Des équipementiers auto sont soupçonnés de cartel par l'UE

 |   |  133  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Après avoir effectué plusieurs perquisitions, la Commission européenne déclare être en mesure de confirmer l'existence d'un cartel chez des équipementiers automobiles.

Les autorités de la concurrence de l'Union européenne ont déclaré jeudi avoir mené des perquisitions auprès de plusieurs équipementiers automobiles, non identifiés. Elles soupçonnent ces derniers d'avoir formé un cartel.

"La Commission européenne est en mesure de confirmer que, depuis le 7 juin, des responsables de la commission ont mené des inspections surprises dans les locaux d'entreprises qui fournissent des ceintures de sécurité, des airbags et des volants", précise dans un communiqué l'exécutif européen.

"La Commission a lieu de croire que les entreprises concernées ont peut-être violé les règles de l'Union européenne, qui interdisent les cartels (...)."

Bruxelles a ajouté que des autorités nationales avaient participé aux opérations, sans préciser dans quels pays elles ont eu lieu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2011 à 2:08 :
A en croire l'envolée des enquêtes et amendes, soit Bruxelles n'a rien fait avant, soit elle vient de mettre en pace le premier impôt européen à géométrie variable.
Vous avez vu la couleur de l'argent de toutes ces amendes imposées en notre nom?
Moi non.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :