Plan auto "verte" : les constructeurs français sont-ils prêts à répondre ?

"Nous nous dirigeons vers des formes de soutien massif aux véhicules innovants et propres", a déclaré Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif ce mercredi, indiquant ainsi clairement ce que serait l'axe central du plan automobile qui sera annoncé le 25 juillet prochain. Renault et PSA Peugeot Citroën sont à priori bien placés dans ce domaine.

5 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Le plan de soutien à la filière automobile passera par une aide aux véhicules "verts", a annoncé ce mercredi  Arnaud Montebourg. "Nous écartons la prime à la casse et nous nous dirigeons vers des formes de soutien massif aux véhicules innovants et propres", a déclaré le ministre du Redressement productif sur France Inter. Décidément très prolixe, le ministre, qui doit recevoir le patron de PSA, Philippe Varin, ce mercredi, dévoilera le 25 juillet son plan d'aide à l'automobile.

"Nous sommes très tentés d'accentuer les mesures liées au bonus malus écologique", a-t-il ajouté, soulignant: "il y a un avantage des constructeurs qui se sont portés vers l'hybride et l'électrique. Nous souhaitons pousser cet avantage". Il affirme "refléchir à une bonne mesure qui permette d'imaginer que les Français puissent accéder à la voiture (pour) moins cher". Mais, les aides publiques ne "seront pas données sans contreparties", avertit-il.

Les constructeurs tricolores sont effectivement bien placés dans les modèles "innovants et propres", avec notamment de faibles émissions de C02. Et pour cause, puisqu'ils sont spécialisés dans les petits véhicules qui, par définition, rejettent moins de gaz à effets de serre. Ces émissions sont en effet corrélées aux consommations, elles mêmes très liées au poids et donc à la taille des véhicules. Très peu présents dans le haut de gamme, Renault et PSA présentent de facto un bon bilan moyen d'émissions, comparativement à BMW ou Mercedes.

Faibles rejets de C02

Mais, au-delà de la structure des gammes, les deux groupes hexagonaux ont fait de réels efforts technologiques dans les moteurs comme dans l'allègement des véhicules. PSA  revendique ainsi la première place en Europe avec les rejets les plus faibles (125,5 grammes de C02 en moyenne au kilomètre par véhicule sur les trois premiers mois de 2012). Selon des chiffres compilés par l'Association auxiliaire de l'automobile (AAA), elle-même dépendant du Comité des constructeurs français (CCFA), PSA devance le grand spécialiste des véhicules hybrides Toyota (125,6 grammes).  Renault  arrive à une honorable quatrième place (128), derrière Fiat selon ce classement, mais devant Ford et le coréen Hundai-Kia (à égalité avec 131,1). Pas mal !

Le groupe PSA a vendu plus de 810.000 véhicules l'an dernier émettant 120 grammes de C02 ou moins au kilomètre. Rappelons que la réglementation européenne prévoit une moyenne d'émissions de 130 grammes... en 2015. Renault va, pour sa part, commercialiser à la rentrée sa nouvelle Clio IV, dont la version diesel dCi 90 rejettera 83 grammes de C02 seulement, des valeurs extrêmement basses, supérieures de 4 grammes à peine aux rejets de la nouvelle Toyota Yaris hybride! Si leurs très bonnes mécaniques à gazole permettent aux deux français de briller dans ce domaine, PSA commence également  à livrer, ce mois-ci, ses premières 208 équipées d'un tout nouveau moteur à essence trois cylindres (de 82 chevaux, puis, à la rentrée en version d'entrée de gamme de 68 chevaux), fabriqué à Trémery, en France, et capable de rivaliser en termes de consommations et d'émissions avec les tout derniers blocs moteurs de Volkswagen. Renault va lancer son propre tricylindre à essence en octobre sur la Clio IV.

Hybrides et électriques

Enfin, PSA est le premier dans le monde à avoir développé des voitures hybrides (thermiques-électriques) diesel, rejetant moins de 100 grammes au kilomètre. Une belle performance pour une Peugeot 3008 Hybrid4 4x4 de... 200 chevaux. Les premiers clients ont touché leur véhicule en début d'année, non sans retard. Les Citroën DS5 et Peugeot 508 équipées de la même technologie suivent. Des véhicules chers (37.600 euros pour une 3008 Hybrid4), mais plus abordables que les véhicules hybrides (à essence) des constructeurs allemands. Les volumes de ventes prévus par PSA sont toutefois assez faibles: quelques dizaines de milliers par an. On est évidemment loin des centaines de milliers de Toyota! Il n'empêche, c'est beaucoup plus que les scores escomptés à court terme par les groupes germaniques. PSA est d'ailleurs le champion 2011 toutes catégories du dépôt de brevets en... France, avec beaucoup d'entre eux permettant de rendre les voitures plus "vertes".

Renault mise de son côté à fond sur l'électrique avec son partenaire nippon Nissan. L'Alliance franco-japonaise est certainement le constructeur qui a le programme le plus ambitieux dans le véhicule électrique. Après l'utilitaire Kangoo et la berline Fluence en fin d'année dernière, puis le quadricycle Twizy au printemps, Renault s'apprête à lancer la Zoé 100% électrique à la rentrée prochaine. Pour ce véhicule, développé spécifiquement autour de la traction électrique, Renault vise des capacités de 150.000 véhicules annuels à Flins, en région parisienne. Le pari de l'électrique reste toutefois loin d'être gagné, vu la faible autonomie des véhicules et la lenteur du temps de recharge.

Des mesures en faveur de modèles "propres" ne peuvent, et c'est le but, que favoriser les modèles français.... du moins en France. Reste qu'une trop grande polarisation sur des petits véhicules ne peut qu'entraver toute vraie montée en gamme des constructeurs tricolores. N'oublions pas que ce qui fait le succès insolent des groupes automobiles d'outre-Rhin, c'est notamment leur réputation dans le haut de gamme, laquelle les rend si populaires en Chine ou aux Etats-Unis.

Reste à savoir quel sera le prix de ces aides  à la voiture propre, si elles se confirment. Au nom de la libre concurrence, les pouvoirs publics allemands risquent de voir d'un très mauvais oeil tout pénalisation excessive, à travers un "malus", des gros modèles "made in Germany". Il faudra bien pourtant que l'Etat contrebalance les coûts des aides qu'il souhaite fomenter par des recettes. Pour éviter le coût excessif du bonu-malus actuel et des primes à la casse du passé.

Interrogations sur PSA

"Nous avons un vrai problème sur la stratégie de Peugeot, l'alliance avec General Motors, le comportement de l'actionnaire", a par ailleurs déclaré Arnaud Montebourg ce mercredi, toujours sur France Inter. "Où va PSA ? Où veulent-ils nous emmener ? Je vous rappelle qu'il y a trois ans, en 2009, 1.700 salariés à Rennes ont déjà perdu leur emploi. Si c'est pour recommencer dans trois ans, nous dirons non". Le groupe a annoncé la semaine dernière un plan de suppression de 8.000 postes en France et la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois. Arnaud Montebourg a aussi évoqué le cas du principal actionnaire du groupe, la famille Peugeot, qu'il souhaite rencontrer prochainement. L'expert mandaté par le gouvernement doit d'ailleurs s'entretenir avec Thierry Peugeot, le président du conseil de surveillance de PSA, vendredi prochain

 

.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 34
à écrit le 18/07/2012 à 18:13
Signaler
aucune voiture essence fabriquée en France non compatible e85(ethanol 96 centimes chez esso) ,nous sommes gros producteurs de betteraves et notre climat leur convient. Du coup moins de carburants importés ,les véhicules étrangers surtout coréens étan...

à écrit le 18/07/2012 à 16:03
Signaler
Les Français ont un vrai problème avec la stratégie des socialistes, la spoliation fiscale, le comportement des ministres.

à écrit le 18/07/2012 à 15:41
Signaler
Ouf! Ils sont soulagés ! Il vont pouvoir subventionner! Que serait un gouvernement socialiste sans subvention! On va pouvoir continuer à creuser le trou mais cette fois attentions est pour la bonne cause! Un peu de justice enfin!!!

à écrit le 18/07/2012 à 15:38
Signaler
quelle intelligence supérieure!!!! alors que le pouvoir d'achat se casse la figure au fil des mois, le gouvernement bisounours veut inciter les francais à acheter des voitures qui coutent entre 20 et 30% plus chers que les autres modèles ???

à écrit le 18/07/2012 à 15:32
Signaler
Vous ne souhaitez pas acheter une voiture verte, ni même acheter une voiture tout court ? Pas grave, le gouvernement va vous obliger à la payer malgré vous, avec vos impôts. Ah, c'est beau le socialisme !

à écrit le 18/07/2012 à 15:30
Signaler
Enfin on va peut-être taxer les transports aériens pour favoriser les transports routiers non polluants ? Et oui, se faire taxer près de 80% sur le carburant pour aller travailler pendant que d'autres vont se faire bronzer au Maroc, au Sénégal ou aux...

à écrit le 18/07/2012 à 15:02
Signaler
Soutien massif à l'industrie dans le sens qui plaît au gouvernement. C'est la méthode chinoise. Cela marche quand il s'agit de rattrapper l'état de l'art. Cela ne fonctionne pas pour l'innovation, car l'innovation ne se décrète pas. Il suffit d'enten...

le 18/07/2012 à 15:32
Signaler
Dans 2 rapports, l'un mondail, l'autre européen, à la l?indice mondial d'efficacité de l?innovation (GII), la France sombre à la 64ème place au plan mondial, et 27ème européenne. EN EFFET, le retour à l'équilibre, et même à l'excédent de la balance c...

à écrit le 18/07/2012 à 13:53
Signaler
Plan AUTO Verte avec à la clé Électrique et Hybride; mais attention aux incohérences entre plan industriel et l'impact sanitaire/ pollution atmosphérique et politique énergétique. La France est sous le joug d'un contentieux européen pour large dépass...

le 19/07/2012 à 10:09
Signaler
Enfin un discours qui a du sens ... Merci.

à écrit le 18/07/2012 à 13:50
Signaler
On trouve un problème : "les constructeurs automobiles français ne gagnent plus assez d'argent" et de là, nos experts (qui n'ont jamais connu le monde de l'entreprise et jamais le monde du travail en dehors des ministères et autres glandeurs sur sièg...

à écrit le 18/07/2012 à 13:29
Signaler
le bilan global d'une voiture électrique n'est pas des meilleurs. j'ai l'impression de revoir ce qu'on a déja vu pour le diesel: favoriser ce pour quoi on est bon au détriment des vrais problemes. le co2 n'a jamais tué personne contrairement à tous c...

à écrit le 18/07/2012 à 13:27
Signaler
il faut arreter de faire une fixation sur le CO2, ce n'est pas le seul gaz nocif ... et pour renault : pensez a toutes les zoé ! arretez de donner des prenoms a vos voitures ...

à écrit le 18/07/2012 à 13:18
Signaler
J'ai dernièrement acheté une AURIS hybride et je confirme des réductions sur la carte grise, assurance auto. De plus c'est un plaisir de conduire ce véhicule super bien équipé. Je suis toutefois sidérée de voir que l'on met encore en avant le diesel ...

à écrit le 18/07/2012 à 13:13
Signaler
"il y a un avantage des constructeurs qui se sont portés vers l'hybride " Et en français?

à écrit le 18/07/2012 à 13:05
Signaler
@vertmifuge: cher ami, parfois le progrès permet certaines avancées positives. voyez le feu. On finira un jours par avoir des véhicules très peu polluants pour la simple raison qu'on va manquer de ce qui permet de polluer. les véhicules hybrides sont...

à écrit le 18/07/2012 à 13:03
Signaler
C'est bon, c'est bon; je dois prochainement acheter une toyota yaris hybride; super, je vais avoir une maxi prime...

à écrit le 18/07/2012 à 12:56
Signaler
au nom du "moins de CO2" on file des cancers et des maladies inavouables à toute la population.... C'est quoi une voiture propre ??? Celle qui n'est pas encore construite pour les puristes... celle des meilleurs compromis pour les plus sages. Le CO2 ...

à écrit le 18/07/2012 à 12:47
Signaler
Les véhicules les plus "propres" sont les plus petits, précisément ceux qui génèrent le moins de marge dont nos constructeurs ont bien besoin. Pour les nouvelles technologies tels que les hybrides et électriques, notre éminent ministre qui ne connait...

le 18/07/2012 à 13:04
Signaler
à vous lire vous seriez bien plus efficace que le gourvernement actuel... ainsi je vous propose de vous faire élire...

le 18/07/2012 à 13:19
Signaler
La question de la commercialisation des véhicules électriques est parfaitement opérationnelle : 10 % à 3 ans et près de 30 % à 7 ans. Il se trouve que la cible principale est celle des parcs municipaux ou de grandes entreprises pour des raisons techn...

le 18/07/2012 à 13:21
Signaler
Il est tant de changer de "paradigme" et d'avoir de vraies stratégies innovantes pour une industrie automobile qui se meurt... Think out of the box..

le 18/07/2012 à 17:03
Signaler
Une voiture électrique est protégée par des brevets de la même façon qu'une autre. Un brevet expire au bout de 20 ans, mais sa lecture peut dès le premier jour donner des idées et sans verser un sou. Maintenant, ne pas déposer de brevet en espérant c...

à écrit le 18/07/2012 à 12:44
Signaler
Cette histoire de voiture électrique ne tient pas debout. Déjà, il ne peut s'agir que d'une voiture d'appoint pour de citadins, car elles sont inadaptées aux longs trajets et à l'autoroute, et de plus, c'est une catastrophe au niveau écologique, car ...

le 18/07/2012 à 13:12
Signaler
L'argument de l'autonomie ne tient pas. En France, le réseau de station service est encore très développé, surtout sur autoroute qui concentre la majorité des gros trajets, et cela ne coûtera pas grand chose d'installer une zone d'échange de batterie...

le 18/07/2012 à 13:49
Signaler
et l'argument écologique?? parce que au définitif, les voitures a batteries seront bel et bien plus polluantes que les voitures à essence...

à écrit le 18/07/2012 à 12:43
Signaler
Le problème c'est qu'on est le seul pays au monde à considérer le diesel comme étant "vert". Du coup bien que nos constructeurs soient à la pointe dans ce domaine, ils ne pourront jamais exporter leurs véhicules car ces derniers ne seront jamais cons...

à écrit le 18/07/2012 à 12:30
Signaler
Je veux bien une voiture électrique, mais pas plus de 15000? neuve ( et encore ça commence à faire cher) et sans la location des batteries qui revient chez renault environ à 75? /mois. Et surtout une voiture qui ne nécessite pas 800? à chaque rév...

le 18/07/2012 à 13:16
Signaler
Faites le calcul en prenant tout en compte. C'est-à-dire le faible coût de l'électricité, l'absence de vidange, filtre à air, huile, gazole. Pour moi et ma clio, la Zoe est largement dans les clous au final.

à écrit le 18/07/2012 à 12:23
Signaler
et pour sauver le groupe DOUX, on fait des poulets hybrides avec des pattes qui seront des côtes de boeuf ??? jusqu'à quand va t'on leurrer les gens avec cette histoire à dormir debout de véhicules électriques ? quelle autonomie ? quel prix ? et les ...

à écrit le 18/07/2012 à 12:22
Signaler
Le problème c'est que les petits modèles ne sont souvent que peu rentables pour PSA ou Renault, ça ne va pas faire leur affaire surtout que l'on poussera les gens à descendre en gamme (une Clio à la place d'une Mégane, une 208 à la place d'une 308 et...

le 18/07/2012 à 13:18
Signaler
L'exemple du changement de gamme est mauvais car les Français ont changé de gamme malgré eux. Il suffit de regarder une Clio d'aujourd'hui et une mégane d'il y a 7/8 ans. Ceux qui ont les mêmes besoins sont passés de la Mégane à la Clio sans perdre a...

à écrit le 18/07/2012 à 12:21
Signaler
Hollande et son fusible Montebourg feraient bien de donner leurs véritables intentions s'agissant de la voiture verte. La pratique actuelle de la "couveuse" de nos entreprises nationales présente le défaut d'inciter d'autres à faire pire tout en ne p...

le 18/07/2012 à 13:50
Signaler
Je roule en 205, elle a mon age, 25 ans et je peux vous garantir que je suis plus écologique que vous tous. Tu calcules donc tu prends tout en compte. Construire des voitures écologiques il faut déja les construire ce qui fait un premier cout carbone...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.