L'américain Chrysler confirme un spectaculaire redressement

 |  | 407 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Chrysler annonce ce lundi un bénéfice net de 909 millions de dollars (700 millions d'euros environ) sur le premier semestre, contre une perte de 254 millions l'an dernier à la même époque. Et les prévisions sur l'ensemble de l'année sont bonnes.

Chrysler carbure.... Le constructeur automobile a annoncé lundi un bénéfice net de 909 millions de dollars (700 millions d'euros environ) sur le premier semestre, contre une perte de 254 millions l'an dernier à la même époque. Sur le seul deuxième trimestre, le profit net atteint 436 millions (335 millions d'euros), contre un déficit de 370 millions sur la période équivalente de 2011.  Au premier semestre, le profit d'exploitation se monte à 1,49 milliard (1,15 milliard d'euros). Soit une marge de 4,5 %, plutôt honorable. Le chiffre d'affaires a progressé de 23 %, à 33,15 milliards (26 milliards d'euros). Pour un groupe sous protection de la loi américaine sur les faillites il y a trois ans (Chapitre XI), c'est spectaculaire. Un redressement dû essentiellement  à une restructuration à la hache... sous le regard bienveillant de l'Etat fédéral, et à un relance du marché américain. Car Chrysler vend quasi-exclusivement en Amérique du nord.

Réduction de la dette

Les liquidités disponibles de la firme d'Auburn Hills au 30 juin 2012 totalisaient 13,4 milliards de dollars (10 milliards d'euros), y compris 1,3 milliard disponible dans le cadre d'une facilité de crédit renouvelable. Le flux de trésorerie pour le deuxième trimestre de 2012 s'est monté à 866 millions de dollars (650 millions d'euros), annonce le groupe du Michigan, contrôlé désormais par l'italien Fiat. La dette industrielle nette a été réduite à 432 millions de dollars au 30 juin 2012, par rapport aux 2,1 milliards de dollars il y a un an.

Bonnes ventes du 4x4 Jeep Wrangler

Les ventes mondiales de véhicules du constructeur ont atteint 1,1 million sur la première moitié de l'année, contre 880.000  l'année dernière. L'amélioration s'explique notamment par les bonnes ventes du 4x4 Jeep Wrangler, qui ont établi un record aux États-Unis en juin 2012 ainsi que celles de la limousine Chrysler 300, lesquelles ont affiché une hausse de 151 % aux États-Unis au deuxième trimestre. La part du marché américain de Chrysler a augmenté à 11,2 % au deuxième trimestre par rapport aux 10, 6% d'il y a un an.

Hausse des ventes sur l'année

Pour l'année en cours, Chrysler estime ses ventes mondiales à 2,3-2,4 millions d'unités (2 millions en 2011) avec un chiffre d'affaires de  65 milliards de dollars. Le bénéfice d'exploitation est escompté à 3 milliards de dollars, le bénéfice net à 1,5 milliard. Les comparaisons sont impossibles avec 2011 car le groupe américain n'a été intégré qu'à mi-année 2011 dans les comptes de Fiat. Le flux de trésorerie de Chrysler est prévu à 1 milliard de dollars au 31 décembre 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2012 à 15:46 :
Epoustouflant, mais il se pourrait que tout cela ne soit qu'un feu de paille si on en croit les nouvelles pratiques de financement, qui rappellent furieusement celles des sub-primes immobilier.
Un très bon article sur le sujet de Karl Denninger: http://market-ticker.org/akcs-www?post=209369
a écrit le 31/07/2012 à 15:42 :
Peugeot-Citroën peut en prendre de la graine.
a écrit le 31/07/2012 à 14:30 :
Il serait interessant de connaitre comment une entreprise arrive à passer en si peu de temps de 254 millions de déficit à 900 millions de bénéfice: époustouflant !!! .Nouveaux modèles,baisse des charges ,augmentation des ventes ou simple jeu d'écritures comptables ? à suivre les trimestres à venir .
a écrit le 31/07/2012 à 12:48 :
Bel exemple de ce qui peut etre fait au niveau des ajustements de la masse salariale pour s'en sortir. Faut pas rêver soit on s'adapte pour ceux qui continue à avoir un emploi soit c'est le chomage pour tous le monde

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :