General Motors confronté à une crise majeure de rappels

 |  | 430 mots
Lecture 2 min.
La Chevrolet Cobalt, concernée par les rappels
La Chevrolet Cobalt, concernée par les rappels (Crédits : Reuters)
GM a rappelé 1,6 million de véhicules pour des problèmes ayant provoque 12 décès. Le groupe auto américain risque d'être confronté à des problèmes de pièces détachées à présent.

GM qui a rappelé massivement des véhicules en raison d'un problème d'allumage, est confronté à un autre risque. Celui-ci concerne cette fois le marché des pièces détachées, selon l'agence Reuters. De fait, les réparateurs automobiles assurent qu'il est encore possible d'acheter des systèmes d'allumage du groupe américain, fabriqués par Delphi Automotive, qui portent le même numéro de référence que le produit responsable du rappel massif. Ces systèmes ne sont pas forcément défectueux, mais il est pratiquement impossible de savoir s'il le sont à moins de les démonter ou de vérifier le processus de fabrication.

34 accidents et 12 décès

General Motors a rappelé le mois dernier 1,6 million de véhicules pour corriger un problème d'allumage, qui pouvait provoquer des coupures de contact inopinées, parfois à grande vitesse, et empêcher les airbags de se déployer en cas d'accident. Selon le constructeur américain, ce problème est lié à 34 accidents ayant provoqué 12 décès. Le groupe automobile du Michigan a annoncé mi-mars qu'il passerait une charge de 300 millions de dollars (215 millions d'euros) dans ses comptes, essentiellement pour couvrir les coûts liés à cette défaillance.

La nouvelle directrice générale du groupe de Detroit, Mary Barra, a déclaré la semaine dernière n'avoir été informée en détail de ces problèmes d'allumage que le 31 janvier , soit deux semaines après sa nomination à la tête de l'entreprise.

Précédent de Toyota

Le groupe américain, qui a perdu sa couronne de numéro un mondial au profit de Toyota et même sa deuxième place au profit de Volkswagen, assure faire son possible "pour assurer la sécurité et la tranquillité d'esprit de nos clients" et réaffirme son engagement "à régler ce problème d'une manière qui mérite leur confiance".

Tous les constructeurs frappés par de telles campagnes ont le précédent fâcheux de Toyota en tête. Toyota avait connu une crise majeure en 2009 et 2010, lors d'un rappel en urgence de près de 9 millions de voitures dans le monde, notamment aux Etats-Unis, à cause de problèmes de pédales d'accélération pouvant se bloquer et de freins réagissant tardivement. Une affaire, gonflée par les politiques et médias américains qui se vengeaient ainsi indirectement du succès de Toyota aux Etats-Unis, alors que GM et Chrysler étaient au bord de la faillite. Ce rappel massif a nui terriblement à l'image du groupe nippon outre-Atlantique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2014 à 5:10 :
N'empêche Toyota reste objectivement la meilleure marque de voiture avec Honda et Mazda en terme de fiabilité , 15 ans sans aucun souci et les audis? lol
a écrit le 27/03/2014 à 13:55 :
C'est un problème qui semble ne concerner que les Américains .
J'espère que ce problème d'allumage ne concerne pas Opel , marque qui est déjà en difficulté en France .
a écrit le 27/03/2014 à 13:35 :
C'est bien eux qui devaient sauver Peugeot et lui expliquer comment construire des voitures. Je rigole...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :