Bruxelles autorise l'achat de Bulgari par LVMH

 |   |  153  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La Commission européenne a donné son feu vert ce jeudi pour l'opération d'acquisition du joailler-horloger italien par le groupe de luxe français LVMH.

LVMH obtient l'accord de la Commission européenne pour acquérir l'italien Bulgari. Après avoir examiné l'opération d'acquisition, la Commission a déclaré, ce jeudi, ne pas avoir constaté de problème de concurrence en Europe pour les secteurs concernés.

La Commission précise que son enquête a montré "que l'acquisition ne modifierait pas de manière significative la structure de la concurrence sur les marchés concernés, étant donné que Bulgari ne détient que des parts de marché limitées et que LVMH restera confrontée à une concurrence effective de la part de plusieurs autres fabricants d'articles de luxe", selon un communiqué.

LVMH avait lancé une OPA amicale sur le joailler-horloger italien, en mars dernier. LVMH avait alors annoncé le rachat de Bulgari dans le cadre d'un échange d'actions et d'un rachat des minoritaires du joaillier italien qui valorisent ce dernier à près de 4,3 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2011 à 14:58 :
Bruxelles, l'europe, les gouvernements français et allemands ne sont plus pour la concurence mais désormais pour la "cohérence" nouveau discours concentrationiste. En fait ils ont toujours eu ce projet réel nappé lui de connivence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :