Grèce : le projet d'achat de frégates FDI reporté aux calendes grecques

 |   |  555  mots
la presse grecque évoque déjà un scénario alternatif à l'achat de frégates FDI : la modernisation de quatre frégates de type MEKO (ThyssenKrup Marine Systems) et la construction de  quatre nouvelles frégates MMCS de Lockheed Martin et Fincantieri d'ici à 2025 par le chantier naval grec Elefsis, repris récemment par le groupe américano-russe ONEX.
la presse grecque évoque déjà un scénario alternatif à l'achat de frégates FDI : la modernisation de quatre frégates de type MEKO (ThyssenKrup Marine Systems) et la construction de quatre nouvelles frégates MMCS de Lockheed Martin et Fincantieri d'ici à 2025 par le chantier naval grec Elefsis, repris récemment par le groupe américano-russe ONEX. (Crédits : Naval Group)
En marge du sommet européen, Emmanuel Macron n'a pas réussi à convaincre le Premier ministre Kyriákos Mitsotákis d'acquérir des frégates de défense et d'intervention (FDI) pour la marine grecque.

C'est toujours non. La rencontre entre Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis, en marge du sommet européen sur le plan de relance, n'a pas permis de remettre à flot le dossier des frégates de défense et d'intervention (FDI) armées de missiles de croisière MdCN (Scalp Naval). Contrairement à son intention avant le Covid-19, la Grèce n'achètera pas prochainement des FDI, construites par Naval Group, à la France. Elle devait pourtant signer un contrat en bonne et due forme cet été pour une livraison de la première FDI prévue en 2024 (environ 40 semaines de construction), puis la seconde en 2026. Athènes a décidé...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2020 à 13:42 :
Ouaip ! cela sent plutôt le bon vieux compérage entre amis... Industriel et politiciens aux pouvoirs avec des petites valises de bon procédés à l'ancienne et d'ouvertures de comptes offshores pour finaliser l'affaire... Un classique du business de l'export d'armement comme d'autres très gros contrats dans le BTP ou l'énergie... Vu que la France finançait et assurait quasi intégralement les risques de l'état Grec en déconfiture budgétaire pour Naval group, avait elle prévu une plus belle cerise sur le gâteau que la concurrence pour nos "alliés" décideurs Grecs et leurs intermédiaires...
a écrit le 23/07/2020 à 14:42 :
La Grèce a été le laboratoire d'études néolibérales de l'oligarchie financière européenne, UE qui part ses agressions quotidiennes envers le peuple grec leur a définitivement prouvé qu'il valait mieux compter sur les américains quand même hein et on les comprend bien.

Quand on pense à son peuple on évite tout ce qui est européen surtout si on a le malheur d'en faire partie !
a écrit le 23/07/2020 à 8:59 :
Faudrait déjà qu'ils arrivent à se convaincre qu'ils sont présidents, ministres et députés les LREM, ce serait un premier pas indispensable avant d'être en mesure de convaincre d'autres dirigeants politiques.
a écrit le 22/07/2020 à 18:26 :
Et pk la Gréce doit achétér des frégates françaises quand ils peuvent achéter des bateaux americains par exemple.Quand quelque un achéte d'armement il achétes des garanties en cas d'une confrontation militaire ce pays va lui aider.La France n'a rien fait contre le bateau turque a coté du Lybie.En consequence la France ne peut pas guarantir la souveraineté grecque.
Réponse de le 22/07/2020 à 21:09 :
Que je sache, les US et l'OTAN n'ont rien fait non plus et ont même donné tort à la France. Donc les US ne garantissent rien du tout car ils préfèrent avoir la Turquie plutôt que la Grêce de leur côté.
Réponse de le 22/07/2020 à 21:53 :
USA a bien bani la vente des avions hypérmodérnes F-35 à la Turquie.France n'a pas la force d'opposer à la Turquie.
Réponse de le 23/07/2020 à 8:34 :
N'importe quoi. La France est le seul pays qui soutient et qui peut garantir la souveraineté de la Grèce en ce moment - rien que pour ses intérêts de pérenniser son hégémonie dans le bassin méditerranée. Les US et les Allemands sont pour les Turques pour leurs propres plans dans la région. La France est beaucoup plus puissante que la Turquie, mais surtout, le partenariat entre le deux pays (France-Grèce +Israël) pourrait envoyer les Turques loin... très loin.
Réponse de le 23/07/2020 à 13:49 :
Gréce va achéter des frégates américains comme ils ont achété des chasseurs américains F-16V.En Turquie il y a bcp des mariages franco-turques je ne vois pas comment la France peut se confronter avec les turques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :