Ventes de voitures : coup de turbo pour Dacia dans un marché français en recul

Sur fond de réduction de la prime à la casse, les ventes des voitures particulières neuves en France ont affiché un léger repli en juin, sauf pour Dacia, la marque "low cost" de Renault, qui double quasiment ses ventes.

Les immatriculations de voitures neuves en France ont baissé de 1,2% (en données brutes) en juin sur un an pour s'établir à 240.587, a annoncé jeudi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Le mois de juin a compté 22 jours ouvrables, contre 21 jours l'an dernier. A nombre de jours ouvrables comparable, la baisse des ventes ressort à 5,7%.

Les ventes de marques françaises ont reculé de 7,9% en juin tandis que celles des marques étrangères ont progressé de 7,8%.

Les ventes de voitures particulières du groupe PSA Peugeot Citroën ont baissé de 5,6% en juin, tandis que celles du groupe Renault se sont repliées de 1,0%. Les ventes de la marque Citröen affichent une baisse de 7,3% et celles de Peugeot reculent de 4,1%.

Les immatriculations de Dacia (Logan, Sandero et Duster), la marque "low cost" de Renault, s'illustrent dans ce contexte baissier : elles ont presque doublé (+95,8%), tandis que celles de la marque Renault ont reculé de 11,1%.

Sur le premier semestre 2010, le marché se maintient plus qu'honorablement, les immatriculations dans l'Hexagone ressortant en hausse de 5,4% en données brutes,à 1.212.492 unités, et de 3,7% à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2009.

Effet prime à la casse

Le repli de juin est le deuxième après celui de mai où les ventes s'étaient affichées en baisse de 11,5% sur un an, sur fond de réduction de prime à la casse intervenue en janvier. La prime à la casse est d'ailleurs une nouvelle fois revue à la baisse en ce premier jour juillet : elle passe à 500 euros pour toute voiture commandée jusqu'au 31 décembre. Son montant était auparavant fixé à 700 euros pour tout véhicule acheté jusqu'au 30 juin.

La presse avait annoncé ce matin un repli bien plus important encore. Le Parisien anticipait  une baisse de près de 7,5% sur un an des immatriculations de juin, et BFM radio de "près de 10% sur un an". Les deux médias avaient prévu une hausse de 4% des ventes pour le premier semestre 2010.

Sur BFM, Bernard Cambier, directeur commercial de Renault France, a commenté : "cette année, le premier semestre est très positif". On aura "un deuxième semestre avec une perte de marché qui sera de l'ordre d'à peu près 20%", soit une baisse d'environ 10% des ventes sur l'ensemble de 2010. Ce niveau de marché est "supérieur à ce qu'on connaissait en 2007 ou 2008". Selon Bernard Cambier, l'année "2010 va rester un marché très haut et 2011 sera sans doute un peu plus problématique".

Revivez la 1ère journée du Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.