Après Cadbury, vente d'un nouveau fleuron de la sucrerie britannique

 |   |  145  mots
Le groupe agroalimentaire britannique Tate and Lyle cède à son rival American Sugar Refining l'ensemble de ses activités de raffinage de sucre en Europe, pour 211 millions de livres (258 millions d'euros).

Les Anglais avaient déjà très mal vécu le rachat de leur chocolatier préféré Cadbury par l'américain Kraft pour 13 milliards d'euros. Ils doivent faire face ce jeudi à l'annonce de la perte d'un autre fleuron de leur industrie des douceurs.

Le groupe britannique Tate & Lyle (dont l'un des fondateurs mécènes a donné son nom au célèbre musée londonien Tate Gallery puis au musée d'art moderne Tate Modern) annonce en effet la vente à son rival American Sugar Refining de l'ensemble de ses activités de raffinage de sucre en Europe, pour 211 millions de livres soit 258 millions d'euros.

La vente comprend des raffineries de canne à sucre à Londres et Lisbonne, ainsi que l'usine londonienne qui fabrique le fameux sirop de sucre roux, Golden Syrup, habitué des tables du petit-déjeuner outre-Manche, y compris celle de la Reine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :