L’A380 a déjà (presque) rempli son objectif de ventes pour 2014

Airbus a finalisé la commande pour 20 très gros porteurs A380, pour la compagnie de leasing Amedeo (ex Doric). L'avionneur vise 30 commandes en 2014.
Fabrice Gliszczynski
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Choix judicieux pour Airbus. En finalisant ce mercredi au salon aéronautique de Singapour la commande de 20 A380 du loueur d'avions Amedeo (anciennement nommé Doric), et non en fin d'année dernière comme le directeur général d'Amedeo l'avait évoqué en novembre, le constructeur européen a déjà réalisé au deux-tiers son objectif annuel de prises de commandes pour son superjumbo. Airbus vise en effet une trentaine de commandes en 2014, a rappelé ce mercredi, John Leahy, le directeur commercial d'Airbus. En novembre dernier, le directeur financier, Harald Wilhem, avait évoqué "plus de 30 commandes" pour 2014 et 30 pour 2015. La mégacommande de 50 A380 signée en fin d'année par Emirates permettait à elle seule de dépasser l'objectif. Il valait mieux garder les 20 A380 d'Amedeo en réserve pour 2014. Histoire d'être plus à l'aise avec les objectifs. Car cette commande, pas plus que celle d'Emirates qui garantit une production de 30 appareils par an pendant 4 ans, ne peut masquer les temps difficiles pour les très-gros porteurs quadriréacteurs. Les 10 exemplaires restants pour coller à l'objectif ne seront pas une tâche facile.

Des A380 à  573 passagers

"La signature de ce contrat (8,3 milliards au prix catalogue) avec Airbus fait d'aujourd'hui une date spéciale pour l'aviation, puisque nous pouvons désormais proposer aux compagnies aériennes un moyen nouveau et plus souple pour bénéficier des avantages uniques de l'A380, grâce à nos solutions de leasing sur mesure", a déclaré Mark Lapidus, le directeur général d'Amedeo.

 Les A380 d'Amedeo pourront accueillir 573 passagers (495 sièges en classe économique, 66 en classes affaires et 12 en première classe), une capacité supérieure à la configuration triclasse de base d'Airbus (525) et à celle d'une grande partie des 10 clients actuels de l'A380 qui ont joué sur le confort de la cabine (à peine plus de 400 sièges pour Korean Air ou Singapore Airlines par exemple). Dans le détail, le pont principal sera équipé d'une classe économique de 427 sièges, et le pont supérieur comprendra les trois cabines ( 12 première classe, 66 Business et 68 Eco). "L'aménagement de la cabine est basé sur une configuration efficace et souple, qui permet de réduire les coûts de reconfiguration et facilite le changement d'utilisateur", explique Airbus. Amedeo annoncera ultérieurement la motorisation choisie entre le Trent 900 de Rolls Royce et le GP7000 d'Engine Alliance.

18 A380 acquis en sale and lease back

 La direction d'Amedeo, explique Airbus dans un communiqué, bénéficie d'une expérience significative de l'A380, acquise au sein du Doric Group qui s'est positionné en tant que troisième société de leasing de gros-porteurs au monde en termes de valeur, et premier gestionnaire d'actif d'A380 en leasing. La direction d'Amadeo s'est constitué un portefeuille d'avions d'une valeur de 6,8 milliards de dollars, dont 18 A380 acquis dans le cadre d'accords de crédit-bail (sale and lease back), auxquels Amedeo a ajouté quatre A380 supplémentaires en 2013.

Fabrice Gliszczynski

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 12/02/2014 à 23:40
Signaler
Exemple typique de la réussite de l'Europe !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.