Privatisation d'ADP : des parlementaires d'opposition enclenchent un "référendum d'initiative partagée"

Des parlementaires notamment socialistes, communistes et de droite (LR) ont annoncé mardi avoir recueilli les signatures nécessaires à un possible référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) qualifiée de "poule aux oeufs d'or".

3 mn

(Crédits : Philippe Wojazer)

"Nous avons cherché les moyens (...) d'éviter l'irrémédiable".   Plusieurs députés de l'opposition ont annoncé ce mardi après-midi le lancement d'un référendum d'initiative partagée pour contrer le projet du gouvernement de privatisation des aéroports de Paris (ADP). Ce projet de consultation des Français vise à rendre ADP "insusceptible de privatisation", a déclaré lors d'une conférence de presse le porte-parole des députés PS Boris Vallaud, entouré de députés et sénateurs de plusieurs bords. Alors que 185 signatures sont requises pour lancer cette procédure jusqu'ici inédite, les parlementaires ont recueilli 197 paraphes contre cette disposition phare du projet de loi Pacte sur les entreprises, en cours d'examen au Parlement.

Cette proposition parlementaire doit désormais être validée par le Conseil constitutionnel et signée par 10% du corps électoral (soit 4,5 millions de citoyens), pour organiser le référendum. Outre la centaine de députés et sénateurs socialistes et la trentaine d'élus communistes des deux chambres, près d'une cinquantaine de LR ont apporté leurs voix dont Gilles Carrez, ainsi que 12 députés Libertés et territoires et des sénateurs RDSE et Union centriste. Les députés LFI souscrivent à la démarche, a indiqué Eric Coquerel, précisant que "des petits problèmes administratifs" ont empêché jusque-là leur prise en compte. Mais d'autres élus ont évoqué en coulisses des réticences de LR à leur égard.

"La poule aux oeufs d'or"

Patrick Kanner, chef de file des sénateurs socialistes, a défendu cette "initiative totalement inédite" face selon lui à "la volonté du gouvernement de vendre la poule aux oeufs d'or". "Nous ne voulons pas que soit à nouveau commise l'erreur de la privatisation des autoroutes", a insisté M. Vallaud.

Le projet de loi Pacte de Bruno Le Maire est examiné mardi après-midi au Sénat en nouvelle lecture, et doit être adopté définitivement jeudi à l'Assemblée. Ce calendrier ne devrait pas être remis en cause par cette initiative, de source parlementaire. C'est "une entreprise politique" avec un "attelage surprenant", certains signataires ayant "beaucoup privatisé", avaient critiqué par avance des porte-parole des députés MoDem.

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 15/04/2019 à 11:36
Signaler
il faut exclure le groupe Vinci de rachat de adp puisque il reclame des indemnités pour un aeroport non construit pas tres sport les dirigeants du groupe

à écrit le 10/04/2019 à 12:43
Signaler
Dommage que cela ne soit que publicitaire, mais entre européiste la chose n'est pas crédible!

à écrit le 10/04/2019 à 12:38
Signaler
on va se mobiliser pour signer la pétition il faut surtout ,ne pas privatiser ADP macron n'a rien compris après la folie de la privatisation des autoroutes

le 10/04/2019 à 18:18
Signaler
questions : combien de fois vous et vos proches empruntez vous l'autoroute par ans ? combien de fois vous et vos proches prenez vous par l'avion, au départ d'un aéroport géré par ADP apr an? Est ce comparable ? Ce qui est valable pour l'un es til va...

le 10/04/2019 à 18:21
Signaler
questions : combien de fois vous et vos proches empruntez vous l'autoroute par ans ? combien de fois vous et vos proches prenez vous par l'avion, au départ d'un aéroport géré par ADP apr an? Est ce comparable ? Ce qui est valable pour l'un es til va...

à écrit le 10/04/2019 à 12:02
Signaler
Encore un enfumage de première suite au "grand débat" et au demande de R.I.C des GJ, mais entre européistes, l'essentiel est de garder le pouvoir... de nuire!

à écrit le 10/04/2019 à 11:51
Signaler
malgré les précédents échecs ! privatisations ou sous traitance a tout va . le pouvoir pour l argent

à écrit le 10/04/2019 à 11:47
Signaler
Et ça va couter combien ce référendum ? Publicité, campagne TV et presse, vérification, immobilisation des fonctionnaires... Seuls 0.1 % de gens sont capables de comprendre un texte de Loi et l'analyse économique ou sociale qui l'accompagne .... ...

à écrit le 10/04/2019 à 9:55
Signaler
Privatisation d'ADP : si cela peut permettre de lever moins d'impôts pourquoi pas??? pour peu que ce soit un groupe français et que les fonctions régaliennes soient préservées.. si cela peu permettre, par exemple, la réindexation des retraites ou l'...

à écrit le 10/04/2019 à 9:37
Signaler
Il existe au moins quelques Elus raisonnables dans ce pays qui considèrent qu'il n'est pas possible durablement de faire le bonheur des gens contre leurs volontés. De ce pas je m'empresse de leur donner ma voix..

le 10/04/2019 à 11:09
Signaler
bonjour. puis je vous demander une chose : pourquoi est une si mauvais idée ? (mis a part l'indemnité de reprise a bout de 70 as, qui est incompréhensible) le controle au frontière : Lyon, Bordeaux , Marseille ...n’appartiennent pas a ADP. O y co...

à écrit le 10/04/2019 à 8:20
Signaler
Ce gouvernement n'est visiblement pas en état de diriger 65 millions de citoyens français, totalement irresponsables ils vont distribuer des rentes étatiques à leurs patrons milliardaires paupérisant encore plus les finances publiques que la collusio...

à écrit le 10/04/2019 à 8:03
Signaler
Il faudrait que les "LR" se souviennent de quel côté ils sont et qu'ils n'existent que grâce à leurs électeurs... A leur décharge, ils ne sont pas les seuls à se fourvoyer actuellement et à encenser la chienlit... Ce n'est pas une raison suffisante p...

à écrit le 10/04/2019 à 7:55
Signaler
Je pense qu'ils ont peur qu'il n'y plus assez de fonctionnaires en France. Pour gérer des bâtiments et des commerces rien ne vaut un fonctionnaire.

le 10/04/2019 à 14:22
Signaler
Svp decollez un peu: un aéroport tel que CDG est avant tout un instrument unique au service d'une économie nationale (faciliter les échanges depuis son territoire) et d'une politique internationale (négociation de droits de vol). Mettre au milieu ...

le 10/04/2019 à 18:21
Signaler
@AirBear, euh : "les principales sources de revenus sont la zone de chalandise et les parkings, c'est un risque d'interférences certain.", ça n'est pas déjà exactement déjà le business model d'ADP aujourd'hui ???

à écrit le 09/04/2019 à 19:54
Signaler
C'est pas Tintin ou Bécassine cette histoire mais plutôt les pieds Nickelés ! après "Drouet au Sénat" voici "un mariage entre les meilleurs ennemis". A noter que le RN n'est pas (encore ?) invité au mariage ! Risible.

à écrit le 09/04/2019 à 19:09
Signaler
La France doit s'éviter une nouvelle privatisation d'aéroport aussi catastrophique que celle de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Si vous voulez en savoir plus sur celle-ci, lisez "L'empreinte du Dragon" de Jean Tuan chez CLC Editions. Didactique et bi...

à écrit le 09/04/2019 à 19:04
Signaler
"et signée par 10% du corps électoral (soit 4,5 millions de citoyens" Ben dis donc , quand on pense qu'LREM avec seulement 1,9 millions de contributions au grand débat veut appliquer des mesures.

à écrit le 09/04/2019 à 18:30
Signaler
Dommage que cela ne soit que publicitaire, mais entre européiste la chose n'est pas crédible!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.