Airbus réclame 900 millions d'euros à Berlin après la réduction d'une commande militaire

 |   |  277  mots
L'Allemagne aurait réduit une commande d'avions de combat Eurofighter, fabriqués conjointement par Airbus, le britannique BAE Systems et l'italien Finmeccanica.
L'Allemagne aurait réduit une commande d'avions de combat Eurofighter, fabriqués conjointement par Airbus, le britannique BAE Systems et l'italien Finmeccanica. (Crédits : reuters.com)
L'avionneur européen réclame des indemnités suite à la réduction de la voilure d'une commande d'avions de combat Eurofighter, affirme, dans son édition de mardi, le quotidien allemand Handelsblatt.

900 millions d'euros. Tel est le montant que réclame l'avionneur européen Airbus à Berlin, selon le quotidien allemand Handelsblatt. Un ex-secrétaire d'Etat, démis de ses fonctions par la ministre de la Défense Ursula Von der Leyen la semaine dernière, a communiqué cette somme aux députés allemands appartenant à la commission du budget du Bundestag avant son départ, précise le journal, s'appuyant sur les dires de membres de celle-ci.

La cause? L'Allemagne aurait réduit une commande d'avions de combat Eurofighter, fabriqués conjointement par Airbus, le britannique BAE Systems et l'italien Finmeccanica.

Des dédommagements prévus dans le conrat

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la division Défense et Espace d'Airbus a souligné que le groupe était dans son plein droit d'exiger des dédommagements:

"L'Eurofighter a fait l'objet d'accords. Et ces accords nous autorisent à réclamer des compensations en cas de réduction du nombre d'exemplaires prévu contractuellement".

Il s'est toutefois refusé à faire des commentaires sur le montant des compensations réclamées.

Une réduction de 37 Eurofighters sur 180?

De son côté, l'agence allemande DPA avait fait état la semaine dernière d'une réduction de 37 unités de la commande d'Eurofighters, d'un total initial de 180 appareils.

Pour rappel, il était question depuis 2011 de réduire la voilure de cette commande et certains à Berlin aimeraient même tailler encore plus dans le nombre d'appareils à livrer, à l'instar du député social-démocrate (SPD) Hans-Peter Bartels, président de la commission de la Défense du Bundestag. Celui-ci a ainsi déclaré la semaine dernière:

"Nous devrions réduire le parc d'Eurofighter à 108 unités, c'est suffisant"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2014 à 0:39 :
C'est "ein gross ficelle", la sempiternelle astuce teutonne : au démarrage d'un programme, on commande beaucoup d'exemplaires, car les retombées industrielles sont proportionnelles au nombre d'exemplaires commandés. Les usines germaniques ont donc une forte part du gâteau. Et puis, quand le projet est bien ficelé, que tout est devenu irréversible, l'Allemagne s'aperçoit que, tour compte fait, comme c'est ennuyeux, elle n'a plus besoin d'autant d'exemplaires. Et les partenaires sont floués. Il ne reste plus qu'à pousser des grands cris, ameuter la presse, et parler de "punition" quand le maître d’œuvre veut faire respecter le contrat.
L'Allemagne a fait ça pour des Hélicoptères, pour l'Airbus A400M, et maintenant pour l'Eurofighter. Jusqu'à quand continuerons-nous à laisser les Allemands nous plumer avec cynisme et arrogance?
Réponse de le 26/02/2014 à 10:45 :
Eurofighter est quasiment fabriquée et monté en Allemagne idem pour Eurocopter donc je ne vois pas où il est le problème pour nous en France!
Ex EADS (Airbus Group) a annoncé une coupure dans les effectifs armements et spatial et c’est l’Allemagne qui est la plus concernée!
Réponse de le 26/02/2014 à 20:47 :
@ Airbus : la France n'est certes pas concernée par le programme Eurofighter. Mais par contre, c'est le cas pour l'A400M, le Tigre, le missile Meteor, etc.
A la décharge de l'Allemagne, ils sont peut-être les meilleurs à ce jeu-là, mais tous les pays sont concernés par les réductions de cible d'acquisition.
A noter que pour l'Eurofighter, les parties britanniques, italiennes et espagnoles ne sont pas négligeables!
a écrit le 25/02/2014 à 8:06 :
M. Cabirol, plus de détails s'il vous plait! Quel est le parc de Typhoon actuel? Quel est le parc de Typhoon allemands actuel? Dans quels standards?
Toute cette discussion concerne les Typhoon de la tranche 3B il me semble.
Par ailleurs, quel était le niveau d'engagement de l'Allemagne sur les 180 Typhoons évoqués : s'agissait-il d'une commande ferme ou bien juste d'une cible d'acquisition?
D'ailleurs, quelle était la cible d'acquisition initiale de Typhoon par l'Allemagne? Plus de 200 je crois.
Tous ces détails sont utiles pour comprendre!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :