GM a reçu trois offres fermes pour la reprise d'Opel

 |   |  162  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'équipementier canadien Magna, le constructeur chinois BAIC et la holding financière belge RHJ Investissement ont déposé une offre ferme sur la filiale européenne du groupe américain.

Magna n'a pas encore mis la main sur Opel. Après avoir signé fin mai une lettre d'intention pour reprendre la filiale européenne de General Motors, l'équipementier automobile canadien n'est pas parvenu à finaliser ses négociations avec le groupe de Detroit au 15 juillet, date initialement prévue pour trouver un accord. Du coup, le dossier reste ouvert et GM a indiqué ce lundi avoir reçu trois offres fermes.

Outre Magna, le constructeur automobile chinois BAIC et le la holding financière belge RHJ International sont également candidats. Ces deux derniers ont détaillé leurs offres en début de mois, proposant moins de suppressions d'emplois et une garantie publique moindre. En revanche, Fiat n'a pas présenté une nouvelle offre.

Ces trois offres vont être comparées et analysées, a expliqué General Motors. Les premiers résultats de cet examen seront ensuite étudiés avec les gouvernements européens concernés, notamment allemand et britannique, et avec Opel.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :