La Turquie prête à acheter un deuxième lot de missiles de défense aérienne russes S-400

En dépit des sanctions des Etats-Unis, la Turquie persiste et signe. Ankara va racheter des systèmes de défense aérienne russes S-400.

1 mn

A l'avenir, personne ne pourra interférer sur le type de système de défense que nous achetons, quelque soit le pays, quelque soit son importance, a déclaré le chef d’État turc dans une interview diffusée dimanche sur CBS News. Personne ne peut interférer avec ça. Nous sommes les seuls à prendre ce type de décision.e peut interférer avec ça. Nous sommes les seuls à prendre ce type de décision.
"A l'avenir, personne ne pourra interférer sur le type de système de défense que nous achetons, quelque soit le pays, quelque soit son importance, a déclaré le chef d’État turc dans une interview diffusée dimanche sur CBS News. Personne ne peut interférer avec ça. Nous sommes les seuls à prendre ce type de décision".e peut interférer avec ça. Nous sommes les seuls à prendre ce type de décision". (Crédits : PRESIDENTIAL PRESS OFFICE)

Le président Tayyip Erdogan a déclaré que la Turquie maintenait son projet d'acheter à la Russie un second lot de systèmes de défense antimissile S-400. Une décision qui pourrait aggraver les tensions avec les Etats-Unis et conduire à de nouvelles sanctions américaines. Washington a affirmé que les S-400 constituent une menace pour ses avions de combat F-35 et plus globalement pour le système de défense de l'Alliance atlantique dont la Turquie est membre. Ankara soutient pour sa part ne pas avoir été en mesure de se fournir en système de défense aérienne auprès des États membres de l'Otan dans des termes satisfaisants.

"A l'avenir, personne ne pourra interférer sur le type de système de défense que nous achetons, quelque soit le pays, quelque soit son importance, a déclaré le chef d'État turc dans une interview diffusée dimanche sur CBS News. Personne ne peut interférer avec ça. Nous sommes les seuls à prendre ce type de décision".

Les Etats-Unis ont imposé en décembre des sanctions contre la Direction des industries turques de la défense (SSB), son président et trois employés après l'acquisition par Ankara d'un premier lot de système antimissile. Les discussions ont continué entre la Russie et la Turquie concernant la livraison d'un second lot, ce qui déclencherait très probablement de nouvelles sanctions, a prévenu Washington à plusieurs reprises. Le président turc se rendra en Russie la semaine prochaine pour y rencontrer le président russe Vladimir Poutine avec lequel il devrait évoquer plusieurs sujets dont les violences dans le nord-ouest de la Syrie.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 28/09/2021 à 23:49
Signaler
Mais que fait la France dans ce panier de crabes , traitres anglosaxons , Turquie , il faut vite se retirer de ce radeau de la méduse, encore une énorme faute du petit ....

à écrit le 27/09/2021 à 9:07
Signaler
Poutine a montré avec El Assad qu'il ne laissé jamais tomber ses alliés, forcément ça paie, bon alliés bien souvent hasardeux quand même mais installés, enracinés au pouvoir, les uns soutenant les autres. Dommage que nous n'ayons plus Georges W Bush,...

à écrit le 27/09/2021 à 6:40
Signaler
BEKO une marque turque d'électroménager à éviter d'urgence de la vraie hum !!!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.