Les syndicats appellent à une manifestation contre la fermeture du site PSA d'Aulnay

 |  | 246 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La CGT dénonce dans un communiqué le déroulement d'un plan de fermeture programmée, qui " s'applique méthodiquement". Les syndicats appellent à un rassemblement le 18 février.

Tous les syndicats (CGT, SIA, SUD, CFDT, FO, CFTC, CGC) appellent ce lundi à une manifestation le samedi 18 février contre l'éventuelle fermeture de l'usine de PSA à Aulnay, un plan révélé en juin dernier par la CGT. Dans un communiqué, la CGT explique que ce plan " s'applique méthodiquement, mois après mois". Le syndicat affirme que que " PSA continue à chercher à vider l'usine en programmant la suppression de près de 200 emplois CDI sur Aulnay". Soulignant la réorganisation actuelle de la production dans les autres usines du constructeur automobile, la CGT y voit les conditions pour "un transfert progressif de la production de C3 d'Aulnay vers Poissy". Le syndicat en conclut au "passage à une équipe à Aulnay en janvier 2013 pour une fermeture fin 2013-janvier 2014".

Depuis le mois de juin, "les salariés de l'usine se sont régulièrement mobilisés pour demander que PSA s'engage par écrit à travers un accord tripartite (gouvernement, PSA, syndicats) à maintenir tous les emplois au moins jusqu'à fin 2016, et l'attribution d'un nouveau véhicule pour l'usine d'Aulnay", précise la CGT.

PSA affirme de son côté qu'aucune décision n'est prise. Le groupe automobile traverse une phase difficile. Il va en effet publier mercredi 15 février des résultats financiers qui devraient être médiocres. Le groupe a déjà annoncé une "perte significative" au second semestre 2011. Le constructeur pâtit structurellement d'une rentabilité faible, due notamment au fort pourcentage de ses productions réalisées en France.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2012 à 7:58 :
PSA peut ouvrir une usine en Algérie Renault est déjà au Maroc....
a écrit le 13/02/2012 à 22:26 :
Je crois que PSA a créé une structure avec un constructeur allemand et qu'ils envoient plein d'expats tous frais payés. Pas juste tout ça !
a écrit le 13/02/2012 à 18:42 :
Les greves ont souvent fait crouler les PME , rien de bon pour la FRANCE mais pourquoi allons former des cadres a TANGER des lors que nous en avons a Aulnay ?
a écrit le 13/02/2012 à 18:08 :
Ah ils sont beaux tous ces syndicats qui ont défendus becs et ongles la mondialisation. J'espère que les syndiqués ont un cerveau et qu'ils s'en souviendront.
a écrit le 13/02/2012 à 17:25 :
Si toutes ces usines ou autres ferme à l'heure actuel c'est que vous l'avez bien cherché, je suis chef d'entreprise d'une PME et je peux vous dire que le jour ou les français auront l'envie de travailler et arrêterons de prendre leur patron pour des vaches à lait ou autre (prud'hommme...) tout ira mieux mais d'ici la tous sera délocalisé ...
a écrit le 13/02/2012 à 16:54 :
Amusant, seulement 5 commentaires après plusieurs heures de parution.
Alors que là il y a peut être encore quelque chose à changer ! Si PSA ne sait pas aujourd'hui dire qu'une nouvelle voiture vient à Aulnay, alors c'est sûr le site est condamné car il faut 3 ans pour préparer une nouvelle fabrication ...
Réponse de le 13/02/2012 à 17:06 :
C'est juste il faut au moins 3 ans pour construire une nouvelle usine, Sarkozy, Fillon, Estrosi, Novelli, et Carlos Ghosn ont décidé l'investissement de l'usine de Tanger en 2009, en pleine crise, mais pendant que Mme LAGARDE nous expliquait que le crise était terminée ... !!! ça en dit long sur "qui sont les traitres de la Nation"
Réponse de le 13/02/2012 à 17:15 :
en voila deja une anti tanger
a écrit le 13/02/2012 à 16:19 :
De toutes façons, le moteur à explosion sera bientôt relégué aux antiquités, faute de carburant. Ce n'est pas le secteur automobile qui va sauver l'emploi en France, ni la réouverture des mines ou la sidérurgie. Il faut penser l'avenir autrement, raisonner localement en commençant par réduire nos consommations d'énergie et de matières premières. Plus tôt nous nous adapterons, mieux nous nous en sortirons, si pour une fois nous partions les premiers...Vu la courte vue de nos politiques, le doute est permis.
Réponse de le 13/02/2012 à 17:02 :
JB38 fait dans le même registre que les énarques qui avaient décidé que les pauvres miséreux au chomage, ou les travailleurs pauvres au SMIC pourraient se payer des services, femme de ménage, bricolage superflu, auto-entrepreneurs pour se faire laver les pieds, etc bref les Bêtises de la pensée farfelue à la JB38 nous a déjà précipité dans l'abîme, JB38 doit être un bon fonctionnaire de l'écologie stupide qui conseille de vivre avec des chèvres et des poules dans les appartements ! allez JB38 faites nous la démonstration de comment vous vivez et avec quelles ressources ...
a écrit le 13/02/2012 à 14:25 :
Par son attitude irresponsable la CGT a désindustrialise méthodiquement le pays.
Réponse de le 13/02/2012 à 15:34 :
Les mines,la sidérurgie,bientot les ports et les dokers et toutes les entreprises qui ont des syndicats destructeurs d'emplois car ils ne veulent pas comprendre par idéologie.quand ça va mal il faut s'adapter ou tous mourir.
Réponse de le 13/02/2012 à 16:11 :
et petite moustache alors
Réponse de le 13/02/2012 à 17:08 :
Les entrepreneurs français ne sont pas d'accord avec Gilles ... Gilles est un bon serviteur de la voyoucratie financière... point nous vous avons bien cerné Gilles.
a écrit le 13/02/2012 à 14:00 :
si PSA quitte Aulnay-sous-Bois il ns reste a vendre nos pavillons car les charges seront trop lourdes a supporter .Cette entreprise a toujours bien fonctionne si la crise passee tout repartira ; il serait donc ridicule de fermer cette usine et de mettre les personnes encore au chomage etc....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :