Automobile : pourquoi les constructeurs français dérapent

 |   |  1051  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le marché est certes très mauvais, mais Renault et PSA souffrent plus que leurs concurrents avec des reculs respectifs de 30,2% et de 30,3% en France au premier trimestre. Faiblesse de la demande sur les petites voitures, leur point fort, nouveaux modèles phares qui ne sont pas encore sortis... Certes. Mais ils pâtissent aussi d'un manque de créativité et d'une image qui demeure peu flatteuse.

Mais que se passe-t-il donc? Les voitures françaises n'ont plus la cote? Les immatriculations de voitures neuves du groupe Renault ont plongé de 30,2% au premier trimestre dans l'Hexagone, celles de PSA Peugeot Citroën de 30,3%. Dans l'Union européenne, le constructeur au losange a dégringolé de 24,6% (en janvier-février) et PSA de 15,8%.

Contrecoup conjoncturel

Les français subissent à l'évidence des contre-performances conjoncturelles. Les marques tricolores pâtissent ainsi du contrecoup de la fin des primes à la casse (au 31 mars 2011), qui avaient favorisé les petites voitures dont ils sont les grands spécialistes.  Les immatriculations globales (toutes marques) de modèles des segments A (entrée de gamme type Twingo) et B (petites genre 207) ont chuté effectivement au premier trimestre en France. Prises ensemble, les "petites" ne représentent plus que 51% du marché (contre 58% l'an dernier et 59% pour la même période de 2010).  Dans ce contexte, rien d'étonnant à ce que les "mini" Peugeot 107 et Citroën C1 aient plongé (-68% et -54% respectivement en  mars). Même la récente C3 à dégringolé (-50%), mais aussi la DS3 (-41%). La Renault Twingo baisse de 33%. Dacia subit aussi de plein fouet le contre-coup de la disparition des aides gouvernementales.

Compactes, familiales, 4x4 en vogue

La désaffection pour les braves "petites" a profité aux compactes (30% du marché au premier trimestre 2012, contre 27% un an auparavant) et des familiales de gamme moyenne supérieure (13%, contre 10%), des créneaux où les marques étrangères sont historiquement plus présentes. Notamment celui des familiales. L'engouement persistant des automobilistes pour les 4x4 (vrais et faux) est aussi une bonne affaire pour... les marques importées. Beaucoup moins pour les françaises, qui n'offraient pratiquement jusqu'à présent que le Peugeot 3008, le Dacia Duster et le peu populaire Renault Koleos. Cela devrait toutefois changer avec l'arrivée prochaine des Citroën C4 Aircross et Peugeot 4008, deux véhicules développés et produits par Mitsubishi au Japon en vertu des accords de coopération.

Remplacement des Clio et 207

Renault comme Peugeot sont aussi en plein renouvellement de leurs best-sellers. La firme au losange arrive au bout du cycle de vie de la Clio III, remplacée par la Clio IV en octobre prochain. La firme au lion, elle, démarre la commercialisation de sa 208, destinée à remplacer la 207 mais aussi la 206+. Comme il s'agit de modèles à très forts volumes, l'impact ne sera pas négligeable sur la tenue des immatriculations d'ensemble dans les mois à venir.

Dépression sur les marchés européennes

Enfin, les français souffrent sur l'Europe de la dépression des marchés où ils sont traditionnellement le mieux implantés, comme... la France, mais aussi l'Espagne (stagnation à des niveaux extrêmement faibles), le Portugal (-48% en janvier-février), l'Italie (-18%), la Belgique (-17%). Et ce, alors même que le marché allemand, où les marques tricolores sont faibles, résiste bien (-0,2%). Cette donne fait baisser mathématiquement les volumes des constructeurs français.

Problème d'image

Ces explications conjoncturelles ne sont toutefois pas suffisantes. Hélas. Il y a en effet un vrai problème d'attractivité et d'image des véhicules français. Piètre réputation de fiabilité, finition jugée globalement médiocre, service moyen (sauf en France)... Cet inquiétant constat ressort de la dernière enquête annuelle du groupe de presse allemand Motorpresse auprès de 208.000 lecteurs de journaux automobiles dans seize pays du monde.

En France, à peine 30 % des propriétaires de Citroën associent leur marque à l'item "grande fiabilité", contre 80 % pour les clients de Honda, BMW, Mercedes. Citroën se classe au seizième rang à cet égard, sur 30 marques répertoriées. Et encore la firme aux chevrons fait-elle mieux que ses rivales tricolores. Si les jugements sont amers en France... c'est pire à l'étranger. En Allemagne, nos voisins classent les trois marques hexagonales dans les dernières places en matière de fiabilité. Les résultats ne sont pas fameux non plus en Espagne et carrément désastreux en Pologne, par exemple. L'image globale de Citroën est certes en cours d'amélioration sur l'Europe au fil des ans, mais pas celle de Peugeot et Renault.

Moins de créativité

Les voitures françaises avaient au moins l'avantage, jusqu'à une date récente, d'offrir originalité et ingéniosité. Renault a ainsi popularisé le monospace en Europe ainsi que, avec Peugeot et Citroën, le ludospace (dérivé loisirs des utilitaires). Peugeot a aussi fait un carton avec les premiers coupés-cabriolets à toit rigide escamotable (206 CC), notamment outre-Rhin. Il a aussi tiré profit d'être le premier à équiper ses diesels de filtres à particules, se forgeant une image "écolo" en Allemagne.

Mais les constructeurs tricolores sont aujourd'hui moins créatifs, surtout Renault. II n'est pas si facile d'innover constamment! Et il  est encore trop tôt pour juger de la future popularité des véhicules électriques Renault. Quant à l'hybride diesel PSA, il ne concerne de toutes façons qu'un petit nombre d'acheteurs, vu son prix.

Atouts certains

Empêtrée dans des surcapacités et une relative banalisation des produits, des problèmes de trésorerie (PSA), souffrant toujours d'une médiocre image toujours longue à redresser malgré une fiabilité nettement améliorée, la voiture française conserve cependant des atouts. Renault et surtout PSA restent incontestablement les rois du diesel petit et moyen. Le 1,6 HDi de PSA passe ainsi pour le plus agréable moteur à gazole de sa catégorie. Les ingénieurs français cultivent aussi un excellent savoir-faire dans le domaine des trains roulants. Leurs véhicules sont certainement les plus aboutis sur ce point (tenue de route, confort, agrément de conduite) parmi les concurrents en Europe (sauf pour le haut de gamme).

Par ailleurs, les 208 et Clio IV (que nous avons vue, personnellement) devraient être de bons crus automobiles. La génération prochaine des petits trois cylindres à essence va pouvoir efficament rivaliser avec les dernières mécaniques conçues par Volkswagen (Up). Quant à la future Twingo III à moteur arrière (sur une architecture Smart, accords avec Daimler obligent), elle s'annonce très ingénieuse. La tentative de montée en gamme chez DS (Citroën), mais aussi à plus long terme chez Renault, promet également. L'industrie auto française a encore de la ressource.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2012 à 16:24 :
c'est tout simplement le champs du signe des cigales. et comme les fourmis sont rares, alors game over. Les gens sont endettés voir sur-endettés jusqu'au cou sur de l'immo bullèsque, des crédits à la conso etc....aujourd'hui il n'y a sur ces niveaux de prix tout simplement plus de demande solvable. Les gens ne vont donc bientot consommer que ce qu'ils peuvent se payer avec leur argent, pas celui de la banque...c'est à dire pas grand chose. L'hiver est là, vive les fourmis.
Réponse de le 04/04/2012 à 17:48 :
ben oui tout par en sucette .
beaucoup pensent qu'après les élections ça repartira ,
ça m'étonnerait bien . même en occasion ça ne se vend pas non plus
a écrit le 04/04/2012 à 12:24 :
Eh oui, plus de sous pour les petites gens, plus même les moyens de se payer un permis de conduire, plus confiance dans des producteurs qui se prétendent français.
Réponse de le 04/04/2012 à 14:44 :
a lire la presse a entendre les medias ....seul les salaries de FT sont victimes de la conjoncture .....
Réponse de le 04/04/2012 à 15:25 :
Connaissez vous les chiffres de production des tous les constructeurs ? Moins de 20% de prod Made In France pour Renault, 40% pour PSA mais 0% pour les autres (sauf Yaris et Smart mais avec la recherche et développement et beaucoup de composants hors France).
a écrit le 03/04/2012 à 20:08 :
En Allemagne, presque tous les directeurs sont des ingénieurs (souvent avec doctorat) passés par l'atelier;
En France, pratiquement aucun.
On ne peut diriger que ce que l'on connait (un peu)!
a écrit le 03/04/2012 à 18:50 :
On ne sait pas montrer la qualité de nos voitures par rapport aux Allemandes.
Je possède une opel (voiture Allemande) 140000 km ce qui à notre époque est peu.
2 trains roulants sont hs ,je viens de changer l'embrayage ,le joint spi de boîte est hs,les joints de porte sont hs ,ce qu'on appelle les lêcheurs ne font plus office.
Ces pannes sur une peugeot ou citroën n'arrivent quand elles arrivent ,pas avant 300000 km. La tenue de route est à l'avenant.
Quand à la soi disante haut de gamme audi ,dans les années 90 mon audi 100 turbo diesel ascott n'a jamais atteint 200000 km ,moteur hs,pour une voiture de ce prix ils se foutent de la gueule du monde.
Quand à la tenue de route ,si elles étaient bonnes les Allemandes seraient les reines du rallye ,à par ford qui pointe son nez.
a écrit le 03/04/2012 à 15:43 :
L'automobile passionne une fraction moindre d'entre nous.... Tout a été fait pour en arriver là, et il y a peu de chances pour que ce processus s'inverse. Ce marché est globalement en déflation, si on ajoute les choix stratégiques de nos constructeurs nationaux, vers le bas de gamme et/ou le low cost, il est encore moins sexy... sauf pour les vrais milieus et hauts de gamme dominés durablement par d'autres nations... On est descendu du train en marche pour des raisons de court terme, ilfaut maintenant en assumer les conséquenses.
Réponse de le 04/04/2012 à 14:06 :
Nos constructeurs n'ont pas fait le choix du low cost, ils travaillent cette ligne ainsi que tous les segments mais avec une réussite que ne rencontrent pas les autres constructeurs ! Voulez-vous leur reprocher d'être meilleurs ? La grande gamme luxe n'est et n'a jamais été rentable sans subventions, elle représente environ 2000 véhicules/ans pour la France. C'est alors ici un peu des larmes de crocodiles pour rien.
Réponse de le 04/04/2012 à 17:30 :
Tout va très bien, madame la Marquise.....
a écrit le 03/04/2012 à 15:31 :
Il faudrait tout de même rappeler aussi que nos dirigeants, nos maires, nos ministres, font tout ce qu'il peuvent depuis plus de 15 ans pour dégouter les gens de la voiture.
Les villes sont de plus en plus inaccessibles, la répression à outrance sur les routes, l'impossibilité de se faire plaisir au volant même la nuit sur une autoroute déserte, la mentalité anti-voiture des bobos, les prix des carburants, etc - - -
Les gens ont fini par s'imprégner de ce bourrage de crâne et sont à présent démotiver pour changer leur vieille auto, ou comme avant, avoir l'envie de s'acheter une voiture plus belle, plus puissante, plus rapide, etc - - - (j'en fais partie)
Mais ça, je ne vois pas quel candidat ira défendre ces idées, même si des dizaines de milliers d'emplois sont à la clé.
Réponse de le 03/04/2012 à 15:57 :
"Satelmarc" Vous avez pleinement raison, la baisse du nombre de victimes de la route est imputable pour 95 % aux progrès des constructeurs européens en général. La chianlie, c'est que nos poli-tocards sont incultes, et s'étalent sous les ballivernes des lobbyes des associations officines troubles hébergeants des "fonctionnaires" désoeurvrées qui sautent sur les médias pour revendiquer le résultat de ce qu'ils n'ont rien fait, servit à rien faire. Fillon, Sarkozy, Hollande et les autres ne sont que des "belets" (moutons qui bèlent) approximatifs et brouillons dans leurs connaissances, dans leurs décisions. La France s'écroule et ils n'ont aucune capacité à anticiper. Ils sont tous des poli-tocards du passé, dépassés par les progrès des technologies.
Réponse de le 04/04/2012 à 14:11 :
+1
a écrit le 03/04/2012 à 12:42 :
Tissu d'inepties que l'on croyait un temps oubliées. La base de référence, celle de l'année dernière était, on le sait très élevée puisqu'il s'agissait d'empiler sur le trimestre les livraisons des voitures "primes à la casse" auxquelles se rajoutaient celles des mois ordinaires. En France, les constructeurs français étant très importants, leurs ventes y étaient particulièrement élevées. Par le fait la remise en forme à des bases ordinaires pour les besoins français une année plus tard paraissent inévitablement mais faussement comme une chute, ce qui n'est pas le cas bien entendu sur un schéma moyen terme (linéaire 2008) et de business courant. On en profite alors pour trouver des raisons farfelues assises sur des enquêtes connues pour leur manque de sérieux ou disons le par la germanofolie qui l'accompagne. La qualité des véhicules français est, au même niveau d'équipement, égale pour le moins à celle de leurs homologues étrangers puisque pour l'essentiel les équipementiers sont les mêmes et que par ailleurs les tests techniques les plus éprouvants l'attestent. Alors, que les marchés ibériques soient en panne, c'est vrai, que VW use du crédit énorme attribué par sont gouvernement, c'est vrai. Mais constatons deux choses : Il existe en Europe des cycles contraires soigneusement aménagés dans les sorties de gammes qui permettent à chaque constructeur des lancements sereins, attendons à cet égard la montée de la nouvelle production française; puis l'on assiste à un ralentissement des commandes d'état lié à la mise en place du parc électrique dont la production décolle doucement, un léger décalage qui vient brouiller les cartes. Partout dans le reste du monde les constructeurs français sont attendus et appréciés. Enfin, ma prévision française pour 2012 est de plus de 1% sur antérieur.
Réponse de le 04/04/2012 à 17:29 :
On en reparlera donc dans une petite année. Au passage, on sera attentif à la variation de notre PIB et pertes d'emplois du secteur industriel concerné sur la même période.
a écrit le 03/04/2012 à 11:52 :
J'ai acheté une petite voiture car elle roule moins vite par peur du gendarme, j'essaie de rouler le moins possible pour éviter la perte de points, ns scrutons les panneaux de limitation de vitesse, résultat de 35000 kms/an ns sommes passés à 9000 kms. plus aucun plaisir à rouler trop de répression. Ns changions tous les 4 ans, c'est fini notre voiture aura bientôt 8 ans, et seulement 2 points en moins au permis contre 4 en 4 ans avec la voiture plus puissante que ns devrions avoir.
Réponse de le 04/04/2012 à 17:55 :
Moi ca va faire 10 ans que j'ai donné, je dis bien donné, mon espace renault qui avait 4 ans et 70 000 km car j'en avais marre d'être pris pour un pigeon, de risquer l'accident à force de surveiller le compteur, de la maréchaussée, du garagiste qui m'entubait, de l'assurance idem, des crottes de pigeon, des rayures, de mettre de l'essence pour financer les républiques du golfe....
Depuis ma tension a baissée et mon portefeuille s'est regarni
a écrit le 03/04/2012 à 11:29 :
Les constructeurs français n'ont qu'à changer de politiques :
1) arrêter de donner un look pseudo-futuriste de merde à leur voitures (quitte à revenir éventuellement à des types de carrosseries pseudo-rétros comme pour la Fiat 500, la Mini, la New-Beetle [tiens, pas un français ?! Je ne parle pas des nouvelles DSx, qui n'ont strictement rien à voir avec leur ancêtre, hormis le nom !]) qui sont moches et qui en plus se ressemblent toutes,
2) arrêter, sous le prétexte fallacieux d'innovations, de bourrer ces voitures d'équipements inutiles de toute sorte, le plus souvent électroniques (bonjour le coût de la maintenance !) qui ne servent qu'à remplir le porte-monnaie de la marque ! Le jour où l'on aura à nouveau des voitures auxquelles on peut changer les ampoules de phare ou la batterie soit-même à peu de frais, les français auront peut-être plus les moyens et l'envie d'acheter, et moins l'impression d'être pris pour des pigeons !!
Réponse de le 17/04/2012 à 15:06 :
Si les constructeurs français veulent vendre, ils n'ont qu'à arrêter de prendre les consommateurs pour des pigeons et produire enfin des voitures fiables!

Faites donc des recherches sur Internet à propos des casses des moteurs DCI chez Renault ou des turbos sur les moteurs HDI 1.6 litres Citroën et Peugeot, c'est instructif.

Les françaises, j'ai donné. Maintenant je passe mon tour, j'achète du Toyota (mais ça aurait pu aussi être du Suzuki ou du Honda).
a écrit le 03/04/2012 à 11:09 :
Les salariés des constructeurs automobiles français et des équipementiers automobiles français méritent une prime comme en allemagne. Si chaque salariés des constructeurs et des équipementiers, mais aussi des sous-traitants riches du de la métallurgie, de la plasturgie et de l'électonique automobile touchaient entre 7 600 euro et 8 600 euro comme chez Porsche, Audi, VW en allemagne, il y aurait des centianes de milliers de salairés qui pourraient changer leur s voatures.
Réponse de le 03/04/2012 à 12:50 :
La prime correspond au retour d'une coupe de 10 à 30 % faite quelques années plus tôt pour éviter la faillite. Depuis VW a bien fait faillite, discrètement, et a été racheté par les actionnaires de Porsche avant que le groupe dirigé par eux ne rachète leur marque. Les marques françaises n'ont pas ces problèmes.
Réponse de le 03/04/2012 à 14:11 :
"Corso", vous vous déiscréditez en écrivan des â,eries, vous êtes très très mal documentés. VW a 17 Milliards de trésorerie après avoir racheté MAN, SCANIA, ITAL DESIGN, LAMBROGHINI, BENTHLEY, et prit 20 % du capital de SUZUKI ... en 2011 VW a fait 15 Milliards de bénéfices. VW n'a jamais fait faillite vous vous ridiculisez "Corso", à partir de maintenant nous ne pourront plus jamais lire vos messages sans penser que vous parlez sans connaître.
Réponse de le 04/04/2012 à 14:27 :
Ok. Pourquoi alors les actionnaires de Porsche sont-ils à la tête de VW si tout allait si bien ? [Un bébé 14 fois plus gros qui avait fait évoquer aux américains l'image de "la souris qui rugit"] seconde question : Pourquoi des procès fleuves tentent-ils d'obtenir une indemnisation pour ce qui correspond aux yeux de tous à une escroquerie organisée ? Un constat ensuite : Lorsque l'on a d'énormes dettes, il vaut mieux avoir d'énormes bénéfices ... pour rembourser. la réussite actuelle étant le fruit de la poussée financière précédante et des subventions d'état qui ne sont pas contestables. Les échéances étant échelonnées on peut avoir du bénéfice cette année qui est englouti au premier jour de la suivante dans des remboursements. Un monde de silence est de mise sur ces opérations, il n'en résulte pas moins qu'elles correspondent à la réalité. Mais je vois que votre nationalisme semble heurté. Peut-être êtes vous Allemand.
a écrit le 03/04/2012 à 10:51 :
Les Francais sont des etre au caractere faible : on leur dit qu'ils sont mauvais et ils le croient, crachent sur ce qui est beau et bien plutot que de relever la tete. Proprietaire d'une 207 SW 140 000 km : pas une panne. Toit panoramique, galerie, renfort de bas de caisse, radar de recul, protection laterales et frontales, ESP, ABS, tenue de route OK pour 16 000 ?.
D'accord, le reseau de vente est nul, j'ai achete en import mais ca ca ne concerne pas Peugeot.
a écrit le 03/04/2012 à 9:30 :
Les français qui ont du pognon achètent Porsche, Audi, B.M.W., Mercédès....La citroën C3 c'est pour les pauvres, malheureusement elle est encore trop chère pour ce que c'est !!!
Réponse de le 03/04/2012 à 9:58 :
Perso, j'ai une C3 et je la trouve confortable et économique. Il me semble que vous parlez de choses que vous ne connaissez pas, comme beaucoup d'autres personnes d'ailleurs !
C'est sûrement tendance de dénigrer les produits conçus et fabriqués en France mais c'est aussi et surtout un comportement masochiste ! Ne venez donc pas vous plaindre de la hausse du chômage.
Réponse de le 03/04/2012 à 16:17 :
J'espère que tous les snobinards qui ne jurent que par BM, VW etc.. et crachent sur les produits français sont aussi performants dans leur travail et utiles à la collectivité que les ouvriers de PSA de Renault
a écrit le 03/04/2012 à 9:29 :
comme le dit Truk, l'Euro est un formidable bonus offert à l'industrie allemande...et une arme de destruction massive pour les autres industries de la zone Euro. La France est un Etat Providence qui prélève et redistribue massivement (idéologie gauchiste inculquée dès le plus jeune age par notre Education Nationale) ce qui mine sa propre industrie. L'Allemagne a finalement conquit l'Europe !
a écrit le 03/04/2012 à 8:49 :
Je ne sais plu ou, j ai lu un article interessant. En bref: pour redresser une societe, on peut couper dans les investissements et la R&D. Du coup on depense moins et forcement les comptes de la societe se redressent :-)
Par contre c est sur qu a terme, c est pas tres bon. On n innove plus, la qualite baisse et on se retrouve a la traine
Apparement c est la strategie de Renault: on va delocaliser pour faire moins cher (non seulement la prod mais aussi la R&D en roumaine). alors evidement ca se paie a terme

PS: meme dacia boit le bouillon. donc le low cost n est pas la solution
Réponse de le 03/04/2012 à 12:58 :
Renseignez-vous ! Dacia structures ne boit pas le bouillon, ses capacités mondiales sont en expansion à 800 000 véhicules/an dont 250 000 en Europe pour une capacité installée de 1 million cette année et +15 l'année prochaine. Par ailleurs Renault Alliance rapproche sa production de ses consommateurs dans un souci environnemental mais aussi économique : on ne peut livrer le Brésil depuis Paris ! Cet ensemble de synergies, y compris financières, favorisent la recherche et la baisse des prix.... qui profite à tous.
Réponse de le 03/04/2012 à 14:57 :
De tout facon avec le protectionnisme bresilien (taxes a l'import jusqu'a 50-70%), il est indispensable de produire au Bresil pour vouloir esperer vendre au bresil
a écrit le 03/04/2012 à 8:22 :
Bien-sur les voitures étrangères sont superieures, : finition, longévité, frais de fonctionement, ça sert à quoi d'avoir un diésel quand on fait tout juste 15000kms par ans ?.
a écrit le 03/04/2012 à 8:16 :
il est vrai qu'améliorer une image de marque prend des années, et est très facile à détruire! Nos Françaises ne sont sans doute pas moins fiables que l'ensemble des autres constructeurs, mais les poncifs ont la vie dure!
Réponse de le 17/04/2012 à 15:20 :
Achètes donc une voiture française et tu verras si elles sont si fiables...

Pour pouvoir juger de la fiabilité d'un véhicule, il faut qu'il ait au moins 3-4 ans, à partir de là on peut commencer à juger...

Pour moi, PSA, c'est FINI!
a écrit le 03/04/2012 à 8:05 :
Il n'est pas du tout certain que la compétitivité se joue sur le bas de gamme voire même sur le milieu de gamme dans le secteur automobile.
Les résultats des concurrents étrangers allemands mais aussi coréens et japonais le prouvent assez clairement.
Dans le cadre des essais autos en live proposés sur la webradio indépendante AWI, le dernier en date concernant l'ASX, un pur crossover, montre par exemple que certains n'hésitent pas à défier le temps à l'instar de Mitsubishi Motors
a écrit le 03/04/2012 à 7:28 :
hors promos, ils ne sont pas donnes! vu le differentiel de prix, vaut mieux acheter une allemande !
Réponse de le 03/04/2012 à 7:48 :
ou encore mieux une japonaise !! jamais de problème et un prix raisonnable , parce que en ce qui concerne les allemandes c'est vraiment de l'arnaque
Réponse de le 03/04/2012 à 8:23 :
Achetez une belle étrangère ... pour aller pointer au chômage ... Le rêve !
Réponse de le 03/04/2012 à 9:13 :
les coréennes .entre un kia sportage 2.0 et un C4 PICASSO 2.0 . le ML 320 OU LE X1 BM Différence de prix
Réponse de le 17/04/2012 à 15:22 :
@Pedro68: Faut-il rappeler que la Toyota Yaris est entièrement produite en France?
a écrit le 03/04/2012 à 7:25 :
L'auteur oublie un paramètre : l'Euro. Quand l'Allemagne avait le Deutsche Mark, monnaie forte face au Franc et à la Lire, VW, Opel, Ford, voire BMW et Daimler, n'avaient aucune chance d'être compétitifs sur les petits segments. La Polo se ramassait face aux 205, Uno, R5 puis 206, Punto, Clio... Aujourd'hui, ils ont la même monnaie que l'Italie et la France, et sans surprise, l'industrie automobile française, et italienne, en crèvent. Que l'Allemagne reprenne le Deutsche Mark, qui s'apprécierait de 20 à 30%, et illico VW, Opel, Daimler, BMW et Ford se feraient laminer sur les segments A et B voire C.
Réponse de le 03/04/2012 à 13:05 :
Soulignons que Renault Alliance vendra dans le monde pour cette année pratiquement autant de véhicules que VW dans des zones où l'on ne connait pas bien les devises dont vous parlez. Par ailleurs Opel se ramasse bel et bien ... Amusant votre commentaire.
a écrit le 03/04/2012 à 7:20 :
Nos constructeurs, subissent avant tout le rejet de l'automobile en France......
Outre un prix du carburant prohibitif, chaque conducteur est désormais poursuivi, pourchassé par les forces de l'ordre et les pouvoirs publics ...... Consideré comme un criminel en puissance, au moindre dépassement de vitesse .....
Les français n'aiment plus leurs voitures, et les constructeurs ne fabriquent plus que des véhicules insipides ... Très loin des modèles allemands, qui allient toujours qualité et plaisir de conduire, pour des propriétaires fiers de les posséder ......
La France, et son industrie automobile récoltent les fruits de la politique du : "tirons toujours tout vers le bas" .....
Les français n'en veulent plus ... Les étrangers non plus !!!!
Réponse de le 03/04/2012 à 11:51 :
je suis d'accord avec vous sur le côté rejet car l'auto n'est plus ce qu'elle était mais paradoxalement les petites voitures produites en France devraient suffire pour notre système de circulation car DACIA était une sorte de modèle de "suffisant pour me déplacer d'un point à un autre "(pas trop éloignés)
a écrit le 03/04/2012 à 6:26 :
c'est tout simple à comprendre .la voiture française ,c'est pour les français d'en bas ,le modeste ouvrier ,celui qui garde sa caisse 10 ans faute de moyen . et ces gens là n'ont plus les moyens . quand on ne peu plus payer son loyer ,il y a un gros hic

il ne faut pas les confondre avec les cadres qui changent de bagnole tous les ans ,et qui roule en bm ou merco ou porche cayenne
Réponse de le 03/04/2012 à 7:37 :
je conduit une Peugot 1007 et j´avait toujours la Peugot mais en allemagne je la connait très bien mais en allemagne elle sont plus chère alore j´attent.
Réponse de le 03/04/2012 à 9:09 :
plus chère en Allemagne : peut être parce qu'elles sont avec toutes les options .
Réponse de le 03/04/2012 à 9:45 :
Je suis allemande et je travaille comme cadre en France. Depuis juillet 2011 je conduis une Peugeot 207 SW que j'ai achetée en France pour remplacer une Golf IV (construite en 1998!!) avec laquelle j'ai eu un accident en Suisse.
Donc, contradition à vous: 1. Je suis allemande. 2.) Je conduis une voiture française avec laquelle je suis plus que satisfaite. 3.) Oui, je suis cadre, et non, je ne change pas ma voiture tous les ans.
Conclusion: Il ne faut pas généraliser. :-))
Réponse de le 03/04/2012 à 10:59 :
@Merdouce: vous etes une exception.
Réponse de le 03/04/2012 à 13:26 :
Trop facile comme argument M. Bernier. Ouvrez les yeux (mais il faut le vouloir ....).
a écrit le 02/04/2012 à 22:22 :
Il y a 23 ans, j'ai hésité entre une BMW et une 605. J'ai pris une 605 toutes options (meme prix que la BMW), et elle a passé 31 jours d'immobilisation au garage en 3 ans. Depuis, donc 20 ans, je roule qu'en BMW et je n'ai eu qu'un souci (problène sur un cylindre) et BMW m'a traité comme un prince alors que je n'avais qu'une 525 TDS. Plus jamais des voitures francaises ...
a écrit le 02/04/2012 à 20:58 :
Et pourtant Renault est maintenant capable de mettre a profit son savoir faire industriel, pour pouvoir offrir du low cost, peut etre au prix de son image de marque... un exemple interessant de constructeur, tres rentable et peu innovant, est Hyundai, qui a trouve sa place presque sur tous les marchés, avec de tres tres belles performances dans certains marches emergents, "reservoirs" de croissance (Bresil). quel nouveau modele pour les marques françaises?? peut etre plus d innovation technique (avec la possibilite d avoir un train d avance sur des tendances de long terme, par exemple, commme l electrique), moins de design et de pub, et un savoir faire industriel au service du prix et de plus de robustesse technique, une qualité de service renforcee a minima.. mais aussi des produits de prestige pour conserver une image "generaliste", du low cost au haut de gamme...
Réponse de le 03/04/2012 à 8:55 :
Hyundai est beaucoup plus innovant que Reanult, Hyundai 7 ans de garantie est beaucoup beaucoup plus fiable que Renault. Renault est destructeur de l'image des produtis français avec les charettes Dacia.
a écrit le 02/04/2012 à 20:06 :
génial, les prix vont encore baisser!!!
Réponse de le 03/04/2012 à 7:50 :
ouais !! c'est le moment d'aller négocier
a écrit le 02/04/2012 à 20:03 :
Et ces nuls de socialistes disent que c'est la faute de Sarkozy. Ils n'ont ka acheter des voitures françaises au lieu de porche comme DSK
Réponse de le 03/04/2012 à 6:43 :
la porche rit
a écrit le 02/04/2012 à 19:34 :
Pour Renault le problem vient de la tete : Gohsn a mis en place le management par la peur, les KPI et le chaos. La créativité , par définition risquée est très affaiblie par ce type de management, alors que ses concurrents, Koreens pour l'instant se montrent de redoutables avant gardistes. Les succès de Renault reposent sur des décisions pré ghostnienne : twingo, clio, megane, scenic pour les produits, Dacia et Nissan pour les actions. Il n'y a que Renault qui croit a l'amélioration de sa qualité (Gohsn na pas compris que être juge et partie ça ne marche pas..., d'ailleur quel est le taux de directeurs qui n'a pas touche sa prime de résultat en 2011? ? ...?) , la sanction du marche est d'autant plus violente que tt le monde chez renault croit a ses beaux KPI. C'est une erreur de penser que le management qui réussit aux japonais, hyperconditionnes a l'exécution dans la peur aveugle, peut fonctionner en France. Le marche le montre apres 7 ans de "gouvernance". Bon courage pour remonter la pente !
Réponse de le 03/04/2012 à 7:27 :
en quoi les kpi's sont ils associes au management par la peur ? ft pas exagerer non plus!
Réponse de le 03/04/2012 à 7:34 :
JB, en attendant Renault est en bien meilleure posture que PSA, et ça vous le devez à C Ghosn !
Réponse de le 03/04/2012 à 8:17 :
Renault c'est aussi Nissan, faut pas oublier ça..
Réponse de le 03/04/2012 à 8:44 :
Nissan c'est aussi Renault, Nissan va bouffer Renault, meme si les francais ne veulent pas le voir et ne le verront pas venir
Réponse de le 03/04/2012 à 9:35 :
C. Gohsn n'a pas fait grand chose pour Renault c'est vrai. Mais il tient l?alliance Renault Nissan. Sans Gohsn = plus d'alliance, sans alliance = plus de Renault.
a écrit le 02/04/2012 à 18:53 :
Aucun programme de fidelisation de clients n'a ete mis en place. Dans mon hypermarche, au bout de plusieurs visites j'ai une reduction, alors que quand vous depensez des dizaines de milliers d'euros en achetant plusieurs voitures chez la meme marque au cours des 10 dernieres annees, le vendeur rechigne a vous offrir les tapis de sol.
Réponse de le 03/04/2012 à 7:03 :
Allez chez Renault. Vous entrez pour une Clio à 18 000euros, vous ressortez avec cette même Clio pour 10 000euros !! Et oui, la qualité se paye à sa juste valeur. Les Renault devraient donc presque être gratuite !!
a écrit le 02/04/2012 à 18:43 :
Pour moi, les voitures françaises sont juste des bouses. Mais bon, je dis ça, je dis rien.
a écrit le 02/04/2012 à 17:58 :
Ils dérapent parce que leurs freins sont mal réglés .
a écrit le 02/04/2012 à 17:33 :
L'industrie automobile pâtit avant tout de ma future retraite de polypensionné qui s'élèvera à 850 ? brut par mois et qui m'interdit d'investir dans un véhicule neuf .
Réponse de le 02/04/2012 à 18:24 :
Encore lui !
Réponse de le 02/04/2012 à 19:34 :
et oh tu veux pas kon emprunte encore plus pour ta retraite?
Réponse de le 02/04/2012 à 19:44 :
Mon salaire de misère me permet juste de manger en achetant les denrées bas coûts. Je n'ai plus un sou dès le 20 du mois, alors la bagnole !!! mes voisins c'est la même chose, même misère, même ruine.
Réponse de le 03/04/2012 à 5:38 :
à jo , je veux juste que ma retraite soit normale, comme la tienne .
Réponse de le 03/04/2012 à 6:46 :
et ta femme tu veux qu'elle soit comme la mienne
Réponse de le 03/04/2012 à 7:01 :
Travailler plus pour gagner plus les amis !! (c'est pas le l'humour)
Réponse de le 03/04/2012 à 8:58 :
Qui est le chef de la pauvreté, des friches indsutrielles, des blocages de l'innovation, de la répression routière aveugle et sans discernement ? A l'évidence c'est la Sarkologie, la Fillonnerie et l'UMPenurie
a écrit le 02/04/2012 à 17:23 :
Les marques françaises dé localisent beaucoup à l' étranger puisque 30% des marques françaises sont assemblées en France , et en utilisant des pièces , des ensembles et des sous ensembles fabriqués hors de nos frontières. En contrepartie les français ne se sentent plus concernés par l' achat de ces marques dont ils étaient fiers par le passé . C' est d' autant plus explicable que des marques étrangères sont assemblées en France.
Réponse de le 02/04/2012 à 18:32 :
Voitures assemblées en France, on a vite fait le tour :
- La Smart
- Un modèle de Toyota (la Yaris)
A part cela aucune BMW, aucune Audi et autres VW, souvent achetées par snobisme, au détriment de l'économie, de la dette, du chômage et donc des impôts qu'on aura à payer ...
Réponse de le 02/04/2012 à 18:44 :
Je suis assez d'accord. Je préfère acheter une VW fabriquée en Allemagne qu'une Renault turque ou marocaine.
a écrit le 02/04/2012 à 17:18 :
J'ai une Peugeot de série 600 assez agée, mais qui marche à la perfection et qui offre un excellent confort et une finition soignée. Ne serait ce pas aussi un problème de qualité des vendeurs ? les français n'aiment pas montrer leur richesse, ni parler d'argent au contraire des autres peuples d'europe et d'asie....Alors adaptons notre culture anachronique et inadaptée au marchés mondiaux et vendons des véhicules qui mettent en valeur leur propriétaire, plutôt que de le cacher !!!!.
a écrit le 02/04/2012 à 17:07 :
Les 4x4 se vendent mieux que les petites voitures : tout à l'image de notre société. Les plus riches (ou les plus snobs) achètent des véhicules ostentatoires pour prouver à la galerie qu'ils ne sont pas touchés par la crise, eux.
Les classes moyennes supérieures, catégorie sociale en voie d'extinction, s'offrent des grosses berlines et 4x4 pour faire comme le voisin.
Quant aux plus pauvres, c'est à dire désormais la majorité des français, ils n'ont même plus les moyens de s'acheter le bas de gamme.
En effet, comment trouver 7000? quand on n'arrive plus à payer le nécessaire pour vivre décemment.
Réponse de le 03/04/2012 à 6:47 :
Quant aux plus pauvres, c'est à dire désormais la majorité des français , vont encore voter pour les mêmes qui nous mettent dans la merde avec cette UE depuis 50 ans . dans 20 jours ,les clampins assistés vont voter flambi ou merluchon et résultat en MAI UMPS et nous serons plus nombreux à couler
a écrit le 02/04/2012 à 16:57 :
Certes il y a une forte dégradation de l'image de la France, c'est la bêtise de Renault soutenue par l'Etat 1er actionnaire qui est responsable de cette dégradation de l'image de la France avec la pensée unique du toujours moins, toujours plus bas, toujours plus médiocre du modèle DACIA, SAMSUNG, et en Russie avec LADA.
Réponse de le 02/04/2012 à 17:13 :
Je ne vois pas ce que Samsung vient faire ici ????
Réponse de le 02/04/2012 à 18:35 :
Samsung motor appartient a Renault.
Le business modele Renault meme critique ou pas compris a permis a Renault de se classer en 2011 au rang de troisième constructeur mondial à 15000 unités du n• 2 VW. Fort à parier qu'il seront numéro 2 en 2012 derrière GM. Leur engagement sur le low cost (Dacia et Lada) et l'electrique ainsi qu'un accord prometteur et complementaire avec Mercedes avec de très belles renta offre des perspectives bien plus heureuses que le groupe VW et GM. Le vrai challenger reste Toyota. VW n'a pas de stratégie claire hormi faire du volume sur tous les fronts. Les premiers effets sont déjà visibles. Pour la première fois depuis longtemps le classement fiabilite de l'ADAC allemand ne classe qu'une seule voiture parmi les 30 premières (en 23e position). La première étant une Dacia, Renault, Peugeot et Citroën classant tous leurs routières parmi les 15 premières. VW dans sa grande honnêteté ne publiant que rarement les rappels de ses véhicules.
Réponse de le 02/04/2012 à 18:36 :
Samsung produit le nouveau "haut de gamme" de Renault. Et oui me low cost est importé, tout comme le haut de gamme chez Renault. "Renault = made in ailleurs"
Réponse de le 02/04/2012 à 19:49 :
Que Renault produise beaucoup de brouette et de tombereaux bas de gamme, brinqueballante ne rapporte pas beaucoup. Chez VW il y a des records de profits 15 Milliards de profits, avec des pépites comme AUDI, PORSCHE, BENTHLEY, BUGATTI, LAMBROGHINI, MAN, SCANIA, SKODA, SEAT, ital design + 20 % dans SUZUKI, et peu être bientot DUCATI. Les prétentieux de Renault ils peuvent se taire, c'est mieux de ne pas trop beuzer sur la médiocrité.
Réponse de le 02/04/2012 à 20:32 :
@Samsung & co.. Pas sur de comprendre l'argument. BMW, VW/AUDI ou Mercedes sont aussi "Made In Ailleurs", en quoi cela change t'il quelquechose ? Si leurs modèles ou leurs services sont meilleurs, ils les vendent mieux. CQFD.
Réponse de le 03/04/2012 à 9:01 :
Il faut ajouter une différence notoire : c'est que VW, AUDI, PORSCHE ont accordé des primes de 7 600 euro à 8 600 euro à chacun de leurs salariés ... Quand Renault et les Peugeot vont-ils en faire autant ? les ouvriers français valent bien les ouvriers allemands, tchèques, espagnols etc ...
Réponse de le 03/04/2012 à 9:48 :
Sauf que pour y avoir droit, ils ont dû accepter une modération salariale, donc stabilité voir même baisse dans certains cas, sur 5 ans. Ces primes ne sont qu'un rattrapage, une récompense des sacrifices consentis. Que les syndicats extrémistes français en prennent de la graine! L'industrie automobile allemande a ainsi pu sauver ses emplois, et le tout après négociation intelligente avec leurs syndicats + soutien massif de l'état avec le chômage partiel.
Réponse de le 03/04/2012 à 11:06 :
La vérité c'est que même après les efforts consentis, les salariés des groupes automobile allemands ont encore des salaires comparables, voir supérieurs aux salariés chez Ghosn-Renault et chez les Varin-Peugeots.
Réponse de le 03/04/2012 à 12:23 :
Pour combien d'heures de travail? Avec combien de semaines de congés? Avec ou sans RTT? La comparaison est bien difficile! Même dans l'hypothèse ou l'ouvrier allemand est mieux payé que le français, VW peut se le permettre car leurs véhicules dégagent une marge nette superieure... Fruit des efforts en terme d'image, technologie, fiabilité, etc etc. Le low-cost tue les salariés!
Réponse de le 03/04/2012 à 13:04 :
"Spip" vous avez raison, "Le low-cost tue les salariés!" Conclusion évidende Ghosn, Pelata, Tavarez et les administrateurs, en particulier ceux représentant de l'Etat 1er actionnaire de Renault devraient être jugés devant un Tribunal d'exception pour agissements contre les intérêts de l'Etat. Les précités sont des incapbles en comparaison des dirigeants allemands.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :