MAN, optimiste pour 2011, resserre ses liens avec Scania

 |   |  388  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe industriel allemand s'attend à des résultats encore meilleurs cette année, après un net redressement en 2010. Le fabricant de poids-lourds reconnaît mener des discussions avec Scania. Volkswagen est actionnaire des deux firmes.

Avec son rival suédois Scania, "après les bons premiers mois, nous nous attendons pour 2011 à une augmentation du chiffre d'affaires de 7 à 10%, ainsi qu'à une augmentation de la marge opérationnelle d'au moins un point", a affirmé ce lundi Frank Lutz, directeur financier de MAN, lors de la présentation du bilan financier 2010. Pour 2011, MAN s'attend aussi à une augmentation du chiffre d'affaires de 10 à 15%. 

L'an passé, le groupe industriel allemand s'est nettement redressé. Il a affiché un résultat opérationnel de 1,035 milliard d'euros, avec une marge honorable de 7,1%, contre 4,2% l'année précédente. Le chiffre d'affaires a augmenté de 22% pour atteindre 14,7 milliards d'euros.

Les seules activités poids-lourds "Commercial Vehicles" ont pour leur généré un bénéfice opérationnel de 528 millions d'euros et une marge de 5% (0,7% antérieurement). Le chiffre d'affaires a crû de 36% à 10,6 milliards d'euros. Les ventes de véhicules ont augmenté en un an de 82.600 à 126.300 véhicules, grâce à la nette reprise du marché du camion en Europe, mais aussi à la poursuite de la croissance dans les pays émergents. On a également assisté à une nette augmentation des commandes de 68% à 11,2 milliards d'euros. MAN a du coup abandonné le chômage partiel en Allemagne et en Autriche à la fin de l'exercice.

En 2011, les capacités de production au Brésil seront augmentées, de façon à passer d'environ 72.000 véhicules à 82.000 véhicules par an et 400 collaborateurs supplémentaires seront embauchés. A partir de 2012, des camions MAN quitteront pour la première fois les nouvelles chaînes de fabrication en Russie. En Chine, le partenariat stratégique avec Sinotruk permettra à MAN d'introduire en 2011, conjointement avec son partenaire chinois, une nouvelle gamme de poids-lourds pour pays émergents.

MAN reconnaît "mener des discussions" avec son concurrent, le fabricant de poids-lourds suédois Scania, pour "une collaboration étroite pouvant aller jusqu'à une combinaison des deux entreprises". Changement de ton? Cette petite phrase du communiqué sur les résultats 2010, publié ce lundi, semble le montrer. 

Volkswagen est  le premier actionnaire de MAN avec une participation de 30%, tout en ayant également une participation de contrôle dans Scania. Or, Volkswagen, actionnaire des deux géants du poids-lourd, a toujours voulu marier les deux fabricants, mais en vain. Les relations entre les deux groupes se sont notamment refroidies depuis l'OPA hostile ratée de MAN sur Scania début 2007.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :