"La plus grande boulangerie industrielle de France" est désormais italienne

 |   |  270  mots
Grâce à 70.000 tonnes de produits panifiés chaque année, l'usine  sert les deux tiers du pays.
Grâce à 70.000 tonnes de produits panifiés chaque année, l'usine sert les deux tiers du pays. (Crédits : Reuters)
Le groupe Barilla, qui est aussi propriétaire de la marque de pains de mie et brioches Harry's, l'a inaugurée lundi dans l'Indre. Elle emploie 577 salariés permanents.

38.500 mètres carrés, 577 salariés permanents et un investissement de 30 millions d'euros. Ce sont quelques-uns des chiffres qui distinguent la "plus grande boulangerie industrielle de France", inaugurée lundi 15 juin à Montierchaume, près de Châteauroux (Indre), par le groupe italien Barilla.

Grâce à 70.000 tonnes de produits panifiés chaque année, l'usine sert les deux tiers du pays, dont l'Île-de-France, le sud-ouest et les régions du quart nord-est. Un marché toujours prometteur selon Guido Barilla, président de la société, qui est aussi propriétaire de la marque de pains de mie et brioches Harry's.

"Nous avons encore des marges de progression en France. Le pain de mie continue de séduire les Français", a-t-il indiqué.

Une usine de pâtes en France?

Concurrencé par l'espagnol Ebro (Panzani) en France, Barilla est le leader mondial des pâtes. Grâce à la croissance de son chiffre d'affaires de 5% en Europe, il envisage de créer une usine de pâtes hors d'Italie, notamment pour servir le nord de l'Europe.

Interrogé par l'AFP sur les chances de ses sites du nord de la France, à Valenciennes et Cauchy (Aisne), d'accueillir cette nouvelle usine, Guido Barilla est resté prudent et évasif:

"Le sud de l'Angleterre et l'Allemagne sont aussi à l'étude. Les pays se livrent une grande compétition", a-t-il répondu.

Contrôlé par la famille Barilla, le groupe italien a enregistré 3,25 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2014 (+2%), dont 530 millions en France. Il a investi 26 millions dans une usine de pâtes en Russie, où son chiffre d'affaires a progressé de 93%. Elle sera inaugurée en novembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2015 à 17:41 :
BARILLA = QUALITÉ leurs pâtes sont excellentes, rien que des produits naturels, il en est de même de leurs sauces, la qualité, toujours la qualité et la qualité appelle le succès.
Si La Société Barilla veut investir qu'elle vienne dans les Vosges cette Société sera accueillie à bras ouverts et localisée en plein centre de l'Europe.
a écrit le 16/06/2015 à 13:45 :
Pâtes et pain de mie sont les produits dont les ventes baissent car ils sont les premiers facteurs du surpoids. Le riz par contre est un produit en hausse. Il est bon que des groupes plus nombreux fassent concurrence aux méga entreprises américaines qui sont en phase de concentration, il est probable par exemple que Pepsi et Coca procèdent prochainement à une grosse acquisition (Mondelez et Kraft). En France nous espérons que Limagrain qui possède les pains Jacquet et Brossard ou encore Avril qui développe Lesieur vont enfin se réveiller. Une certitude : l'affaire d'aujourd'hui ne connaître pas le sort des usines Saupiquet qui ont toutes, sauf une, été démantelées après l'acquisition de la marque par le groupe italien Bolton. Notre pays n'a pas de groupe important dans les 10 premiers du secteur, un trou qu'il est urgent de combler.
Réponse de le 16/06/2015 à 16:55 :
FAUX. À la maison nous mangeons des pâtes entre 2 à 3 fois par semaine depuis toujours et personne n'a du surpoids. Bien au contraire. Par contre, nos voisins qui mangent de cochonneries (fast-food, fritures, repas à la crème, chocolats et j'en passe) ils ont de plus en plus de difficulté à passer par la porte. Désolée, les pâtes (quand elles sont bien faites) nous ravissent au le 7ème ciel … de la bouche ! ;-)
a écrit le 16/06/2015 à 11:54 :
La France part à quatre-pâtes à la conquête du monde ! :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :