Les prix des produits alimentaires augmentent plus vite que l'inflation

 |   |  236  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le magazine 60 millions de consommateurs chiffre à 3% la hausse des prix de la farine, café, jus de fruits, produits laitiers et poissons surgelés. Les promotions en magasins se multiplient.

La hausse des matières premières agricoles fait valser les étiquettes. Dans son numéro à paraître jeudi, le magazine 60 millions de consommateurs estime que les premiers signes d'inflation ressentis ce printemps annonçent une probable "flambée générale" à venir.

Entre novembre 2010 et mi-avril, les deux-tiers des produits observés dans le panier de 92 références observés par l'Institut National de la Consommation ont dores et déjà augmentés. "Farine, café, jus de fruit, produits laitiers, poissons surgelés ou en conserve sont déjà touchés par des hausses supérieures à 3% en moyenne", indique le magazine. Dans certains magasins, la flambée du prix des lardons fumés a atteint 20%.

Le magazine 60 millions de consommateurs relève que les enseignes ont recours aux promotions pour lisser cet effet inflationniste. Pour preuve : les opérations promotionnelles sont plus nombreuses cette année qu'en 2010 (16 de plus au premier trimestre 2011) et plus larges (350 produits sont proposés en promotions chez Carrefour et Auchan).

Cette méthode devrait inciter les consommateurs à la plus grande vigilence. Car, écrit le magazine, la promotion est "une vieille ficelle" qui trouble les repères prix des consommateurs. Les enseignes et les fabricants pourraient aussi être tentés de modifier poids et recettes des produits pour continuer à proposer des prix en apparence acceptables. "Surveillez de prés les prix au litre et au kilo", prévient le magazine.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/06/2011 à 18:38 :
Cette comparaison est elle pertinente ? Ne vaut il pas mieux comparer l'évolution des prix alimentaires au pouvoir d'achat ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :