Nouveau jackpot au salon Heli-Expo pour Airbus Helicopters

 |   |  443  mots
Airbus Helicopters a engrangé au salon Heli-Expo 14 nouvelles commandes de l'EC175, le dernier né de la gamme
Airbus Helicopters a engrangé au salon Heli-Expo 14 nouvelles commandes de l'EC175, le dernier né de la gamme (Crédits : Airbus Helicopters)
La filiale hélicoptériste d'Airbus Group a engrangé 78 nouvelles commandes et engagements de commandes au salon Heli-Expo 2014. Bell s'est taillé la part du lion en obtenant 100 commandes ou lettres d'intention.

Mieux qu'en 2013. Cette année, Airbus Helicopters a engrangé 78 nouvelles commandes et engagements de commandes (contre 69 en 2013) au salon Heli-Expo 2014 d'Anaheim en Californie (24-27 février), selon un communiqué publié lundi. Le plus grand salon du monde consacré aux hélicoptères a permis au constructeur basé à Marignane de signer des contrats faisant la part belle à son nouvel hélicoptère, l'EC175 (14 commandes) certifié début janvier, et aux nouvelles versions EC145 T2 (25), EC225e et AS332C1e.

L'EC175 a séduit à nouveau un de ses clients de lancement, Noordzee Helicopters Vlaanderen (NVH), qui a signé pour six nouveaux appareils (16 en commande au total). Airbus Helicopters a accroché un nouveau client avec Lease Corporation International (LCI), qui a commandé six EC175. Enfin, CHI Aviation a acheté le dernier né de la gamme d'Airbus Helicopters (deux exemplaires).

Waypoint Leasing fait son marché chez Airbus Helicopters

Le loueur irlandais Waypoint Leasing a fait confiance à Airbus Helicopters en commandant 37 appareils : 12 EC225e Super Puma, une nouvelle version lancée à Heli-Expo motorisé par des  Makila 2B (Turbomeca), et 25 EC145 T2, qui entre en service en 2014. Outre les six EC175, LCI a également commandé 15 EC225. Par ailleurs Starlite Aviation, client de lancement, a signé un contrat pour l'acquisition de deux exemplaires de la nouvelle version de l'AS332 C1e, présentée pour la première fois à Heli-Expo.

Enfin, Airbus Helicopters a reçu des commandes pour sept AS350 B3e et trois AS350 B2s de cinq clients américains.

Belle moisson pour AgustaWestland

Au total, le constructeur italo-britannique AgustaWestland a engrangé 29 nouvelles commandes à Anaheim. Le loueur Milestone Aviation Group a signé un contrat portant sur l'acquisition de huit appareils de la nouvelle génération d'hélicoptères : cinq AW139 et trois AW189 qui seront livrés à partir de la fin de 2014. LCI s'est également offert sept AW139 et un AW189 pour environ 85 millions d'euros. AgustaWestland a vendu à Omni Helicopters International Group (OHI) neuf appareils, dont quatre AW139 et cinq AW189.

Sloane Helicopters a acheté deux GrandNew qui seront livrés en 2015. Enfin, Summit Air Ambulance basé dans l'état de l'Idaho a signé un contrat portant sur deux appareils AW119Kx qui seront utilisés pour des services médicaux d'urgence.

100 commandes ou intentions de commandes pour Bell

Le rival américain d'Airbus Helicopters, Bell (groupe Textron) a également été à la fête lors du salon Heli-Expo d'Anaheim. Le groupe américain a engrangé 100 commandes ou intentions de commandes lors du salon Heli-Expo, dont 94 lettres d'intention pour son nouvel appareil, Bell 505 Jet Ranger X. Le constructeur américain a également obtenu des contrats fermes pour cinq Bell 407GX, trois Bell 412EP et un Bell 429.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2014 à 2:54 :
Ce sujet aurait du faire la une car les bonnes nouvelles sont rares de plus cela montre que les entreprises européennes et plus particulièrement en défense sont le seul avenir pour ce continent.Si nous voulons continuer à peser au niveau mondial il faut une union industrielle les coûts de recherches sont trop importants pour que chacun fab sa petite arme en tenant compte qu' avant 10 ans les chinois seront très présent sur ce marché.
a écrit le 01/03/2014 à 9:59 :
Bravo à AIRBUS HELICOPTER qui renforce sa renommée en fiabilité et performance. Voilà un domaine où la Défense française devrait investir un peu plus et renforcer son parc pour optimiser les missions de guerres asymétriques au lieu de garder des chars lourds que nous n'exporteront plus .
Réponse de le 03/03/2014 à 11:59 :
Pourquoi déshabiller Pierre pour habiller Paul, Les 250 chars lourds Français sont le minimum. Néanmoins je félicite également Airbus Hélico pour cette réussite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :