Malade en Europe, le groupe Fiat cartonne au Brésil et aux Etats-Unis

 |   |  559  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Fiat annonce des ventes record au Brésil, où il vend presque deux fois plus de véhicules qu'en Italie. Sa filiale Chrysler est en plein boom aux Etats-Unis. Mais, miné par un marché transalpin en panne, le groupe turinois souffre énormément en Europe.

Malade  en Europe, Fiat cartonne au Brésil et aux Etats-Unis - via sa filiale Chrysler. Le groupe italien annonce ainsi une production et des ventes record au Brésil, son deuxième marché après les... Etats-Unis! La firme turinoise a vendu 838.219 véhicules au Brésil en 2012, soit sa meilleure performance depuis 36 ans qu'elle est installée sur place et une hausse de 11% sur 2011, voire de 10,2% sur sa précédente année historique de 2010. En tête du marché bréslien depuis plus de dix ans, Fiat a fait l'an dernier deux fois mieux que le marché lui-même (en croissance de 6,1% à 3,63 millions d'unités. Avec une pénétration de 23%, il y devance ses deux rivaux traditionnels: Volkswagen et Chevrolet (GM). Une belle performance due notamment au succès du petit véhicule d'entrée de gamme, la Uno, dont une version entièrement repensée a été introduite en 2010, et le pick-up bon marché Strada. Le groupe Fiat vend presque deux fois plus de véhicules au Brésil qu'en Italie!

Succès pour Chrysler

Aux Etats-Unis, Chrysler a annoncé jeudi une progression de ses ventes de 21%  l'an dernier à 1,65 million de véhicules. Les cinq marques de la filiale du groupe de Turin ont toutes enregistré des progressions de leurs ventes en 2012, avec même un record mondial historique pour Jeep, le célèbre spécialiste du 4x4. La marque Fiat, qui y écoule sa 500 "rétro", y remporte un franc succès. Belle revanche pour Chrysler, dont Fiat va détenir 65,17% des parts en exerçant une option pour acquérir 3,3% supplémentaires. La vieille société d'Auburn Hills (Michigan) avait dû se placer sous la protection de la loi sur les faillites (Chapitre XI) en 2009. La firme contrôlée par le consortium transalpin enregistrait en décembre dernier son 33ème mois consécutif de croissance.

Chute en Europe

En revanche, Fiat souffre de la dégringolade de près de 20% de son marché intérieur italien, qui redescend au niveau de 1979! Ses ventes y ont donc logiquement reculé du même ordre. Le groupe - avec ses labels Fiat, Alfa Romeo, Lancia et Jeep - n'occupe que 29,6% du gâteau automobile transalpin. A cause notamment de la chute du marché italien, mais aussi faute d'investissements dans de nouveaux modèles, le constructeur a vu ses immatriculations (hors utilitaires) reculer de 16% dans l'Union européenne (sur onze mois 2012) à seulement 730.250 unités. Paradoxalement, Fiat passe pour beaucoup plus innovant en Amérique du sud et du nord qu'en Europe. Chrysler, notamment, multiplie les nouveaux véhicules, alors que Fiat  manque cruellement de nouveautés en Europe. Malheureusement, ni Fiat ni Chrysler ne sont vraiment significativement implantés en Chine, en inde ou en Russie.

Pertes sur le Vieux continent

S'il avait sauvé Chrysler en 2009, aujourd'hui, c'est l'américain qui sort la tête de l'italien hors de l'eau en termes financiers. Sur les neuf premiers mois de 2012, l'ensemble Fiat-Chrysler affichait dans son ensemble un bénéfice net de 1,15 milliard d'euros, dont 1,8 milliard imputable à la filiale américaine. Mais, sans Chrysler, Fiat affichait une perte nette de 656 millions! Le résultat opérationnel total se montait, lui, à 2,77 milliards, quasi-stable. Mais, sans Chrysler, il redescendait à 175 millions. En ce qui concerne Fiat, le Brésil est un bon contributeur à ses résultats opérationnels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2013 à 21:28 :
quant vous parler des garanties kia et les autre de sept ans vous oubliez de dire que pour que pour la garanti fonctionne il faut faire tous les entretiens et vidanges a la concession et c est le coup de masse a chaque fois alors avant de comparer voyez les inconvenients de ces marques
a écrit le 05/01/2013 à 12:17 :
Beaucoup de Français ont choisi, ils préfèrent entretenir des chômeurs et critiquer le gouvernement quand les usines ferment. Mais bon, dans l'autoflagellation le Français excelle.
a écrit le 04/01/2013 à 9:55 :
fabriquer des voiture en Europe il faut avoir une puissance financière au niveau des allemandes ou japonais.Fiat,PSA,Renault ils sont tout ratés.
a écrit le 04/01/2013 à 6:43 :
Les Italiens qui, contrairement aux Allemands pour qui acheter du "Made in Germany" est l'un des dix commandements, manquent totalement de chauvinisme. Pour tout Italien qui se respecte, acheter du "Made in Italy" signifie ne pas vouloir se distinguer.
Alors on achète du Coréen, japonais ou allemand, moins souvent du français puisque pas assez exotique.
Réponse de le 04/01/2013 à 7:48 :
bien vu, les italiens ressemblent aux francais pour le fabriqué en France, on préfère, en France, également acheter japonais, coréenou allemand.
Réponse de le 04/01/2013 à 9:12 :
Vous avez raison, les français veulent acheter des voitures de qualité, fiables et avec une garantie digne de ce nom. Hyundai et KIA, avec leur garantie de 5 et 7 ans, l'ont bien compris...
Réponse de le 04/01/2013 à 9:35 :
Arrêtons de confondre promesse marketing, geste commercial et réalité.Une garantie de 5 ou 7 ans n'est en rien un gage de qualité ni de fiabilité. Il s'agit d'un geste commercial
Par ailleurs la nouvelle Clio est également garantie 5 ans et bénéficie d'une chaîne de distribution comme la Kia Rio, mais avec une meilleure motorisation, une meilleure finition et des standards de qualité et de fiabilité supérieurs aux Coréennes (malgré leur progrès indéniables).
Je vous invite à consulter le site de l'adac pour ce qui concerne la fiabilité des modèles, vous verrez que nombre de voitures françaises n'ont pas à rougir fassent aux modèles d'outre Rhin et je ne vous parle pas des modèles Coréens.
Réponse de le 02/02/2013 à 20:42 :
toujours aussi chavins et hors sujet en citant les voitures francaises alos que l on parle de FIAT AUTO mais on oublie de citer FIAT INDUSTIAL qui a realisè des benefices istoriques

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :