Automobile : les constructeurs japonais accélèrent dans l'électrique

 |   |  319  mots
Nissan Leaf. Photo Nissan
Nissan Leaf. Photo Nissan
Toyota, Nissan, Honda et Mitsubishi jugent "crucial de développer rapidement des infrastructures pour promouvoir l'usage des véhicules utilisant l'électricité". Rois des véhicules électriques et hybrides, ils étudient le déploiement de 4.000 bornes rapides et de 8.000 bornes normales supplémentaires au Japon.

Le Japon donne l'exemple. Quatre constructeurs japonais ont annoncé ce lundi leur coopération pour installer des points de recharge supplémentaires pour véhicules électriques et hybrides rechargeables au Japon. Dans un communiqué commun, Toyota, Nissan, Honda et Mitsubishi jugent "crucial de développer rapidement des infrastructures pour promouvoir l'usage des véhicules utilisant l'électricité". Ces bornes de recharge peuvent être utilisées par les conducteurs pour recharger la batterie de leur véhicule, que ce soit une voiture propulsée à 100% par l'électricité ou une hybride rechargeable.

4.000 bornes rapides

Les quatre constructeurs expliquent  qu'il y a actuellement au Japon quelque 1.700 bornes de recharge rapide - avec lesquels une recharge quasi-complète  est possible en moins de 30 minutes - et 3.000 bornes publiques normales - avec lesquels le temps de charge peut aller jusqu'à huit heures. "Nous étudions le déploiement de 4.000 bornes rapides et de 8.000 bornes normales" supplémentaires, assure le communiqué commun.

Subvention de l'Etat

Le gouvernement japonais a prévu de soutenir les efforts des constructeurs, via une subvention de 100 milliards de yens (770 millions d'euros) pour l'année fiscale en cours (1er avril au 31 mars). Les autorités nippones espèrent que la part des modèles électriques et hybrides rechargeables constitueront de 15 à 20% des ventes de nouveaux véhicules dans l'archipel en 2020. Nissan est le numéro un mondial du véhicule électrique. Plus de 71.000 Leaf ont déjà été vendues à ce jour, indique Nissan. C'est le modèle électrique le plus vendu.

Les principaux marchés de cette berline compacte sont les États-Unis, avec environ 30.000 exemplaires, le Japon (28.000) et l'Europe (12.000). Mitsubishi y est aussi venu très tôt, puisqu'il a notamment fourni à PSA les Peugeot Ion et Citroën C-Zéro. Toyota est surtout impliqué dans les hybrides, dont il est le premier constructeur mondial, et hybrides rechargeables comme la Prius Plug In. Honda a un programme de futures modèles hybrides rechargeables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2013 à 14:37 :
Excellente initiative en attendant la mise au point d'un véhicule électrique autonome en énergie qui pourrait bientôt voir le jour. On ne peut prétendre à une sortie de crise économique et sociale quand dans le même temps plus de 1000 milliards d'euro ont été dépensés dans le monde en 2012 dans une énergie fossile, limitée, polluante, mortifère et non optimisée qu'est le pétrole par ailleurs déjà inaccessible pour plusieurs nations y compris au sein de UE.
"L'héritage inespéré des énergies combustibles fossiles incite à oublier provisoirement les principes d'une économie durable et à vivre au jour le jour." Wilhelm Ostwald
a écrit le 30/07/2013 à 6:05 :
Combien de millions de tonnes de charbon le Japon devrat importer d'Australie en plus pour faire tourner ses centrales electirque qui chargeront ces voitures?
Réponse de le 30/07/2013 à 10:51 :
Le japon utilise surtout le pétrole pour produire de l?électricité..de plus, le Japon a fait des gros progrès dans l?énergie éolienne...bientôt ils seront les premiers producteurs d?énergie éolienne..
Réponse de le 30/07/2013 à 12:24 :
Il me semble que depuis la fin des 90's le Japon a massivement investit dans l'éolien et l'hydro
a écrit le 30/07/2013 à 6:02 :
Tous les construteurs veulent toucher le bonus offert par la majorité des pays (Europe, USA). $5,000 en moyenne de benefice pur.
a écrit le 30/07/2013 à 0:23 :
Dès que les Coréens en sortent un, j'achète ! J'ai pas confiance dans les nippons...
Réponse de le 30/07/2013 à 9:21 :
Tu pourras venir la recharger à la maison, Raymond a installé une borne de rechargement rapide...
Réponse de le 30/07/2013 à 9:35 :
Raymond, c'est plutot une borne a dechargement rapide qu'il a ...
Réponse de le 30/07/2013 à 11:16 :
Sylviane, reste un peu discrète sinon Josiane va avoir des soupçons à propos de mes virées au club de boules !
Réponse de le 30/07/2013 à 11:47 :
Et bien vous avez tord. Les voitures japonaises sont très fiables. Elles se classent généralement loin devant leurs homologues coréennes. Regardez la dernière enquête de fiabilité de JD Power.
http://www.caradisiac.com/Enquete-Fiabilite-2013-JD-Power-Lexus-caracole-en-tete-84524.htm
Réponse de le 30/07/2013 à 12:28 :
Il ne faut pas répondre au légendaire Lou Papet c'est un membre du partie qui fait de la propagande. Laissez le brasser son air, il s'épuisera bien avant la réunification des 2 Corée...
a écrit le 29/07/2013 à 23:19 :
En plus Toyota prévoit de sortir un véhicule 100% solaire sous 2 à 3 ans. Cà faisait longtemps qu'il suivait et s'impliquait de près dans les courses de véhicules solaires qui existent depuis plus de 25 ans et l'arrivée de la Solarword GT et l'engouement qui a suivi avec la classe Michelin Cruiser avec déjà plus d'une dizaine de véhicules 2 à 4 places, plus de 600 km d'autonomie, 100 à 150 km/h a été un des éléments déclencheurs. Tout comme Michelin a développé des roues pour véhicules solaires, Corning des vitrages solaires auto, Unipol des revêtements de carrosserie ultra légers, le MIT des incrustations solaires etc Quelques exemples dont certains préparés pour être industrialisés : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bs2SIUcDXTI ou encore http://www.youtube.com/watch?v=5OSNjIn_hxc ou autres http://www.solarracing.org/2013/06/05/2013-world-solar-challenge-official-participants-list/
a écrit le 29/07/2013 à 19:47 :
et pendant ce temps en France les constructeurs se tirent dans les pattes et l?État avec la multitude de subventions et d'organismes existant sans parler des collectivités locales sont incapables de coordonner une norme (un standart..) et un réseau (installation dans les stations services existente, équipement de parking dans les zones commerciales........A quoi sert donc le ministère des transports et du développement durable !!!
Le véhicule se développera dès que son autonomie atteindra 250/300 kms avec le réseau adéquat et sous condition que les prix des locations de batteries tombent sous 50 euros par mois ce qui est loin d'être le cas
De quoi relancer le secteur et dans la production et dans la consommation et donc de l'emploi en perspective
Réponse de le 30/07/2013 à 8:57 :
construire un réseau de recharge à l'échelle européenne n'est pas une mince affaire :
- il y a une norme à établir concernant la prise de recharge côté véhicule: ça vient d'être décidé,
- il faut savoir qui paie l'installation des bornes de recharges, qui décide de leurs emplacement: en France, La Caisse des dépôts, Renault, EDF et sa filiale ERDF ainsi que la Compagnie nationale du Rhône (GDF Suez) viennent d?officialiser la création de GIREVE, une société commune visant à faciliter l?usage et l?accès aux infrastructures de charge publiques,
- il faut se mettre d'accord sur l'application numérique qui permettra de gérer la base de données européennes concernant les implantations, et le paiement sécurisé de chaque recharge,
Quant au prix de location des batteries, il baissera avec la fiabilité accrue de celles-ci, mais il augmentera avec l'évolution de leur capacité: à 500? le prix de vente du kiloWatt-Heure, une batterie de 22kW-H représente 40% du prix total de la Zoe,
le réseau se met en place lentement, les technologies sont au point et vont évoluer ; certains constructeurs ne sont donc pas pressés de mettre leur savoir faire sur un marché restreint.
Pendant ce temps, le moteur thermique évolue aussi, et ainsi dès 2020, nous clients n'auront que l'embarras du choix pour notre mobilité.
a écrit le 29/07/2013 à 19:24 :
Psa 1er constructeur de véhicule hybride en Europe on en parle pas !!
Réponse de le 29/07/2013 à 21:01 :
On ne risque pas d'en parler vu l'intox que vous nous vendez... Lol ! Vous voulez nous faire croire que PSA, on ne sait par quel miracle, a supplanter le géant Toyota, leader depuis toujours de l'hybride.
En fait vous confondez mon cher, PSA est leader de l'hybridation Diesel-électrique avec sa technologie Hybride 4, car Toyota se focalise sur l'hybridation Essence-électrique, mais s'agissant de l'hybride en général (essence et/ou diesel), Toyota reste le 1er constructeur de véhicule hybride, même en Europe !!
a écrit le 29/07/2013 à 19:01 :
La voiture elec est deja applicable aux trajets citadins : qui fait 120 km dans la journee avec sa C1 ou Twingo ?
Et c'est pas plus cher qu'un voiture thermique : 8 000 ? TTC pour une Mia.
a écrit le 29/07/2013 à 18:11 :
Tiens je croyais que ça ne marcherait jamais vu les commentaires de nos apprentis économistes sur Renault ..
a écrit le 29/07/2013 à 16:57 :
Ces voitures électriques peuvent être intéressantes si les infrastructures permettent aux conducteurs de développer leur aire d'extension maximale. L'Audi A1 e-tron, promet de belles performances et une consommation minimale pour un prix maximal. Il vaut mieux aussi regarder le prix de la voiture, si jamais elle serait trop chère, alors il serait préférable de regarder du côté de Renault qui a tous les brevets de la batterie électrique. Après, il faut les louer, mais on en a des neuves si les notres elles sont vieilles.
Réponse de le 31/07/2013 à 10:05 :
Ces voitures électriques peuvent être intéressantes si les infrastructures permettent aux conducteurs de développer leur aire d'extension maximale. L'Audi A1 e-tron, promet de mauvaises performances et une consommation maximale pour un prix totalement délirant. Il est préférable de regarder du côté de Renault qui a tous les brevets de la batterie électrique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :