Achat du système de défense russe S-400 : l'Inde défie clairement les Etats-Unis

 |   |  426  mots
L'achat par l'Inde du système de défense antiaérien russe S-400 va à la fois agacer et embarrasser les Etats-Unis en montrant les limites de sa politique de sanctions.
L'achat par l'Inde du système de défense antiaérien russe S-400 va à la fois agacer et embarrasser les Etats-Unis en montrant les limites de sa politique de sanctions. (Crédits : Maxim Shemetov)
L'Inde a acheté à la Russie le système de défense antiaérienne S-400 à l'occasion de la visite à New Delhi de Vladimir Poutine. Un contrat qui va agacer et embarrasser Washington.

L'Inde, qui a toujours été proche de la Russie, défie clairement les Etats-Unis. New Delhi a acheté vendredi à Moscou le système de défense antiaérienne S-400 à l'occasion de la visite en Inde du président russe Vladimir Poutine. Ce contrat va à la fois agacer et embarrasser les Etats-Unis en montrant les limites de sa politique de sanctions. "Les parties ont salué la conclusion du contrat pour la fourniture du système de missiles sol-air longue portée S-400 à l'Inde", a rapporté le texte d'un communiqué conjoint. La transaction s'élève à 5,2 milliards de dollars, selon des responsables diplomatiques indiens joints par l'AFP.

Ni Vladimir Poutine, ni le Premier ministre indien Narendra Modi n'ont annoncé publiquement ce contrat lors de leur allocution conjointe à la presse à l'issue de leurs pourparlers. Il a fallu attendre la publication de la déclaration commune une demi-heure plus tard pour trouver, enfouie dans le texte, une confirmation officielle de ce contrat auquel s'opposent les États-Unis.

"Le contrat S-400 a été signé aujourd'hui à 11H00 par un haut responsable des affaires étrangères et le directeur général de Rosoboronexport de Russie", a déclaré à l'AFP un haut responsable gouvernemental. Les livraisons doivent débuter d'ici à fin 2020, a précisé cette source.

Que vont faire les Etats-Unis?

Les négociations pour l'acquisition de ce système de missiles sol-air étaient en cours depuis de nombreux mois mais butaient sur les menaces de sanctions brandies par les États-Unis en cas d'achat d'armement russe. Le Congrès américain a adopté en 2017 une loi afin de punir la Russie pour son attitude en Ukraine et pour son ingérence présumée dans l'élection présidentielle américaine. Cette législation impose des sanctions économiques contre toute entité ou pays qui conclut des contrats d'armement avec des entreprises russes.

Lire également Sanctions et armement : la realpolitik des Etats-Unis

Que vont faire les Etats-Unis ? L'Inde espère obtenir une dérogation de Washington mais n'a pour l'instant reçu de sa part que des mises en garde. Pour autant, en juillet, le secrétaire d'Etat à la Défense, Jim Mattis avait plaidé pour que les sanctions américaines contre les pays qui achètent des armements russes puissent faire l'objet d'exceptions afin de ne pas jeter certains pays définitivement dans les bras de la Russie. Cette initiative visait principalement l'Inde. Car les États-Unis peuvent difficilement se permettre de froisser leur allié indien, les deux puissances ayant le même intérêt à contrebalancer la montée de la Chine en Asie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2018 à 11:35 :
Il faut bien comprendre que des missile balistiques hypersoniques peuvent aller à 17 600 km/h (environ Mach 14,3), de vitesse de croisière, des Drones, X-43 Scramjet (Etats-Unis) à 11 000 km/h (un peu moins de Mach 10) pendant une courte durée, des Drone-planeurs porteur de missiles nucléaires type Wu-14 (Chine) (environ Mach 10) de vitesse de croisière, alors qu'un anti-missile russe de type S400 Triumph ou S500 ne va "qu'à" Mach 6.2 et a ses phase de démarrage dont trajectoire le plus souvent "parabolique" selon son point de lancement. Donc quand arrive des missiles balistiques hypersoniques sur des cibles, les S400 ou S500 n'ont que très peu de probabilité de stopper des missiles balistiques, c'est trop rapide, donc la plupart passeront au travers du filet. Un des inconvénients des missiles balistiques et de ne pas pouvoir employer de charges très lourdes mais leur vitesse compense. Donc les S400 ou S500 voire plus auront toujours les failles de la vitesse qui sera toujours supérieur pour le missile parti plus tôt par rapport à l'anti-missile qui part forcement après et ne peut pas former un écran total à une escadrille de missiles hypersoniques. D'où la nécessité d'avoir des missiles hypersoniques les plus efficients (vitesse, furtivité, brouillage, charge puissante etc) et accès au spatial (normalement interdit dans le cadre de déploiement d'armes mais pour lequel les russes ne se gênent pas et constituent un danger croissant comme on le constate de toutes parts)
a écrit le 06/10/2018 à 9:21 :
Il faut bien voir que la Russie a un héritier importànt dè l'union soviétique, les armes anti-aérien Ons toujours ete dè bonne qualité.... Que se soit les missiles ou les Canon dè DCA , ses équipements Ons toujours étaient performent....
Le s400 russe est d'un prix abordable comparaison à Patriot americain...
a écrit le 06/10/2018 à 8:03 :
.... et pourquoi l'Inde devrait-elle se préoccuper de l'avis des yankees et de leurs aspirations dictatoriales ?
Ils se préoccupent des autres eux ???
Réponse de le 06/10/2018 à 10:46 :
Oui pour les éliminer économiquement ou militairement ...
a écrit le 06/10/2018 à 8:01 :
.... et pourquoi l'Inde devrait-elle se préoccuper de l'avis des yankees ?
Ils se préoccupent des autres eux ???
a écrit le 06/10/2018 à 7:03 :
Cette batterie de missile AA agit avec des longueurs d'ondes métriques qui mettent à mal la furtivité, notemment celle du JSF, optimisée pour le milimétrique. À noter qu'en France, on a aussi libéré le réseau hertzien. Je pense que l'état se foutait pas mal de la TNT, mais qu'il voulait pouvoir contrôler les vols de nos alliés 'furtifs'. Le S400 utilise les mêmes longueurs d'ondes. 1000 milliards de dollars pour le JSF et 5 milliards de dollars pour ce contrat...
a écrit le 06/10/2018 à 4:25 :
La troisieme sera dantesque et irreversible pour l'homme.
a écrit le 06/10/2018 à 1:14 :
Il y a quand même des raisons de penser que le S400 est une épine dans le pied de l'OTAN. L'OTAN est censé avoir la suprématie aérienne, mais si la DCA syrienne a réussi à abattre un F16, avion quasiment invaincu, alors qu'en sera-t-il du F35?
a écrit le 05/10/2018 à 23:39 :
jeanluc et rene (entres autres) quel temps fait-il à Saint-Pétersbourg, les gars ?
a écrit le 05/10/2018 à 23:36 :
Une article sur un contrat entre 2 pays indépendants, l'Amérique ne fait pas partie de ces 2 pays et pourtant tout l'article et quasiment 100% des commentaires parlent de...l'Amérique.
Wow, le pays doit VRAIMENT impressionné le monde.
a écrit le 05/10/2018 à 20:28 :
Bravo les indiens. Au moins leurs dirigeants ont une paire de .... à l'inverse de notre président qui passe son temps à etre obeissant à son maitre Trump. Les USA qui donne des amendes à nos entreprises, menace nos groupes industriels, volent Alstom et autres entreprises. Au tour de la Turquie de montrer que le monde ne pas etre géré par l'hégémonie d'une seule super puissance. J’espère que la honte est bien présente au quai d’Orsay en voyant de pauvres indiens rester sur la ligne des non alignés.
a écrit le 05/10/2018 à 18:58 :
Les US n'ont aucun contentieux militaire avec l'Inde, ils s'en foutent. C'est surtout la Chine que la Russie va commencer à irriter avec ce genre de contrats.
a écrit le 05/10/2018 à 14:49 :
oui, bon, le type au toupet orange a aussi dit qu'il voulait des sanctions contre l'allemagne qui exporte trop chez lui, mais qu avec les autres pays europeens qui on un deficit on continuera comme ca, parce que america first........
bon he ben s'il peut decouvrir la vraie vie ca ne sera pas plus mal ( avant que les chinois ne disent ' on n'achete plus de dette americaine')
a écrit le 05/10/2018 à 14:35 :
S400 ou S500 n'arrivent pas à faire barrage à des missiles hypersoniques, on comprend pourquoi les russes se dépêchent de vendre leurs S400, ils sont déjà obsolètes.
Réponse de le 06/10/2018 à 9:24 :
Je ne suis pas sûr de cette affirmation, d'ailleurs les Patriot americain Ons subit quelque échec lors de la 1er guerre d'Irak ....
Arreter un missile balistique n'est pas un mince affaire...
a écrit le 05/10/2018 à 13:59 :
Allié indien c'est vite dit !Dire qu'il y a rivalité entre l'Inde et la Chine n'est pour l'instant pas vrais car si on regarde la carte du monde leurs zones géographiques d'influence ne se recoupent pas .De plus l'ennemie déclaré de l'Inde est le Pakistan, pays hautement musulman possesseur de la bombe atomique ,allié regionnal des USA ,et ceux ci ne peuvent pas laisser tomber ce pays à cause de la virulence djihadistes venue de l’Afghanistan proche .Inde et Chine ont des problemes avec des minorités musulmanes ce qui les rapproche .Les USA voudraient , mais l'Inde à pour elle d'autres projets .Comme demain sera un monde multipolaire ,l'Inde se veut etre un de ces poles et en aucun cas etre à la remorque de quiconque y compris des USA .C'est la raison pour laquelle l'Inde achete de tout partout surtout au niveau militaire ,car son ambition est de produire plus tard pour elle tout ses armements comme la Chine veut le faire ..Elle a des rafales ,elle pourra les comparer au SU 35 russes !Mieux !L'Inde a développé avec la Russie un avion de chasse de 5 génération le T 50 ainsi qu'un missile hypersonique le Bramhos .Ce pied de nez de l'Inde aux USA peut faire tache d'huile notamment pour le systeme américain Patriot ringardisé sur pas mal de contrat ,la Turquie ,le Qatar et surtout l'Arabie Saoudite chasse gardée US !Face à cet incontestable succès du S400 russe un pays comme la Suede ,pays developpé ,qui a choisi le Patriot au prix fort doit vraiment se sentir pas à l'aise d'avoir deja du materiel dépassé avant meme de recevoir le premier exemplaire .Les russes eux en sont au systeme S500 (500 km de porté )exportable dans 10/15 ans quand ils passeront à autre chose de plus sophistiqué ..........
Réponse de le 05/10/2018 à 19:26 :
Doit pas avoir les mêmes infos, l'Inde s'est retirée de la collaboration du chasseur 5eme génération, quand à l'affirmation sur les patriotes US, il me semble qu'eux démontrent en Israël leur efficacité, alors que le S300 où S400 n'est bon que par des baratineurs voulant nous faire trembler avec les popovs, en 2025 la Russie comptera plus de retraités que d'actifs, et je vous invite à partager le repas de Russes moyens, car hormis l'armement, le reste n'en pas brillant.
a écrit le 05/10/2018 à 13:49 :
Trump fait revenir des centaine de milliards de dollars dans les caisses des USA, il ne va pas être content certes mais il sait très bien que le monopole n'est pasb on pour le business non plus et que l'Inde est située juste à côté de la Russie, ils ont donc intérêt à avoir de bonnes relations diplomatiques.

Où voyez vous un "défi" bon sang ? A vouloir être trop spectaculaire on fini caduc.

"L’armée indienne oublie Gandhi et rêve de puissance" https://www.monde-diplomatique.fr/2009/09/ZAJEC/18104

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :