 14:11 :
Il n'y a pas que dans l'armée que les cadres A et A+ phagocytent les budgets.

Une véritable course à l'échalote pour les auditeurs, responsables de commission et autres parasites déjà bien trop éloignés du travail de base des agents C et B depuis X années !
a écrit le 12/07/2012 à 12:22 :
Les problèmes informatiques qui ont conduit à ne pas payer les soldes ces derniers mois cachent ils quelque chose ( certains faisaient voter les morts et là ....)
a écrit le 12/07/2012 à 12:21 :
Bientôt, il n'y aura plus que des cadres dans l'Administration ...
Mais qui fera le boulot ?
a écrit le 12/07/2012 à 10:23 :
Comment peut on être aussi incompétent ? Une hausse de 1 milliard et personne ne suit/voit/dit rien. Ou sont les financiers qui ont la responsabilité de ces comptes ?
On se fout de la Gréce mais en fait, on n'est pas forcément meilleur.
De plus, ce qui est malheureux, c'est que des économies ont été faites mais pas forcément la ou il fallait.
Allez, mettez un vrai patron (non énarque svp), qui connait le terrain et qui vit dans la réalité de nos jours, pour reformer tout cela...
Réponse de le 12/07/2012 à 11:18 :
L'un de mes oncles est Colonel de Gendarmerie en retraite (55 ans bien sûr) et il touche une retraite selon ses mots de totalement exubérante. Pour toucher ces sommes folles, il a certes crapahuté étant jeune en nouvelle calédonie mais les 20 ans suivants, ce ne fut que du travail de bureaux...
L'état devait être géré comme une entreprise avec obligation de résultat et gestion des effectif eu égard aux réels besoins et Droite et gauche ils sont aussi mauvais que des débutants en gestion...
a écrit le 12/07/2012 à 8:55 :
« Ainsi pour les grades de colonels et équivalents, il y a 3.468 emplois en 2011 pour un nombre de commandements dans les forces limité à environ 150, constate le rapport. » L?armée étant la grande muette, que font ils à longueur de journées ?
Réponse de le 12/07/2012 à 12:06 :
La majorité d'entre eux se rendent dans des entités administratives (ex : boulevard Saint Germain)
Certains suivent une formation dans une grande école "civile"
D'autres jouent au golf

Mais ne "généralisons" pas
Réponse de le 12/07/2012 à 12:53 :
D'autres passent leur temps à chercher des poux à ceux qui ont un vrai boulot dans l'armée mais ne "généralisons" pas
Réponse de le 13/07/2012 à 8:41 :
@Marc, votre réponse confirme mon propos, ils s'occupent comme ils peuvent.
Remarquez ce n'est pas de leur responsabilité, ils subissent un système, de promotion automatique, et de protection d'une caste.
a écrit le 12/07/2012 à 8:22 :
Afghanistan : mission ratée . L'objectif premier des américains était de construire des oléoducs pour récupérer le pétrôle d'Asie centrale. C'est raté, ça nous aura coûté cher en vies humaines et en euros. Il serait temps de revoir les missions de l'armée française dans le contexte du basculement du monde et de nos vraies capacités financières. Désolé !
a écrit le 12/07/2012 à 8:09 :
Le renforcement du taux d'encadrement "peut conduire à l'engorgement et à la bureaucratisation des administrations centrales et intermédiaires" : le "peut" est en trop, c'est peut être pour cette seule raison que j'ai quitté l'armée après 25 ans et après l'école de guerre quand j'ai constaté qu'un colonel pouvait en encadrer 20 autres dans une administration centrale déjà pléthorique !
Réponse de le 12/07/2012 à 8:23 :
le jour où toutes les armées seront réduites à des bataillons de bureaucrates nous aurons fait un grand pas vers la paix :-)).
a écrit le 12/07/2012 à 8:04 :
Ok cjesus et pilote rafale suis d'accord avec vous !!! Avant de critiquer que ces râleurs aillent faire une <promenade > en Afghanistan !!!!
Réponse de le 12/07/2012 à 11:21 :
C'est très bête ce que vous dites. Dans ce cas j'éspère que vous ne laissez aucun commentaires sur l'action politique de notre gouvernement car vous n'avez jamais mis les pieds dans le bureau d'un ministre. J'espère également que vous ne réagissez pas à la crise que le monde traverse car vous n'êtes ni trader ni financier chez Standar&poor's. Et pendant l'Euro j'espère que vous n'avez pas réagi aux propos de Samir Nasri car vous n'avez jamais été footballeur professionnel..... Ce qu'il vous faut en faites c'est un pays ou tout le monde ferme sa gu..le et reste dans son coin d'usine à fabriquer les sacs Vuitton pour l'élite. Votre pays réver c'est la Chine....
Réponse de le 12/07/2012 à 18:02 :
à Coco : la lecture de l'article et la compréhension que j'en ai eu stigmatise les ronds de cuirs et autres nababs, et en aucun cas ne diminue le mérite des opérationnels, qui eux ont eu droit aux coupes sombres et autres restrictions pendant que certains se sont gavés en restant bien au chaud... Bien au contraire, ceux (de la troupe au général) qui ont assuré notre défense sur le terrain méritent respect et considération, et ceci ne se résume pas uniquement à l'Afganistant !
a écrit le 12/07/2012 à 7:46 :
Il faut diminuer sérieusement le nombre d'officiers supérieurs.Supprimer les musiques militaires,et conserver
seulement la garde républicaine,et affecter ce personnel à des tâches militaires,donc pas de création
de nouvel effectif.C'est une petite approche,mais notre Président doit le faire.Les autres pistes ne
manquent pas.
a écrit le 12/07/2012 à 1:39 :
Honte à vous!!! Nos soldats risques leurs vies pour notre sécurité et notre conforts et vous osez chipoter pour quelques euros!!! Honte à vous!!! Occupez-vous d'abord de ces fainéants de fonctionnaires non régaliens et de tout ces assistés et sans-papiers qui profitent de nos impôts sur le dos des travailleurs!!!
Réponse de le 12/07/2012 à 7:28 :
Vous êtes patriote quand ça vous arrange C Jérôme ...
Réponse de le 12/07/2012 à 9:21 :
Le troll Henri a encore frappé... C'est bien d'avoir un avis sur tout mais Henri il a surtout un avis.
Réponse de le 12/07/2012 à 11:15 :
@cjesus : ahahahahah quel blagueur !
Réponse de le 12/07/2012 à 12:12 :
@ troll frappeur
Mon troll, je suis content d'avoir un lecteur assidu. Si mes avis peuvent contribuer à soigner votre phobie du complot bolchevique, j'en suis ravi !
Réponse de le 12/07/2012 à 13:55 :
L'armée est le plus grand rassemblement de personnels inoccupés et inéfficaces.
Un élément qui n'est pas cité. L'armée de l'air possède plétore d'anciens pilotes, officiers supérieurs. Ces braves messieurs doivent effectués un nombre d'heure minimum pour conserver leur brevet. Donc, consommation de carburant, usure des avions pour des officiers qui ne piloterons plus d'avions au combat.
Idem pour la plétore d'officier qui ne commanderont plus ou jamais d'unités au combat. Il faut bien les occuper. Comme ils n'ont aucune formation autre, leur occupation principale est d'emmerder ceux qui sont en commandement opérationnel.
L'armée (surtout de terre, mais pas uniquement)c'est finalement un ramassi de mecs persuadé de faire le métier le plus difficile du monde, mais qui au final n'ont rien à faire de leurs journées.
Réponse de le 12/07/2012 à 14:08 :
Cérézouss n'en sait rien : il n'a même pas fait de service militaire en France !
a écrit le 11/07/2012 à 23:18 :
Beaucoup de cadres pour commander, ne rien faire et se pavaner........ triste réalité
a écrit le 11/07/2012 à 22:52 :
Encore une fois si il etait besoin de le prouver, la France d'en haut se gave au détriment des classes les plus faibles. Combien de nos 664 generaux n'ont meme pas vu le feu de l'ennemi mais se pavoisent dans leur bureaux feutrés avec leur salaires confortables.
Merci a tous les soldats qui defendent fierement nos couleurs et leur patrie sur le front, qu'abject dedain pour nos "généraux" de pacotille qui profitent de nos impots sous pretexte de travailler au bien de la communauté.
Réponse de le 12/07/2012 à 9:49 :
moi ceux qui me font rire ....ce sont ceux qui arborent des plaques enormes de campagnes, alors que souvent les ont fait a partir de leur bureau ! ! !
a écrit le 11/07/2012 à 21:23 :
Dans le privé nous sommes toujours au smic au fil des CDD et des missions intérim, à l'usine Renault Truck Défense de Limoges, dans lequel sont assemblés et entretenus les VAB, Sherpa, Namsa, et autres camions, la quasi totalité des intérimaires est payé au smic, triste Liberté Egalité Fraternité
a écrit le 11/07/2012 à 20:26 :
Confirmation que la présidentielle 2012 s'est bien jouée entre deux socialistes !
a écrit le 11/07/2012 à 20:17 :
Les opérations en Afghanistan et en Libye y sont sûrement pour quelques chose car la solde des soldats en opération est multipliée par 2 au bas mot. Et je ne parle pas des pilotes de chasse ...
Réponse de le 11/07/2012 à 21:49 :
Faux le taux pour aller crever en afghanistan et de + 1,5 fois la solde tout comme pour toutes autres opérations à l'étrangé. Je suis sous officier et j'ai fait 2 fois l'afgha si ca te dis viens la ba qu'on en parle .
Réponse de le 11/07/2012 à 22:09 :
Je suis officier. Un pilote fait 1.5 fois sa solde de base brute . C'est à dire dans mon cas 5366 euros net. C'est un beau salaire mais il faut le mettre en superposition avec le risque. Je ne me plains pas, j'ai choisi ce métier.
Essaie en revanche de te renseigner avant de parler. On peut t'inviter avec mon camarade Yann des troupes de Marine qui a pris plus de risques que moi.
A bon entendeur.
Réponse de le 12/07/2012 à 1:16 :
Personne n'est oblige d'aller en Afghanistan. Cela vous apporte une bonne expérience du terrain, valorise votre cursus et vous permettra des votre retraite de prétendre a des emplois intéressants.
L?expérience du combat ne peut s'apprendre qu'au combat. Beaucoup de civil supporte cette expérience sans l'avoir choisit, et beaucoup en meurent. Il est sûrement plus risque d?être civil dans ces pays que militaire.
Le véritable patriote devrait pouvoir combattre pour son pays au même salaire, sur site il n'a pas de dépenses. Totale prise en charge.
Bon courage a vous et tout mon respect.
Réponse de le 12/07/2012 à 8:52 :
Allez donc expliquer votre pensée aux veuves. de la part d'un civil qui n'a fait que son service de 12 mois.
a écrit le 11/07/2012 à 20:16 :
Il faut bien que nos généraux actuels fassent honneur au general Gamelin. Une pensée aux soldats en mission.
a écrit le 11/07/2012 à 19:38 :
Allez, avec une bonne dose de graisse, le peuple ne sentira de rien!
L'élite sait très bien comment s'y prendre et arrive toujours à ses fins.
a écrit le 11/07/2012 à 19:18 :
mais dans la plupart des administrations , c'est ainsi, on a favorisé les cadres supérieurs au détriment des autres catégories. çela permettait de faire passer des réformes avec l'adhésion des personnes issues des classes sociales supérieures qui y trouvaient leur compte.
a écrit le 11/07/2012 à 18:56 :
Que s' est il passe? La reponse semble assez simple. Pour faire passer les baisses d'effectifs ont a ete large avec ceux qui ont accepte le sacrifice au detriment de leurs camarades. La recettes est ancienne mais visiblement toujours appreciee. Affichage assuree comme l'inefficacite comptable....
a écrit le 11/07/2012 à 18:55 :
Cela déjà très longtemps que le nb de généraux en France par rapport aux hommes de rang était dénoncé et bien on en rajoute bravo la RGPP à l'armée. il faut dire que la majorité de ces officiers votent Sarko il fallait récompenser les fidèles!
a écrit le 11/07/2012 à 18:47 :
Plus de 300 Généraux en France Cherchez l'erreur
Réponse de le 11/07/2012 à 22:16 :
comme au Mexique?
Réponse de le 12/07/2012 à 10:29 :
oui ...

Le budget de l'armée mexicaine ....
avec les ambitions de l'armée américaine ....

Ca ne peut le faire ......
a écrit le 11/07/2012 à 18:25 :
Ils ont tout compris les militaires , pointilleux qu'ils sont de leurs intérêts et méthodiques en diable. Malins au point de buller dans le moindre des recoins de leur ministère et oublieux ainsi de prendre une retraite pourtant bien méritée. Garde à vous !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :