Bruxelles inflige une lourde amende au cartel des écrans plats

 |   |  183  mots
Copyright Reuters
Samsung, LG et trois autres fabricants sont condamnés par la Commission européenne à payer 649 millions d'euros d'amende pour entente sur les prix dans les écrans plats.

La Commission européenne va infliger une amende de 649 millions d'euros àdes constructeurs de dalles LCD utilisés pour les écrans plats informatiques ou de télévision. Les industriels sont accusés de s'être entendus sur les prix. L'essentiel de cette amende sera payée par le groupe sud-coréen LG (215 millions d'euros) et par le taïwanais Chimei InnoLux (300 millions d'euros).

Samsung exonéré
Le sud-coréen Samsung, qui avait également participé au cartel, a été exonéré d'amende car c'est lui qui a fourni les premières informations à la Commission. Bruxelles avait ouvert fin 2006 une enquête concernant une entente entre plusieurs sociétés sur le prix des écrans plats et dalles pour écrans plats LCD, en même temps que d'autres autorités de la concurrence aux Etats-Unis et en Asie.

Aux Etats-Unis, le japonais Sharp, LG et un autre groupe sud-coréen condamné mercredi par Bruxelles, Chunghwa, ont plaidé coupables d'entente et ont écopé en novembre 2008 d'une amende collective de 585 millions de dollars. Sharp n'est pas concerné par la décision rendue mercredi par la Commission.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2010 à 14:55 :
bien fait ! mais cette commission de BRUXELLES va t'elle décider de s'attaquer aux opérateurs de téléphonie qui spolient les consommateurs européens depuis des années et, en offrant tous leurs forfaits au même prix, s'entendent sur les prix de leurs forfaits sous l'?il complice des gouvernements

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :