La complexité des sièges de luxe de Qatar Airways retarde la livraison de l'A350-1000

 |   |  309  mots
(Crédits : DR)
Le premier A350-1000 sera livré à Qatar Airways en février en raison de la complexité pour installer les suites choisie par la compagnie pour sa classe affaires.

Le premier Airbus A350-1000, la plus grosse version de la famille A350 avec une capacité de 350 sièges en configuration triclasse, sera livré à Qatar Airways en février prochain a annoncé ce lundi Akbar al-Baker, le directeur général de la compagnie du Golfe, lors d'une conférence de presse à Doha. En novembre, Airbus estimait pouvoir livrer l'appareil fin décembre, mais les deux parties avaient trouvé un accord pour décaler la livraison au début de l'année 2018. Pour rappel, jusqu'en 2016, la première livraison était prévue initialement en juillet 2017, avant d'être décalée à octobre, puis décembre 2017, puis début 2018.

Akbar al-Baker a justifié ce dernier décalage de calendrier par la "configuration de sièges complexe" choisie en classe affaires. L'aménagement des intérieurs de la classe affaires "Qsuite" prend en effet plus de temps que prévu. L'avion est en revanche apte à voler depuis qu'il a reçu sa certification en novembre dernier.

Conçu par Rockwell Collins, ce siège, qui sera installé sur la flotte de Boeing 777 et d'Airbus A350 de Qatar Airways, va offrir un concept de suite qui n'avait été observé jusqu'ici qu'en Première classe.

Un défi pour les avionneurs

Avec près de 150 pièces à assembler avant de l'installer, ce siège constitue un défi pour les avionneurs qui doivent l'installer sur les avions neufs de Qatar Airways, mais aussi pour les entreprises qui auront la charge de l'installer sur les avions aujourd'hui dans la flotte.

Akbar al-Baker a précisé également que son groupe n'était pas intéressé "pour le moment" par des participations dans Air India et Pakistan International, que les gouvernements indien et pakistanais cherchent chacun de leur côté à privatiser.

 Lire ici : La course au confort dans les avions, un défi pour les industriels

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/01/2018 à 18:05 :
Des préoccupations très préoccupantes....effectivement😁😂
a écrit le 22/01/2018 à 18:56 :
Article intéressant , cependant, la complexité RETARDE la date de livraison serait plus approprié... Cordialement.
Réponse de le 23/01/2018 à 3:15 :
A-t’on chiffré le coût écologique des riches.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :