Coca-Cola se met à la diète

 |   |  260  mots
En février, comme son rival PepsiCo, Coca-Cola avait annoncé un premier plan d'économies d'un milliard de dollars jusqu'en 2016.
En février, comme son rival PepsiCo, Coca-Cola avait annoncé un premier plan d'économies d'un milliard de dollars jusqu'en 2016. (Crédits : Reuters)
Le géant américain a annoncé étendre son plan d'économie à 3 milliards de dollars par an jusqu'en 2019 en raison d'une diminution de son bénéfice net.

Coca-Cola cherche a endiguer le recul de son bénéfice net. Selon ses derniers résultats publiés mardi 21 octobre, celui-ci a diminué de 13, 6% sur un an, au troisième trimestre 2014. Il atteint désormais 2,11 milliards de dollars. En effet, si les volumes de ventes ont augmenté dans l'ensemble de 1%, la consommation des sodas reste atone en Amérique du nord.

Restructurations à prévoir

Le groupe va étendre son plan de réduction de coûts à 3 milliards de dollars par an d'ici 2019, a-t-il annoncé dans un communiqué publié mardi 21 octobre. Il annonce une "restructuration de sa chaîne logistique, concernant notamment les usines de fabrication nord-américaines". Il veut également "simplifier son modèle opérationnel pour accélérer les décisions et améliorer les marchés dans les régions". Il n'a pour le moment pas annoncé de suppressions de postes.

En février, comme son rival PepsiCo, Coca-Cola avait annoncé un premier plan d'économies de 1 milliard de dollars jusqu'en 2016. En outre, pour dynamiser sa croissance, Coca-Cola s'est lancé dans les boissons énergisantes. Il a pris en août 16,7% du spécialiste des boissons survitaminées Monster Energy pour 2,15 milliards de dollars.

Mc Donald's aussi en difficulté

McDonald's a annoncé mardi une chute de 30% de son bénéfice trimestriel, en raison d'un scandale alimentaire en Chine et d'une concurrence féroce aux États-Unis. Son bénéfice  atteint 1,07 milliard de dollars au troisième trimestre contre 1,52 milliard (1,52 dollar) un an auparavant.

Les ventes mondiales des restaurants ouverts depuis 13 mois au moins ont diminué de 3,3%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2014 à 7:48 :
Ce fut une époque, mais à force d'augmenter sans arrêt les prix on raréfie les consommateurs et comme ce n'est plus le juste prix, le bénéfice chute. Mais c'est aussi la fin d'une époque, la malboufe, c'est sucré et gras pour le hamburger donc à rejeter.
Réponse de le 26/10/2014 à 16:45 :
A force de vouloir taxer les sociétés ,on s'étonne des difficultés ,coca cola est un belle marque

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :