Le patron de Dongfeng étudie la "rationalité" d'une entrée au capital de PSA

 |   |  259  mots
La Peugeot 508 chinoise est  produite par Dongfeng
La Peugeot 508 chinoise est produite par Dongfeng (Crédits : DR)
Pour la première fois, le groupe automobile chinois reconnait officiellement que des discussions ont lieu avec PSA. Mais "il est encore trop tôt" pour prendre une décision d'entrer au capital précise son président.

"Il s'agit (d'examiner) la rationalité" d'une éventuelle prise de participation du groupe Dongfeng dans PSA Peugeot Citroën, a indiqué ce jeudi le président du consortium public chinois Zhu Fushou,  en marge d'un salon automobile à Wuhan, selon l'agence Dow Jones Newswires.

"Il est encore trop tôt pour parler" des bénéfices que pourrait apporter au constructeur chinois une participation dans PSA, a ajouté Zhu Fushou. En évoluant à l'international, "nous ferons face à des résistances, du fait du protectionnisme commercial. Ce ne sera pas une aventure de tout repos", a averti le dirigeant.

Augmentation de capital

En manque d'argent frais, PSA prépare une augmentation de capital. La dernière assemblée générale des actionnaires en avril a autorisé le directoire de PSA a procéder à une augmentation de capital jusqu'à 177,4 millions d'actions, sur un capital social de  355 millions. Soit donc une augmentation pouvant aller jusqu'à 50% et en principe jusqu'à 1,5-2 milliards d'euros.

L'agence Reuters évoque une augmentation de  trois milliards d'euros, qui verrait l'Etat et le groupe chinois Dongfeng investir chacun 1,5 milliard d'euros et prendre chacun une participation de 20% à 30%. 

Dossier étudié le 22 octobre

Le capital de PSA Peugeot Citroën est contrôlé aujourd'hui à 25,2% par la famille fondatrice - qui possède 37,9% des droits de vote - et son allié américain General Motors qui en détient 7% depuis 2012.

Le quotidien Wall Street Journal, citant une personne proche du dossier, assure quant à lui que le conseil d'administration de PSA se réunira le 22 octobre, notamment pour étudier une possible injection de fonds de Dongfeng.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/10/2013 à 9:12 :
Le Chinois est poli mais il y a des limites !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :