A380 : pourquoi Airbus va attendre 2014 pour finaliser la commande de Doric

 |   |  260  mots
Emirates a commandé 140 A380
Emirates a commandé 140 A380 (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Avec la signature d'un contrat ferme d'Emirates pour l'achat de 50 A380, Airbus enregistre deux fois plus de commandes de super jumbos en 2013 qu'espéré. Aussi, il est préférable pour le constructeur de finaliser le contrat avec Doric portant sur 20 A380 en 2014, pour sécuriser, le niveau de commandes de l'an prochain.

Après la signature en juin dernier au dernier salon aéronautique du Bourget, d'un protocole d'accord entre la société de location d'avions et Airbus pour l'acquisition de 20 A380, le contrat ne devrait pas se finaliser d'ici à fin décembre, contrairement à ce qu'avait avancé mi-novembre, le PDG de Doric.

Tout simplement parce qu'Airbus n'a aucun intérêt à le faire, depuis qu'il a d'ores et déjà atteint et même dépassé ses objectifs de ventes d'A380 avec la finalisation ce lundi de la commande de 50 A380 par Emirates, le double de l'objectif fixé en janvier. Car, cette commande d'Emirates ne doit pas masquer la difficulté du marché de l'A380. L'an dernier, Airbus n'avait pas atteint ses objectifs. Il avait engrangé 9 prises de commandes loin des 30 prévues. 

140 A380 pour Emirates

Il ne sert donc à rien de mettre la pression pour finaliser la commande de Doric. Autant la garder en réserve potentielle pour 2014, durant laquelle Emirates ne commandera évidemment pas à nouveau 50 appareils. La compagnie de Dubaï s'est déjà engagée sur 140 A380, quasiment la moitié du carnet de l'A380 (309). Elle a pris livraison ce lundi de ses 43e et 44e A380 qu'elle a aussitôt mis en service pour des vols à destination de l'Île Maurice et de Munich. En 2013, Emirates aura reçu 13 A380 et s'attend à en recevoir 13 autres en 2014. Sur les 96 A380 encore en commande, 71 doivent être livrés au cours des cinq prochaines années.

Interrogé sur un décalage de la finalisation du contrat de Doric, Airbus n'a pas fait de commentaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2014 à 17:42 :
Au lieu de nous bassiner avec des "commandes" le "journaliste" ferait mieux de faire une véritable enquête ( s'il sait faire ça ) et nous dire à combien d'exemplaire se situe le break-even du programme 380...
a écrit le 24/12/2013 à 13:42 :
Dans ces histoires de ventes d'avions Airbus, dont la fabrication se passe pourtant en quatre pays de l'Union Européenne, la signature des achats se passe toujours à l'Elysée à Paris. Que se cache-t-il derrière tout cela pour que la France revendique tambour battant la paternité de ces appareils au détriment des autres pays qui le construisent? et pourquoi ceux-ci n'en disent rien?
Réponse de le 24/12/2013 à 14:14 :
Par ce que la France n'a pas grande chose à montrer sinon. L'Allemagne en est consciente, alors elle se tait et laisse la France se mettre à l'avant.
Réponse de le 24/12/2013 à 14:26 :
Aah encore les autoflagellés français on est nuls tellement nuls, les allemands sont beaux et forts avec des voitures qui sentent bon le cuir dedans. A mon dieu qu'on est mauvais.
Réponse de le 24/12/2013 à 16:47 :
Ceci n'est que la vision que vous offre les médias français. Sachez que les japonnais considèrent Airbus plutôt comme une marque Allemande. D'autre part, si les chaînes d'assemblage sont majoritairement en France, l'assemblage ne représente que 5 à 6% du prix total de l'appareil. A titre de comparaison l'ensemble mats réacteurs et réacteurs c'est près de 20%...
Réponse de le 24/12/2013 à 19:02 :
C'est bien possible, Scraps, mais puisque je ne lis pas la presse japonaise, n'en déplaise nos amis européeens eux aussi constructeurs de ces avions, on a toujours en France le sentiment que Airbus est une marque française, ce qui doit plaire énormement aux esprits cocardiers de garde.
Réponse de le 24/12/2013 à 23:37 :
@Scraps "D'autre part, si les chaînes d'assemblage sont majoritairement en France, l'assemblage ne représente que 5 à 6% du prix total de l'appareil. A titre de comparaison l'ensemble mats réacteurs et réacteurs c'est près de 20%... "

Oui, mais vous sous entendez que en France, on ne fait que de l'assemblage ? Les moteurs de l'A320, de l'A330, l'avionique et plus de 25% des pièces de l'A380, ils sont construits où à votre avis? Il existe des centaines de PME et multi nationale spécialisé en aéronautique dans la région de Toulouse, Nantes et en région parisienne et il n'est pas difficile de deviner quel est leur principale client : AIRBUS .

@saint jean, le siège de Airbus est à toulouse, ce qui explique pourquoi les annonces des grosses commandes se font par la France malgré que l'avion soit construite dans 4 pays en europe et aux états unis.
Réponse de le 25/12/2013 à 11:52 :
Ah oui, j'avais oublié de dire que je en sert à rien!
Réponse de le 25/12/2013 à 12:41 :
@La modération . Le dernier message posté à 11:52 n'est pas de moi. Si vous voulez bien le supprimer. Merci.
Réponse de le 25/12/2013 à 12:59 :
@Jason Bourne: les moteurs de l'A380 sont de la marque anglaise Rolls-Royce Trent 900 dont l'assemblage est réalisé sur le site de Rolls-Royce à Derby (Royaume Uni). Vous avez aussi oublié de souligner que la plupart du matériel électronique de l'A380 est fabriquée en Espagne, d'autres pièces tels les trains d'atterrissage sont construites aux États-Unis et au Canada. Les pneus sont de fabrication américaine réalisées par Goodrich et Bridgestone. Sans oublier que d'autres pièces et fournitures proviennent aussi d'autres pays de l'UE dont la Belgique. Pour moi c'est assez étonnant que la France n'ayant même pas le rôle majeur dans la construction des ces avions, néanmoins l'Elysée s'en attribue (presse et médias à l'appui) leur "paternité". Et cela on voit lors des signatures des contrats avec les compagnies de partout dans le monde. Mon étonnement vient du fait que les autres partenaires de ce consortium se taisent à cet état de choses. Voilà! Bonnes Fêtes à tous.
Réponse de le 25/12/2013 à 20:00 :
Je pensais qu'EADS était une société néerlandaise ... comme expliquez-vous que pour vous elle est française? Une question d'égo démesuré?
Réponse de le 25/12/2013 à 21:13 :
@SaintJean
Excepté une phrase, je ne conteste en rien votre post qui est tout à fait juste.
Tout d'abord, j'ai bien précisé que les moteurs de l'A320 et de l'A330 sont fabriqués en france chez la SNECMA (et par son partenaire G.E aux etats-unis).
Quand à l'A380, les moteurs ne sont pas seulement construits en angleterre chez Roll Royce mais aussi par General Electric aux states.
Je n'ai pas oublié de mentionner de qui fabrique quoi, j'avais juste voulu préciser dans mon message que,en france,
on fabriquait des éléments importants des AirBus et que l'on ne faisait pas seulement de l'assemblage comme le sous entendait le message de Scraps.
Si je devais mentionner qui fabrique quoi au sein de chaque modèle de AirBus, je passerai ma journée sur le forum!

Quand à la phrase qui pose problème, la voici:"Pour moi c'est assez étonnant que la France n'ayant même pas le rôle majeur dans la construction des ces avions,
néanmoins l'Elysée s'en attribue (presse et médias à l'appui) leur "paternité".
Prétendre que la france n'a pas un rôle majeur dans AIRBUS est un peu fort de café!
La France a bien un rôle majeur dans Airbus et cela pour des raisons historiques, politiques et surtout industrielles et techniques.

Je ne vais pas vous lister toute ces raisons car tout est inscrit sur wikipedia et vous verrez sur le site de Airbus toute les pièces maitresses qui sont fabriqués en france par Thales, la SNECMA et les centaines de sous traitants
et je vous assure que c'est loin d'être "mineur".
Quand à savoir pourquoi, les grosses commandes sont souvent annoncés que à Paris, c'est qu'il y a probablement une raison politique.
Voilà Saint Jean! Merci pour votre réponse argumentée.
Et je vous souhaite à vous aussi de très bonnes fêtes.
Réponse de le 25/12/2013 à 21:44 :
Avez-vous d'autres réf. que Wikipedia? Qu'on puisse se faire une idée de la valeur de vos commentaires.
Et sinon pas d'explication pour siège néerlandais d'EADS?
Réponse de le 25/12/2013 à 23:44 :
@@Jason
Allez chercher la réponse vous-même. On ne parle pas de la même chose. Moi je vous parle de AirBus qui a bien son siège à Blagnac et là, vous me parlez de la maison mère EADS qui est de droit néerlandais et qui comportent pleins de filiale de société diverses dont AIRBUS, Eurocopter, Astrium, Cassidian, etc...
Bref Wikipédia est votre ami.
Réponse de le 26/12/2013 à 10:59 :
Oui, j'avoue que je ne sers à rien. Je me base sur wikipedia comme source d'information aéronautique pour après venir et faire croire que j'en sais trop mais en fait je n'en sais rien.
Réponse de le 26/12/2013 à 12:14 :
Ca confirme bien ce que je disais plus haut, vous n'avez pas d'autres sources que wikipedia. Ca en dit long sur la crédibilité de vos dires ...
Réponse de le 26/12/2013 à 13:43 :
@@Jason
Les articles Wikipédia sur l'aéronautique sont dans l'immense majorité de très bonnes sources fiables car ils sont écrits par des passionnés et des journalistes qui se réfèrent à des sources constructeurs ou à des livres. Ils ont fait une excellente synthèse sur la présentation des choses voilà pourquoi je les préconise et auquel je me base dessus. Après si vous ne voulez pas vous fier à Wikipedia, je vous invite directement à aller sur les sites constructeurs mais l'information est moins synthétisé et moins structuré. Ou alors aller visionner des reportages vidéo sur Youtube qui vous confirmeront le contenue des articles sur Wikipédia.
Et après cela, je ne pourrai rien d'autres faire pour vous.

Sinon le message qui porte mon pseudo à 10H59 a encore été écrit par imposteur.
Réponse de le 27/12/2013 à 15:22 :
Que ce soit Airbus ou Boeing,la gestion des "pièces" de remplacement se fait en "croisée":Les moteurs peuvent aussi bien être fabriqués chez Rolls-Royce comme
chez General Electric ou Snecma...Les pneus viennent tout autant de chez Michelin
(Chine ou France)que de Goodrich ou Firestone,du Japon...
a écrit le 24/12/2013 à 11:48 :
La réponse est simple: "pour faire semblant qu'ils vendent 'énormément' d'avions d'année en année"... Et pourtant airbus sait très bien que cet avion ne marche pas comme espéré.
Réponse de le 24/12/2013 à 12:50 :
Airbus vend plus que Boeing !!
Réponse de le 24/12/2013 à 14:18 :
Le vrai problème n'est pas de vendre plus que untel mais de faire des marges !
Si Airbus vend des A380 à perte ou si la livraison se fait avec tellement de retard que le bénéfices est perdu dans des indemnités de retard ... autant ne pas vendre.
Réponse de le 24/12/2013 à 20:35 :
Réfléchissez un brin avant de poster n'importe quoi ... Qu'importe le nombre, ce qui compte c'est la santé financière et les bénéfices que tire le constructeur de ses ventes. Hors vendre un A380 avec une marge si faible ce n'est pas un gage de bonne santé, mais l'image d'une société ayant des difficultés à vendre un de ses plus gros flop ...
Réponse de le 25/12/2013 à 11:51 :
vexé??? bof, dire que airbus vend plus que Boeing c'est un peu mesquin de votre part: d'une, ils ont peut être vendu 3 avions de plus (Boeing livre toujours plus qu'airbus), et deux, Boeing est TROIS fois plus rentable qu'airbus.
Réponse de le 27/12/2013 à 15:25 :
Certains n'auraient-ils pas remarqué que les flottes de B 777 ont été "bloqués" au
sol pour une question de fiabilité de train d'atterrissage,en 2013...?Ce qui n'est enco
re jamais arrivé chez Airbus,semble-t-il...
Réponse de le 27/12/2013 à 15:28 :
Il me semble que la diversité d'équipements des appareils joue nettement en faveur
d'Airbus...Ce qui fait la force de Boeing,c'est sa grande capacité à s'adapter commer
cialement...Après,on voit ce que ça donne...
Réponse de le 27/12/2013 à 17:04 :
Les triples 7 bloqués au sol ... des sources car personne n'a entendu parler de cette affaire. Sinon, vous avez entièrement raison sur la question du grounding chez Airbus, les pots de vin devant être plus importants chez eux, l'A380 a continué à voler malgré les fissures sur ailes alors que les ingénieurs recommandaient un grounding (World's biggest super-jumbos must be GROUNDED, say engineers after cracks are found in the wings of three Airbus A380s )

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :