Fiat mise sur sa célèbre marque Maserati pour monter en gamme

Sergio Marchionne, le bouillant patron du groupe italien Fiat, veut imposer son prestigieux label Maserati. Deux super berlines arrivent en 2013 et un 4x4 en 2014. La marque compte passer de 6.000 à 50.000 ventes annuelles en trois ans.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Maserati, fer de lance de Fiat ? Sergio Marchionne, le bouillant patron du groupe italien, affirme vouloir miser sur le haut de gamme pour sauver les usines italiennes du groupe. Du coup, l'administrateur délégué compte s'appuyer notamment sur la célébrissime firme au trident. Mission : imposer le luxe automobile à l'italienne partout dans le monde. Rude gageure pour un label mythique, mais aux volumes aujourd'hui très limités et à l'histoire erratique. La firme de Modène devrait dépasser à peine les 6.000 ventes cette année. Mais, les objectifs sont ambitieux. Maserati vise en effet les 50.000 unités annuelles à l'horizon 2015 !

Berlines luxueuses
La marque va, pour cela, lancer deux nouveautés majeures l'an prochain. Au salon américain de Detroit, début janvier, le constructeur présentera sa nouvelle Quattroporte - dont la première version remonte à 1963 -, une luxueuse limousine de 5,26 mètres de long, destinée essentiellement à l'Amérique du nord et à l'Asie. Avec, comme porte-drapeau, un moteur d'origine Ferrari V8 bi-turbo de... 530 chevaux. Ce modèle, produit dans l'ex-usine du carrossier Bertone à Turin, sera commercialisé début 2013 et rivalisera avec les versions longues des Mercedes S ou Jaguar XJ. Mais les volumes attendus par la firme proviendront surtout de la berline sportive Ghibli - un nom qui rend au hommage au sublime coupé de 1966. Cette Ghibli de 4,90 mètres de long, produite sur la même plate-forme dans la même usine que la Quattroporte, vise, elle, les versions les plus huppées des Audi A6, Mercedes E, Jaguar XF. Ce véhicule-clé, prévu à la mi-2013, devrait être produit à raison de 20.000 unités annuelles, selon les prévisions.

4x4 de prestige
Enfin, en 2014, un 4x4 de prestige sur base du Jeep Grand Cherokee est prévu. N'oublions pas que Fiat contrôle l'américain Chrysler, dont Jeep est l'une des marques phare. Ce 4x4 baptisé Levante devrait être fabriqué outre-Atlantique. 20.000 unités par an sont aussi escomptées. Maserati affirme vouloir concurrencer non seulement les allemands Audi, Mercedes, BMW, Porsche, le britannique Jaguar, mais aussi le japonais Lexus (Toyota) ou l'américain Cadillac (GM). Vaste programme.

Marge de 6,6%
Maserati a bien résisté à la crise sur les neuf premiers mois de 2012. Le constructeur a livré à ses concessionnaires 4.754 voitures (+2%), avec des progressions de 18% aux Etats-Unis, 57% au Proche-Orient et... de 3% en Chine, mais une chute de 37% en Europe. Le résultat opérationnel se monte à 31 millions d'euros (+21%), soit une marge de 6,6%... très inférieure à celle de l'allemand Porsche (18,5% sur la période). Maserati est aujourd'hui plus petit que sa marque s?ur Ferrari. Son chiffre d'affaires est quatre fois inférieur. Mais les choses vont changer, les volumes de Ferrari n'étant pas destinés, eux, à une forte croissance.

Histoire mouvementée
Créée en 1914 par Alfieri Maserati, Maserati a eu son heure de gloire avec les victoires en course du pilote argentin Juan Manuel Fangio dans les années 50, puis avec les emblématiques modèles des années 60. En 1968, la firme passe sous le contrôle de Citroën à qui il fournira le beau (et fragile) moteur six cylindres de la SM. Trois Maserati partageront du coup des composants avec la SM. Il s'agira des Bora, Merak et Khamsin. Mais, au milieu des années 70, Citroën au bord de l'abîme, et victime de l'insuccès de la SM dû au premier choc pétrolier et aux limitations de vitesses (déjà !), abandonne la firme italienne à son sort. Celle-ci vivotera de reprise en reprise - elle passera même sous la houlette de l'américain Chrysler dans les années 80.

Maserati avec Alfa Romeo
Enfin, en 1993, c'est Fiat qui reprendra son destin en mains. Après bien des errements, la marque est in fine regroupée depuis 2006 dans un pôle commun avec Alfa Romeo, la firme d'origine milanaise reprise par Fiat en 1986. Ca tombe bien : Sergio Marchionne mise à présent sur ces deux labels pour grimper en gamme. Espérons qu'il ne soit pas trop tard.

__________

>>>DIAPORAMA Maserati : l'excellence à l'italienne

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 04/11/2012 à 17:14
Signaler
La Lada Granta est beaucoup moins chère et beaucoup plus pratique.

à écrit le 01/11/2012 à 22:39
Signaler
pas mal cette autobianchi version spider. Elle existe en 1,2 L ?

le 02/11/2012 à 7:57
Signaler
Pour avoir un 1.2L il faut regarder chez les marques Francaise .....

à écrit le 01/11/2012 à 18:36
Signaler
Je viens d''acheter une Maserati cabriolet, par contre, ce n'est pas très pratique pour déménager une machine à laver, alors j'attends la nouvelle Alphine avec impatience.

à écrit le 01/11/2012 à 14:51
Signaler
En France, ils seront écolo-taxés. Qu?importe l?économie et l?emploi, l?important n?est-il pas de sauver le monde ? Merci aux Khmers Verts.

à écrit le 01/11/2012 à 14:51
Signaler
Bravo Monsieur Marchionne! Y'en a marre des allemands et de leur arrogance ... la plus belle c'est bien la Quattroporte!

à écrit le 01/11/2012 à 14:46
Signaler
Pas mal ce nouveau cabriolet Logan.

le 02/11/2012 à 13:57
Signaler
Maserati c est la classe et le lux a l italienne :-) Logan c est la classe et le luxe à la roumaine :-(

le 02/11/2012 à 14:38
Signaler
Tiens un propos nationaliste !

à écrit le 01/11/2012 à 14:40
Signaler
Le surplus d'argent des uns n'est pas le minimum vital d'argent des autres. Cette Maserati sera le véhicule préféré de trafiquants, de princes qui ne travaillent pas, et autres stars du show-biz dont les acteurs doublés pour des cascades trop pérille...

le 02/11/2012 à 11:33
Signaler
-les trafiquants roulent en allemande. ils rouleraient en jaguar sinon. -les véhicules du groupe Fiat ont une extension de garantie jusqu'a 8 ans. -merci et au revoir.

le 02/11/2012 à 13:56
Signaler
ben oui c'est une EXTENSION de garantie jusque 8 ans et combien tu la payes ?

à écrit le 01/11/2012 à 13:54
Signaler
La compétition pour la compétitivité peut nous mener par le dumping compétitif social et le dumping compétitif des salaires à perdre tous les droits acquis par nos ancêtres, qui souvent ont payé de leur vie ces progrès sociaux. Considérant que la com...

le 01/11/2012 à 14:26
Signaler
"Considérant que la compétitivité d'un pays dépend en grande partie de facteurs naturels et immuables" vision totalement perimee et marxiste. A vous ecouter, on ferme les frontieres aux etres humains et aux marchandises. Prenez n'importe quel exemple...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.