Renault et les centres Leclerc s'unissent pour accélérer le déploiement des bornes pour véhicules électriques

Renault et les centres E. Leclerc vont promouvoir les bornes de recharge, indispensables pour faire décoller le marché de la voiture électrique. Un partenariat "vert".

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Michel-Edouard Leclerc, président des centres E. Leclerc, et Carlos Tavares, directeur général délégué de Renault, ont appelé ce mardi à une accélération du déploiement des bornes de recharge pour voitures électriques. Devant le centre E. Leclerc de Pont-l'Abbé (Finistère), tout juste équipé de dix bornes électriques et à qui le constructeur français a remis dix petites Zoé électriques, les deux dirigeants ont annoncé le lancement en janvier du "Z.E. Club des 50", qui doit unir dans chaque région un centre E. Leclerc et une concession Renault. Objectif : "développer la mobilité électrique en France" par le biais notamment du déploiement de bornes de recharge. A terme, 500 adhérents E. Leclerc et 500 concessionnaires Renault présents sur le territoire français sont appelés à s'y associer.

Certificats d'économies d'énergie

Mais, Michel-Edouard Leclerc souhaite que les bornes électriques soient éligibles à la production de certificats d'économie d'énergie (CEE). "Concrètement, notre société coopérative d'approvisionnement pétrolier (SIPLEC), astreinte à cette obligation, assurerait le financement (des installations de bornes) pour tous nos adhérents", indique le dirigeant dans un courrier adressé lundi au Premier ministre Jean-Marc Ayrault. "En trois ans, la France pourrait ainsi se doter d'un maillage performant sur tout son territoire", assure l'homme d'affaires. 

5.000 bornes seulement

"Nous avons aujourd'hui 5.000 bornes de chargement, ceci n'est pas suffisant et représente un handicap pour notre pays", affirme pour sa part Carlos Tavares. L'Alliance Renault-Nissan a investi plus de 4 milliards d'euros pour le développement de véhicules électriques. Et, après avoir livré plus de 16.000 véhicules"zéro émission" en Europe, Renault commercialise sa nouvelle petite voitures électrique, la Zoé, produite en France. Dans l'Hexagone, les immatriculations de voitures électriques neuves ont atteint 2.271 voitures au premier semestre, selon le CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles), soit 0,2% du marché total seulement. En dehors de PSA et Renault, la gamme d'électriques comprend essentiellement en Europe des véhicules de test, pas vraiment commercialisés. PSA propose toutefois aux clients les Peugeot Ion et Citroën C-Zéro, dont 1.300 exemplaires de chaque ont été immatriculés en France sur onze mois ! Renault compte dans sa gamme les Kangoo ou Fluence Z.E. ainsi que le quadricyle Twizy, en attendant la Zoé.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 19/12/2012 à 20:53
Signaler
Vu le niveau des services dans ses concessions, Renault ferait mieux de vendre ses voitures dans les centres Leclerc !

à écrit le 19/12/2012 à 9:55
Signaler
Le parking du Leclerc de Gaillac est déjà recouvert de panneaux solaires. Je n'aime pas mes courses dans un supermarché et encore moins chez Leclerc assez fort dans l'enfumage de la clientèle, mais là j'y vais sans trop de difficultés, car ça me semb...

le 25/11/2014 à 16:50
Signaler
C'est modeste mais compte-tenu de l'adversité fiscale et réglementaire c'est une vraie performance

à écrit le 19/12/2012 à 9:29
Signaler
Renault chez Leclerc, Peugeot chez Lidl, Citroen chez Monoprix, Mercedes chez Fauchon, trop fort les nouveaux lobbys j'espère qu'il y aura des cartes de fidélité.

à écrit le 19/12/2012 à 6:33
Signaler
L'Etat a en charge d'implanter des bornes sur tout le territoire et de soutenir la filière électrique. Voir la circulaire sur le site : http://www.france-mobilite-electrique.org/jean-marc-ayrault-mobilise-l-etat-et-les-collectivites,4094.html

à écrit le 19/12/2012 à 6:06
Signaler
En France pour l'instant on veut nous IMPOSER le tout électrique certains pays ont misé sur plusieurs possibilités dont la pile à combustible H2. La France comme d'habitude se fera rouler par les lobbies et cela au détriment d'une vision plus large d...

le 19/12/2012 à 12:35
Signaler
Oui, mais pour faire du H2 il faut de l'eau et de .... l'électricité. retour à la case départ.

à écrit le 19/12/2012 à 4:42
Signaler
Très bonne idée, surtout s'il y a aussi des recharges solaires etc car les toits des supermarchés sont immenses et inutilisés tout comme leurs parkings et s'il est possible de louer des véhicules électriques. A voir aussi la recharge en 15 minutes de...

à écrit le 18/12/2012 à 23:36
Signaler
C'est pas des bornes de rechargement qui manque mais des véhicules électriques capables de faire un aller retour au supermarché sans obligation de recharger sur le parking. La voiture électrique est un luxe car il faut obligatoirement avoir une autre...

le 19/12/2012 à 4:47
Signaler
Le véhicule électrique pour les moyennes distances et le train + location pour les plus longues distances c'est aussi une solution car dans la pratique peu de gens font beaucoup de km chaque jour et les véhicules sont pour beaucoup souvent à l'arrêt ...

le 19/12/2012 à 7:39
Signaler
à sans illusion, vous faites plus de 150 km (autonomie réelle de la Zoé) pour aller au supermarché...? alors évidement, si vous habitez au fin fond du Cantal ou de l'Aveyron (je n'ai rien contre cette très belle région, j'y vais souvent en vacances) ...

le 19/12/2012 à 9:41
Signaler
vous oubliez la location de batterie à mini 80 Euros/mois au prix du GO actuel (1,32 euro/litre) et une consommation de 4, 5 l au 100 KM vous pouvez dejà faire 80 / 1,32*4,5 1346 km en diesel ce qui est loin de la moyenne natianale

le 21/12/2012 à 6:33
Signaler
Si on fait juste un calcul economique, vous avez oublie la differenece de prix d'achat payee souvent a credit, la difference du cout de maintenance, la difference du cout de l'assurance qui devrait etre moins chere,...Je pense que le 1346 km devient ...

à écrit le 18/12/2012 à 22:08
Signaler
Les bornes Peugeot et Renault sont compatibles ?

à écrit le 18/12/2012 à 20:21
Signaler
Intervention de l?État également qui impose aux administrations de s'équiper de véhicules électriques et de bornes adocs, soit un soutien indirecte à Renault.

le 18/12/2012 à 20:53
Signaler
vous préférez qu'ils soutiennent Ford ou Volkswagen (comme la gendarmerie il y a pas longtemps)???

le 19/12/2012 à 6:10
Signaler
Pas plus. Sauf que la libre concurrence en prend un coup avec l'argent des contribuables alors que Renault expatrie la construction de ses véhicules.

le 19/12/2012 à 6:31
Signaler
http://www.france-mobilite-electrique.org/jean-marc-ayrault-mobilise-l-etat-et-les-collectivites,4094.html

le 19/12/2012 à 7:33
Signaler
l'état (donc nous) est actionnaire de RENAULT à hauteur de 15.01%, alors personnellement, cela ne me gène aucunement que le gouvernement soutienne cette entreprise dans l'électrique, car RENAULT a ici l'occasion de devenir le leader incontesté de cet...

à écrit le 18/12/2012 à 19:44
Signaler
5000 bornes de chargement ? Elles doivent être bien cachées, je n'en ai encore jamais vu. Quant à faire la queue comme aux caisses, si jamais un jour la voiture électrique se développe...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.