Transport spatial : mission enfin réussie pour la capsule Starliner (Boeing)

Moins d'une semaine après son lancement depuis Cap Canaveral, la capsule CST-100 Starliner a réussi à atterrir dans le désert de White Sands, au Nouveau-Mexique.

1 mn

Le dernier vol d'essai permet au Starliner, dont le développement a été marqué par des retards et des revers d'ingénierie, de franchir une étape importante pour fournir à la NASA un deuxième moyen fiable de transporter les astronautes vers et depuis la station spatiale.
Le dernier vol d'essai permet au Starliner, dont le développement a été marqué par des retards et des revers d'ingénierie, de franchir une étape importante pour fournir à la NASA un deuxième moyen fiable de transporter les astronautes vers et depuis la station spatiale. (Crédits : STEVE NESIUS)

Boeing a enfin réussi... La nouvelle capsule Starliner du groupe américain Boeing s'est posée au Nouveau-Mexique mercredi, après son premier voyage sans équipage vers la Station spatiale internationale (ISS), concluant un vol d'essai à grands enjeux pour l'engin spatial. Moins d'une semaine après son lancement depuis Cap Canaveral, en Floride, la capsule CST-100 Starliner est rentrée dans l'atmosphère terrestre mercredi soir avant d'effectuer sa descente au-dessus du désert de White Sands, au Nouveau-Mexique. Elle s'est posée à l'heure prévue, à 22h49 GMT.

Un backup pour la NASA

Le voyage de retour d'environ cinq heures depuis l'ISS, qui tourne à environ 400 km au-dessus de la Terre, constituait la dernière étape de ce vol d'essai, après la tentative infructueuse de 2019 en raison de défaillances de logiciels. Ce dernier vol d'essai permet au Starliner, dont le développement a été marqué par des retards et des revers d'ingénierie, de franchir une étape importante pour fournir à la NASA un deuxième moyen fiable de transporter les astronautes vers et depuis la station spatiale.

La capsule a été mise en orbite jeudi dernier, propulsé par un lanceur Atlas V fournie par United Launch Alliance, une joint-venture entre Boeing et Lockheed Martin LMT.N. Son objectif principal, un rendez-vous avec l'ISS, a été atteint malgré le dysfonctionnement de quatre propulseurs en cours de route.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.