Barack Obama autorise la livraison d'avions F-16 à l'Egypte

 |   |  398  mots
(Crédits : Reuters)
Après la suspension de la livraison en 2013 pour cause de répression sanglante en Egypte, le président américain a annoncé la livraison d'avions de chasse, de missiles et de pièces détachées pour char.

Le président américain Barack Obama a informé mardi son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi qu'il levait le gel sur la livraison d'avions de chasse F-16, de missiles Harpoon et pièces détachées pour chars Abrams M1A1.

Cette suspension avait été imposée en octobre 2013 à la suite de la répression sanglante contre les partisans du président Mohamed Morsi, destitué par l'armée le 3 juillet 2013.

L'Egypte impliquée au Yémen

Ces décisions doivent permettre de répondre aux intérêts communs des deux pays "dans une région instable", a indiqué l'exécutif américain dans un communiqué.

Impliquée dans la lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Libye, l'Egypte participe par ailleurs à la coalition arabe, dirigée par l'Arabie Saoudite, qui mène une intervention militaire au Yémen pour contrer l'avancée des rebelles chiites Houthis. L'annonce porte sur 12 avions de chasse F-16 et 20 missiles Harpoon, a précisé la Maison Blanche.

Lors de cette conversation téléphonique, M. Obama a aussi indiqué au président égyptien qu'il continuerait à demander une aide annuelle de 1,3 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) pour l'Egypte au titre de l'assistance militaire.

1,5 milliard de dollars d'aide à l'Egypte

Les Etats-Unis allouent chaque année 1,5 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) d'aide à l'Egypte, dont 1,3 milliard dans le domaine militaire. Une partie de celle-ci avait été gelée après la destitution de M. Morsi, élu démocratiquement un an et demi après la chute de Hosni Moubarak à l'issue d'une révolte populaire.

Washington avait conditionné la reprise de cette aide à des réformes démocratiques, avant d'admettre qu'il ne pouvait plus bouder le plus peuplé et mieux armé des pays arabes notamment face à la progression des jihadistes de l'EI.

M. Sissi, qui a lancé mi-février ses avions de combat dans un raid contre l'EI en Libye, est le principal chef d'Etat de la région qui réclame la formation d'une force arabe commune pour faire face à cette menace.

La Maison Blanche précise que, lors de cet échange téléphonique, M. Obama a également réitéré les inquiétudes américaines concernant l'emprisonnement d'activistes non-violents ainsi que les procès de masse. Il a appelé au respect de "la liberté d'expression et de rassemblement".

A lire aussi : Les quatre raisons du succès du Rafale en Egypte

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2015 à 18:17 :
Dans 10 ans ce sera la boite à ferraille blanc appelée F-35 que les USA vont donner gratuitement à l’Égypte.
a écrit le 02/04/2015 à 14:12 :
Obama " a appelé au respect de "la liberté d'expression ..." il devrait aussi appeler Hollande pour faire bonne mesure parce qu'il est devenu impossible, en France, d'appeler un chat un chat..
a écrit le 02/04/2015 à 0:23 :
Et les Mistral du contrat Franco-Russe,contrat sans aucune ! clause de suspension ou d'annulation, il serait temps de L'HONORER
a écrit le 01/04/2015 à 10:19 :
L'Egypte est insolvable

La seule raison de ces livraisons Franco- US est que l'Egypte est le seul garant de la stabilité de la région... pour le moment.

Yémen maintenant

Lybie demain peut-être ? Cela arrangerait tout le monde finalement : ce pays peu peuplé, riche en pétrole et en voie de colonisation par l'EI, mériterait une petite invasion des états voisins, notamment Egypte (population pléthorique) et Tunisie (Pauvre en pétrole mais riche en culture). Mais il faut : des avions, des chars, des bateaux

Vous verrez, les paris sont ouverts
a écrit le 01/04/2015 à 10:16 :
C'est l'effet vente de Rafale à l'Egypte, les USA n'ont pas dû apprécier beaucoup ce choix dans leur pré carré qu'est l'Egypte , d'où la difficulté pour la France de vendre son Rafale, le prix et les USA, cela peut faire beaucoup d'obstacles, à quand la vente de Rafale aux USA et de F16 achetés par la France....
Réponse de le 01/04/2015 à 21:41 :
J'ai pensé aussi à l'effet de la vente du Rafale. Ce contrat à du sûrement influencé cette récente décision des autorités US
a écrit le 01/04/2015 à 9:25 :
Il nous a tenu informé...non alors nous on ne peut pas livrer les bateaux aux russes et Obama decide tout seul....qui est le maitre????
a écrit le 01/04/2015 à 9:07 :
La réalité s'impose.
24 Rafale, 4 corvettes GOWIND, une FREMM, différents types de missiles et des formations.
Les industriels US ont sonné la fin de la récré!
Business is business
Réponse de le 01/04/2015 à 16:18 :
C'est de l'épicerie fine, de l'artisanat, 24 rafales. Les f16 ils les vendent par paquets d'cent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :