Viande de cheval : le gouvernement identifie quatre autres filières

 |   |  248  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Christian Hartmann / Reuters)
Le gouvernement a identifié quatre sociétés en plus de Spanghero dont les produits censés être à base de boeuf contiennent des traces de viande chevaline. Benoît Hamon, ministre de la consommation, a toutefois constaté que les derniers tests en magasins montraient que la présence de viande de cheval avait fortement diminué.

Spanghero n'est pas le seul mis en cause dans le scandale de la viande de cheval. D'après le ministre de la consommation, Benoît Hamon, quatre autres filières auraient seraient à l'origine de produits cuisinés étiquetés comme contenant du boeuf mais montrant des traces de viande de cheval . Deux d'entre elles avaient déjà déclaré avoir identifié de la viande de cheval dans leur produits. Covi est une PME française qui fabrique des corned-beef en France sous la marque Hereford et surtout à l'étranger. "De l'ADN de viande chevaline a été retrouvée dans une nos fabrications" avait reconnu Covi le 8 mars dernier dans un communiqué.  Gel Alpes, qui fournit les marques William Saurin et Panzani, avait également déclaré avoir trouvé des traces de viande de cheval dans ses produits. Dans les deux autres cas, la présence de viande de cheval est marginale, a ajouté Benoît Hamon.

"Encourageant" d'après Benoït Hamon

Le ministre a par ailleurs indiqué que des tests ADN pratiqués sur des échantillons de plats cuisinés prélevés dans des magasins avaient dans un premier temps révélé une forte présence de viande de cheval (dans neuf tests sur dix). Mais dans un deuxième temps ce taux avait fortement baissé (sur les 40 tests de la deuxième série, seuls deux contenaient du cheval). "Plus on fait des tests, moins on trouve de cheval, c'est encourageant", a commenté Benoit Hamon.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2013 à 16:42 :
au dela de la supercherie entre viande de boeuf et cheval car il va sans dire que c'est une escroquerie mais "non mortelle" personne de l'extreme droite a l'extreme gauche ne denonce le vrai scandale : c'est celui de l'acheminement de la viande. elle part de roumanie via un trader pour aller dans le sud de la france pour etre enfin livree apres avoir retraverse le pays . tout cela avec des profits a chaque echelon et apres on s'etonne de payer aussi cher la bouffe sans compter l'environnement et cela personne ne le denonce .ça doit rapporter gros les actions dans l'agro alimentaire extreme droite;extreme gauche; droite; gauche et surtout les verts personne ne denonce ce genre de pratique (d'ailleurs generale a tout l'agro alimentaire ex:le ble achete a bas cout par les traders puis stocké et enfin revendu avec benef aux cours le plus haut) c'est bien la preuve qu'ils sont tous pourris quand aux journaleux ils se gavent de ces castes pour faire de l?audience denoncer ce qui leur plait et nous balancer des alertes info debiles et ininterressantes afin de compenser leur ignorance et leur inculture
a écrit le 13/03/2013 à 14:47 :
La 6e filière est celle des ânes, mais comme il s'agit de nos politiques, on peut pas le dire sous peine d'être arrêté manu militari comme le type à Dijon qui demandait au délégué Hollande "elles sont où les promesses". Cela serait arrivé en Chine ou en Russie, ce serait à la Une de tous les journaux, mais en France, c'est la démocratie qui interdit la liberté d'expression :-)
Réponse de le 13/03/2013 à 14:58 :
C'est juste. Cependant, je n'ai pas entendu parler de cette arrestation.
a écrit le 13/03/2013 à 12:34 :
Pourvu que le gouvernement ne se penche pas trop sur les pesticides, antibiotiques, cancérogènes, etc, etc... Il risquerait de tomber..
a écrit le 13/03/2013 à 10:58 :
"Plus on fait des tests, moins on trouve de cheval, c'est encourageant" ...
Moi je trouve cela décourageant, désespérant que de nouveaux tests révèlent toujours et encore cette fraude, cette escroquerie !
Nous sommes cocus, mais moins souvent...c'est bien, non?
a écrit le 13/03/2013 à 10:07 :
Ce qui intéresse un industriel c'est uniquement son chiffre d'affaire !!! Le contenu de son produit, il s'en moque.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:35 :
Pas tout à fait, Jo. Il ne faut pas que ça tue trop vite. C'est tout.
a écrit le 13/03/2013 à 8:16 :
Dans la viande de bœuf au cheval, et de la politique socialiste à la vaseline...
a écrit le 12/03/2013 à 21:49 :
Ouais, notes, ça s'appelle se "vlander".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :