Les bénéfices de la Bourse de Londres font du sur-place

 |   |  228  mots
Le gestionnaire des Bourses de Londres et de Milan affirme que le rachat de LCH. Clearnet avance bien.  Copyright Reuters
Le gestionnaire des Bourses de Londres et de Milan affirme que le rachat de LCH. Clearnet avance bien. Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le bénéfice net du London Stock Exchange a stagné, au premier semestre de son exercice 2012/2013, à 116 millions de livres sterling.

Le London Stock Exchange (LSE), qui gère les Bourses de Londres et de Milan, a publié vendredi une stagnation de son bénéfice net, à 116 millions de livres sterling (114 millions d'euros), au titre du premier semestre de l'exercice 2012/2013, qui s'achèvera en mars. La faute à la crise financière et économique, qui rend les investisseurs prudents et pèse donc sur l'activité boursière du LSE. "Nous continuons à nous adapter à un paysage réglementaire changeant et les conditions de marché restent difficiles dans certaines activités", a commenté le directeur général du groupe, le français Xavier Rolet.

Le LSE ajoute que le processus d'autorisation pour la prise de contrôle d'un maximum de 60% de la chambre de compensation LCH.Clearnet progresse bien. Il a notamment reçu le feu vert de l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP) française. Via cette opération, la Bourse de Londres, sous l'impulsion de  Xavier Rolet, poursuit sa stratégie de diversification, dans les produits (taux, dérivés...) ou bien encore dans la chaîne de traitement des transactions financières. L es chambres de compensation semblent en effet promises à une forte croissance de leurs activités, les régulateurs mondiaux entendant faire transiter de plus en plus de dérivés de gré à gré - comme les credit default swaps (CDS) - par leur intermédiaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :