Le Qatar près de renoncer au VBCI de Nexter en raison de la mise en examen du patron du PSG

 |   |  424  mots
Pour Florence Parly qui était lundi au Qatar, c'est un peu l'opération de la dernière chance pour rattraper le contrat VBCI près d'échapper à la France.
Pour Florence Parly qui était lundi au Qatar, c'est un peu l'opération de la dernière chance pour rattraper le contrat VBCI près d'échapper à la France. (Crédits : Nexter)
En raison de la mise en examen du président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi, l'émir du Qatar est tout près de renoncer au contrat VBCI fabriqué par Nexter. Une commande évaluée à deux milliards d'euros.

Les méandres d'un contrat d'armement sont toujours très complexes. Concernant Nexter, le fabricant du Véhicule blindé de combat d'infanterie (VBCI), ils le sont encore plus : le groupe d'armement avait gagné au Qatar un mégacontrat de deux milliards d'euros environ portant sur la vente de 490 VBCI ; il est aujourd'hui tout près de le perdre. Pourquoi ? Parce que la mise en examen en mai dernier du patron du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, pour corruption active par le juge Renaud Van Ruymbeke ne passe pas auprès de l'émir du Qatar, Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani, selon des sources concordantes. Les deux hommes sont proches. A la fin de l'été, l'émir avait déjà fait passer un message qui a été visiblement mal compris en France. Aujourd'hui, il est reçu cinq sur cinq.

Résultat, en représailles, l'émir a demandé au ministre de la Défense de lancer une nouvelle procédure pour trouver une autre plateforme que celle de Nexter. Le ministère de la Défense est tout près de sélectionner trois candidats. L'heure est donc grave, très grave pour le fabricant français, qui risque de perdre un contrat important mais aussi de la charge pour une chaîne d'assemblage qui sera bientôt en souffrance. Car déjà des constructeurs internationaux se sont montrés bien sûr intéressés par la perspective d'un tel contrat comme le Finlandais Patria, l'italien Oto Melara ou encore l'américain General Dynamics. En revanche, Rheinmetall, pourtant très actif sur le plan médiatique à Doha, ne semble pas être en pôle au Qatar en raison de certains litiges concernant la vente du char Leopard en 2013, explique-t-on à La Tribune.

L'opération de la dernière chance

Pour Florence Parly qui était lundi au Qatar, c'était pratiquement l'opération de la dernière chance pour rattraper un contrat près d'échapper à la France. La ministre des Armées devait rencontrer l'émir du Qatar et le Dr Khalid bin Mohammed Al Attiyah, vice-Premier ministre et ministre d''État aux Affaires de la Défense pour élucider les demandes des Qataris. Suspense mais un échec serait durement ressenti par Paris. En décembre 2017, le ministère de la Défense qatari avait signé une lettre d'intention (LoI) avec Nexter en présence d'Emmanuel Macron, qui pourrait être tenté de décrocher son téléphone en vue de trouver une sortie par le haut pour tout le monde. Inch Allah...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/11/2019 à 11:48 :
Gaminerie pour gaminerie : nous on va boycotter le PSG ...
Allez l'OL ! :-)
a écrit le 28/11/2019 à 9:07 :
L indépendance de la justice vaut bien plus que ce contrat.

Apres il suffit de fermer nous basés dans ce pays dit amis et de retourner à Djibouti....

Cqfd
a écrit le 27/11/2019 à 21:19 :
Allez 2,5 milliards pour les vbci + 1 milliard pour blanchir Nasser.
a écrit le 27/11/2019 à 21:07 :
on peut faire confiance à philippe. la corruption magouille etc... il connait élève de juppe.
a écrit le 27/11/2019 à 13:26 :
Demandez conseil aux Emiratis, ils sont brouillés à mort avec les Qataris…...
a écrit le 27/11/2019 à 7:25 :
Il n’y a que les supporters ultra du PSG pour imaginer que cet investissement dans le PSG est dicté par l’amour du foot et en ou mécénat. Ce n’est en fait qu’un faux nez;le vrai sujet pour ce tout petit état plein d’argent est de développer un flux d’affaires et des réseaux.... hors pétrole si possible . CQFD
Réponse de le 27/11/2019 à 20:48 :
Et le tout indirectement financé par les exonérations fiscales que la France à généreusement accordé aux qatari, qui vont bien au-delà des plus-values immobilières comme on le lit trop souvent. Je pense notamment la suppression du précompte qui fait que les qatari paient 0% de taxes sur les dividendes distribués par des groupes français alors que Mr tout le monde paie généralement 15% sur ses dividendes d'actions étrangères.
a écrit le 26/11/2019 à 17:25 :
ne pouvait-on réfléchir avant de le condamner ! c'est encore une fois la preuve qu'il y a des communications étanches dans l'Administration française ! beau résultat dont vont se réjouir nos concurrents ! est-ce la justice qui viendra au secours des centaines de chômeurs que sa maladresse va créer ?
Réponse de le 26/11/2019 à 19:44 :
Nous mais vous plaisantez? Si ce type avait été à la tête d’un attentat, vous tiendriez le même discours? Vous confondez l’état et la justice.
Réponse de le 26/11/2019 à 19:52 :
"Ne pouvait-on pas réfléchir avant de la condamner" Je crois rêver. Donc la justice doit se faire en fonction des contrats ?
Réponse de le 26/11/2019 à 23:12 :
Vous n'etes visiblement pas tres malin pour prefere un contrat avec le qatar a l'etat de droit et confondre justice et administration...
a écrit le 26/11/2019 à 16:54 :
Inch Allah...

Bien qu'il s'agisse du Qatar, devez-vous conclure cet article de la sorte ?
a écrit le 26/11/2019 à 16:54 :
C'est peut-être un moyen de pression pour faire baisser le prix de la commande.
Sait-on jamais ?
Cordialement
a écrit le 26/11/2019 à 16:41 :
Les Intérets FR au Quatar d'abord.
Le reste broutilles de bobos intellos.
Réponse de le 27/11/2019 à 14:05 :
Les intérêts FR c'est de ne pas se vendre au Qatar, qui finance par ailleurs des mosquées radicales dans notre pays. Heureusement qu'il reste quelques juges indépendants, parce que c'est pas sur nos responsables politiques qu'on peut compter pour résister au carnet de chèques qataris.
a écrit le 26/11/2019 à 13:48 :
Ca en dit long sur la politique du Qatar, toujours prêt à interférer dans les procédures judiciaires de ses notables.
a écrit le 26/11/2019 à 13:04 :
@Lycugues : vous pouvez développer ?
a écrit le 26/11/2019 à 12:23 :
Il faudra penser à geler les avoirs de ce pays s'il ne veut pas admettre la justice française.
a écrit le 26/11/2019 à 12:18 :
Faut envoyer Clara morgane pas Florence parly
a écrit le 26/11/2019 à 12:05 :
La France est mûre pour vendre son âme au Diable, pour quelques canons de plus et le sauvetage d'un club de foot...et pour le bénéfice de quelques privilégiés, intermédiaires et marchands de canons sans scrupules. La messe est dite, ce qui n'empêchera pas la cabane de tomber sur le chien.
Réponse de le 26/11/2019 à 13:51 :
Vous êtes un peu expéditif, attendons de voir ce qu'il va advenir de cette affaire, en souhaitant que l'avenir ne vous donne pas raison.
a écrit le 26/11/2019 à 11:47 :
On savait bien que ces petits procureurs rougeâtres à l'ego surdimensionné finiraient par nous coûter très cher.
a écrit le 26/11/2019 à 10:52 :
Pauvre France !
a écrit le 26/11/2019 à 10:52 :
Pauvre France !
a écrit le 26/11/2019 à 10:47 :
Il est vrai que le Qatar ne connait pas la démocratie et encore moins ce qu'est la justice. Aucun pays digne de ce nom ne désavoue sa justice.
a écrit le 26/11/2019 à 9:54 :
hahahah Il y a les justiciables et les autres. Pour 2 milliards faudrait passer l'éponge vu létat catastrophique de l'économie Française..
a écrit le 26/11/2019 à 9:01 :
le Qatar pays qui subventionne le terrorisme ds nos banlieues !!! Ou quand la raison d'état et le pouvoir de l'argent nous prépare une guerre civile !
a écrit le 26/11/2019 à 8:49 :
Démocratie made on Qatar.
Qu’ils aillent se faire voir.
a écrit le 26/11/2019 à 8:24 :
On pourrait également faire comprendre à cet émir capricieux que dans le cas ou il ne donnerait pas suite à la lettre d'intention de commande, la France championne du monde en titre boycotterai sa coupe du monde de football, officiellement au nom du respect du droit des minorités, le Qatar étant un des 11 pays ou l'homosexualité est passible de la peine de mort.
Réponse de le 26/11/2019 à 10:49 :
@kiceca : je suis un peu d'accord. On va pas interrompre des procédures judiciaires parce que les gars mettent des contrats de défense dans la balance. Il faut contre-attaquer avec autre chose. Le Qatar, isolé dans le GCC, n'a peut-être pas tant de marges de manœuvre que ça.
Réponse de le 26/11/2019 à 16:42 :
Je suis un peu d'accord avec vous. Il n'y a pas de compromissions sur la justice et tant pis pour ce contrat. Par ailleurs, il est aussi possible de faire comprendre au Quatar que le mélange des genres est possible dans les deux sens s'ils veulent jouer à cela.
a écrit le 26/11/2019 à 8:18 :
Nous n'allons quand même pas céder au chantage d'un émir Capricieux....
Réponse de le 03/12/2019 à 18:52 :
Si si

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :