Emirates met l’A380 à Nice pour contrer l’arrivée de Qatar Airways en B787

 |   |  347  mots
Pour contrer l'arrivée en juillet de Qatar Airways à Nice, Emirates, va positionner un A380 entre Nice et Dubaï, augmentant ainsi son offre de 44%.

Les Niçois auront cet été une augmentation considérable de l'offre long-courrier au départ de l'aéroport de Nice Côte d'Azur. Avec des avions de toute dernière génération et des produits à bord parmi les plus qualitatifs du secteur.

Hausse de capacités

En effet, alors qu'en janvier, Qatar Airways a annoncé la réouverture en juillet de la ligne Nice-Doha à raison de 5 vols par semaine en Boeing 787, Emirates, la compagnie de Dubaï, déjà présente à Nice depuis 23 ans, a annoncé ce jeudi, qu'elle positionnerait un Airbus A380 le 1er juillet entre Nice et Dubaï, à la place d'un Boeing 777-300 ER. Nice sera le deuxième aéroport français après Roissy-Charles de Gaulle, à accueillir l'A380. Avec cet appareil, Emirates va augmenter sa capacité en sièges de 44% cet été.

Air France va compter les points

La bataille va faire rage. Les deux compagnies sont en effet positionnées sur les mêmes marchés. Les deux vont proposer leur réseau en Inde, en Asie, en Australie, en Afrique de l'Est et du Sud via leur hub respectif dans le Golfe persique. Pendant que les compagnies du Golfe croisent le fer à Nice, Air France risque de compter les points.

Le trafic de  la compagnie française vers ces destinations, qu'elle draine via son hub de Roissy, en sera de facto impacté.

De quoi relancer le débat sur la concurrence des compagnies du Golfe. La Commission européenne est en négociation avec ces pays pour négocier une ouverture accrue du marché européen en contrepartie de règles de concurrence équitables de la part de ces compagnies soutenues de manière directe ou indirecte par leur Etat-actionnaire.

Si les droits de trafic entre les pays du Golfe et la France sont gelés, il est possible, dans le portefeuille de vols autorisés, d'augmenter sa capacité vers la France en positionnant des avions de plus grande taille. C'est ce que fait Emirates avec l'A380, qui assure déjà les trois vols par jour entre Paris et Dubaï.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2017 à 9:39 :
On voit déjà le SNPL et les responsables d'Air France hurler au scandale... Qu'attendent-ils pour lancer des vols long courrier depuis Nice, Lyon ou d'autres villes "majeures" ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :