PSA redonne un avenir à Sevelnord

PSA Peugeot Citroën continuera l'exploitation du site de Sevelnord de Valenciennes-Hordain qui compte 2800 salariés. 750 millions d'euros seront investis. L'usine assemblera le futur utilitaire léger du groupe.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Un ouf de soulagement pour les salariés de PSA du site Sevelnord de Valenciennes-Hordain. Leur usine continuera à tourner. La direction a décidé de lui confier la production de son futur utilitaire léger, répondant au nom de code « K1 », positionné sur le milieu de gamme. Aujourd?hui 2800 personnes travaillent à Hordain sur la fabrication des monospaces Peugeot 807 et Citroën C8 ainsi que des utilitaires Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Fiat Scudo. 750 millions d'euros seront investis, dont plus de 400 pour la recherche-développement. Cette décision était attendue après la levée, en juillet, des conditions posées par la direction. "Cette décision permet d'assurer l'avenir du site", a estimé PSA.

Accord avec Toyota

Le 11 juillet, après l?annonce en mai de la fin du partenariat entre PSA et Fiat à Sevelnord, la coentreprise entre les deux constructeurs a été dissoute, laissant la voie, le 23 juillet, à un partenariat avec Toyota, dans lequel le constructeur japonais s'était engagé à acheter une partie de la production de Valenciennes. Le 26 juillet, trois syndicats CFE-CGC, FO et SPI-GSEA mais pas de la CGT, ont signé un accord de flexibilité sur le temps de travail et les RTT pour améliorer la productivité. En contrepartie, la direction s?est engagée à ne pas licencier pendant trois ans. On a joué gagnant-gagnant, il y a eu l'accord et derrière il y a effectivement l'annonce.

"On a joué le jeu"

« On a joué le jeu, l'entreprise PSA a joué le jeu, on ne peut être que ravis", s'est félicité Pascal Lucas, délégué syndical CFE-CGC. La CGT, tout en saluant l'annonce de l'attribution à Hordain du futur utilitaire léger de PSA, a estimé qu'elle ne répondait pas en revanche à toutes les questions sur l'avenir du site et le maintien des effectifs.Cet accord avait commencé à être négocié avant l?annonce de PSA de supprimer 8.000 postes et fermer Aulnay.

Baisse de cadences à Sochaux

En outre à Sochaux, PSA Peugeot Citroën va réduire la cadence de son usine en septembre et en octobre pour ajuster la production à la baisse de la demande, selon Reuters. En tout, neuf jours de chômage, équivalant à près de deux semaines d'activité, sont désormais programmés ces deux prochains mois pour les deux lignes de production du site, a précisé à Reuters par email Anne-Laure Turk, représentante de la CFE-CGC.

 

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 31/08/2012 à 16:52
Signaler
Le site de Sevel Nord , n'est pas gangréné par la CGT , contrairement au site d'Aulnay.Cette bonne annonce est le fruit de la lucidité du personnel de Sevel et ne doit rien au gouvernement ( peut être un peu à J.L.Borlo). C'est la preuve que si les e...

à écrit le 31/08/2012 à 14:49
Signaler
il ne reste plus qu'à trouver des acheteurs .......sinon....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.