La consommation de Cognac sur la planète atteint des records

 |   |  324  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Il se vend désormais cinq bouteilles de cognac chaque seconde sur la planète. L'équivalent dans la balance commerciale française de la vente de 35 Airbus A320.

A boire apparemment sans modération. Les professionnels du cognac souligne qu'en 2010, "la 1ère eau-de-vie AOC au monde bat son record absolu en terme de chiffre d'affaires en atteignant cette année 1,860 milliard d'euros. Durant la crise économique mondiale, le Cognac a particulièrement bien résisté avec une seule année (2009) de baisse du chiffre d'affaires mais largement rattrapée en 2010 avec une hausse de près de 30 %."


Au total, plus de 12,8 millions de caisses de cognac ont été expédiées en 2010, soit 153,1 millions de bouteilles (+17,9 %) et ce vers toutes les destinations. Du coup, les volumes de production atteignent 555 000 hectolitres hors réserve climatique.

Toutes les qualités profitent de l'embellie

La quatntité mais aussi la qualité : car les cognac les plus fins (VSOP et XO) deviennent majoritaires avec 54,5 % du marché. Une "prémiumisation" comme le disent les professionnels qui précisent que les ventes de XO ont crû l'an passé de 36,6 % et les VSOP
de 27 % quand le VS plus basique ne progresse que de 6,6 %.

5 bouteilles de Cognac vendues dans le monde à chaque seconde

En répartition géographique, les ventes sont très équilibrées. Certes, l'Extrême-Orient reste le marché privilégié pour cet alcool avec 33,2 % du marché en volume et un bond annuel de 34,3 %. L'Asie devient ainsi le premier marché mondial en volume pour le cognac (4,42 millions de caisses) alors qu'elle l'était déjà en valeur depuis 2008.

Mais le continent américain vient juste derrière avec 32,2 % du marché mondial. Les Etats-Unis restent d'ailleurs le premier pays consommateur avec 3,89 millions de caisses.

Et l'Europe n'est pas loin avec 30,5% des expéditions en volume avec 3,89 millions de caisses et une croissance de 11,7 %. Elle atteint même 18,3% en France même si l'exportation représente près de 97% des expéditions avec 1,83 milliard d'euros dans la balance commerciale française, soit l'équivalent de la vente de 35 Airbus A320 souligne le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (B.N.I.C.).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2013 à 16:51 :
je veut planter des kilo de vigne po surement etrevaur pouvoir faire du vin vu que je ne m'y connais pas sa une cata qu'importe donnez des conseil sp
a écrit le 20/01/2011 à 19:32 :
dans le vignoble!
a écrit le 20/01/2011 à 19:31 :
Et bien rond! A votre santé et c'est mieux que le gazoil pour se réchauffer!
a écrit le 20/01/2011 à 14:54 :
Faire le plein de toute urgence, il n'y en aura pas pour tout le monde.
a écrit le 20/01/2011 à 13:12 :
Le pétrole s'envole, buvez du cognac!
Boire ou conduire, j'ai fait mon choix! ça s'arrose!
a écrit le 20/01/2011 à 11:11 :
On se demande comment les vignes arrivent à produire pour suivre la demande !!!
Est-on sûr que chacune de ces 153 millions de bouteilles/an contient du vrai Cognac ?
Réponse de le 20/01/2011 à 20:01 :
@ Vrai Cognac: Bonne question, car on constate également que le cognac qu'on trouve à l'étranger est le cognac "industriel" (Hennessy, Rémy Martin, moins souvent Martell ou Camus, et jamais des petites marques)
Réponse de le 11/02/2011 à 11:15 :
petite précision

la capacité de production de ce vignoble pour 2010 était de 8 346 548 hectolitre de vin soit un potentiel de 834 654 hl d'alcool pur donc largement suffisant pour les besoins de 555 000 hectolitres.
les excédents sont vendus en vin de table, jus de raisin ou parte à la destruction, filière de bio-carburation.
donc oui les bouteilles contiennent du vrai cognac, et je vous rappelle que l'on est pas en Russie, et que les fraudes, douanes,INAO ou BNIC, sont là pour contrôler l'ensemble de la filière, et garantir l'origine du produit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :