L'Autolib de Bolloré traverse l'atlantique

 |   |  185  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Bolloré a annoncé avoir signé un contrat avec la ville d'Indianapolis pour installer son service d'auto-partage électrique. Le groupe français espère conquérir de nouvelles agglomérations américaines.

Autolib traverse l'atlantique. Le groupe Bolloré vient de remporter un contrat pour son service d'auto-partage de véhicules électriques avec la ville d'Indianapolis aux Etats-Unis. Il s'agit du quatrième du genre décroché pour son service Autolib après Paris en 2011, l'agglomération lyonnaise (Bluely), puis Bordeaux dont le déploiement est prévu avant la fin de l'année.

Les étudiants moins friands de 4X4

Aux Etats-Unis, Autolib sera créé dans le cadre d'un partenariat public-privé qui comprendra 500 véhicules électriques et 200 stations. La mise en service est prévue pour 2014. Indianapolis est la capitale de l'Etat de l'Indiana et compte près de 859.000 habitants. Le groupe Bolloré semble toutefois viser les jeunes étudiants, très nombreux dans le centre de l'agglomération alors que le consommateur américain reste traditionnellement attaché à la culture du 4X4.

Vincent Bolloré s'est dit "enthousiaste à l'idée de participer à l'accélération de l'adoption des véhicules électriques en Amérique", dans un communiqué. Il souhaite poursuivre son développement outre-Atlantique et a évoqué des négociations avec plusieurs autres agglomérations et villes moyennes américaines.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2013 à 14:06 :
on en retrouvera bientôt au Mali, comme pour le vélib
Réponse de le 11/06/2013 à 16:11 :
Tout à fait. Le transfert technologique est en marche! ;-)
a écrit le 11/06/2013 à 11:21 :
Le nombre de 500 véhicules est celui d'un premier jet. L'idéal envisagé serait 10 fois plus important et la firme espère au minimum tourner à 3000 unités rapidement pour cette ville. Plus de 18 autres villes ont entamé des négociations ou des contacts rapprochés. Voilà qui prend l'allure d'une formidable réussite même si la rentabilité n'est pas au rendez-vous, elle le sera forcément à échéance moyenne. Le véhicule de Bolloré concurence principalement les catégories 2 roues ou les voitures d'occasion anciennes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :