Renault augmente ses ventes avec Dacia, pas son chiffre d'affaires

 |   |  378  mots
Dacia Duster, le succès de Renault
Dacia Duster, le succès de Renault (Crédits : DR)
Renault a accru sur le trimestre ses immatriculations de 4,7% dans le monde. Mais le chiffre d'affaires stagne. Grâce au roumain Dacia, il progresse fort en Europe.

Renault vend plus, ça c'est ne bonne nouvelle. Dans un marché automobile mondial en hausse de 4,7%, les immatriculations du groupe Renault ont augmenté de 5,1% à 636 239 unités au premier trimestre. En Europe, le constructeur progresse de 17,7 %, dans un marché en croissance de 8,2 % (voitures et utilitaires). Les hausses les plus fortes sont enregistrées en France (+8,2%), en Italie (+37,4%), en Espagne (+21,4%) et au Royaume-Uni (+100%). La marque au losange proprement dite revendique une pénétration de 7,2%, en hausse de 0,1 point (utilitaires compris).

Dacia cartonne

Mais le grand boom en Europe provient de la filiale à bas coûts roumaine Dacia. Celle-ci a connu la plus forte progression du marché avec une croissance trimestrielle de 46% et affiche une part de marché de 2,5 % (+0,6 point), grâce notamment à une forte dynamique au Royaume-uni.  Les Logan et Sandero ont été renouvelées récemment et la dernière - cinq portes - est très prisée. Quant au Duster, il cartonne. Au niveau mondial, le 4x4 demeure le véhicule le plus vendu du groupe avec 97.280 unités.

Hors d'Europe, les immatriculations du constructeur, essentiellement constituées de modèles de la gamme "Entry" sous les marques Renault ou Dacia selon les marchés, chutent de 7,9%. Dans la région Amérique (latine), les ventes sont en progression de 8,9%. Mais elles s'effondrent de 15% dans la région Europe (Bulgarie-Roumanie) et Méditerranée, de 30% en Asie-Pacifique , en raison notamment du déclin en Iran, un gros marché traditionnel pour la firme tricolore. Renault ne peut tirer profit de la Chine, puisqu'il n'est encore que très peu présent. Il ne produira sur place qu'à partir de 2016.

Chiffre d'affaires stagne

Si les immatriculations montent globalement, cela n'entraîne pas de hausse du chiffre d'affaires, qui stagne. Au premier trimestre 2014, il atteint 8,26 milliards d'euros. Celui des activités automobiles seules recule de 0,1% à 7,73 milliards. La variation des taux de change explique cette situation, mais aussi le fait que les véhicules les plus vendus soient des modèles de la gamme "Entry" à (relativement) bas prix.

Renault se borne à prévoir sur l'année 2014 une hausse des immatriculations et du chiffre d'affaires (à taux de change constants), une amélioration de la marge opérationnelle et un "free cash-flow" (flux de trésorerie) opérationnel des activités automobiles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2014 à 23:19 :
Normal, ils vendent moins cher et vous emmerdent!
a écrit le 25/04/2014 à 17:00 :
C'est logique, et il se passe avec Renault-Dacia le même qui se passe avec le service de presse de l'Elysée, c-à-d, la grande presse parisienne, et Airbus. Les ventes des Airbus sont annoncées en grande fanfare par nos médias comme si c'était une affaire uniquement française. Or puisqu'il s'agit d'un consortium européen à quatre, il est tout à fait normal que le chiffre d'affaires "français" par rapport aux ventes des Airbus ne soit qu'un quart des montants ! elementary, my dear Watson, pas de quoi pavaner, mais il faut le dire aux rédactions...
Réponse de le 28/04/2014 à 21:26 :
Dacia est contrôlé à hauteur de 99,43% par Renault SA, alors pas de quoi comparer à Airbus. D'ailleurs, je ne sais pas quelle presse vous lisez, parceque la presse que je lis fait toujours la part belle à l'entreprise Européenne concernant Airbus, cessez de critiquer la France et le Français, car de la Corse à la Bretagne en passant par le Pays Basque et l'Alsace il y a tout un monde qu'il est impossible de déterminer en trois phrases tout autant que dans un roman!
a écrit le 25/04/2014 à 14:48 :
les connaissances économiques de mes compatriotes m'affligent, je comprends pourquoi de plus en plus de français quittent la france
a écrit le 25/04/2014 à 13:39 :
C'est marrant, mais l'analyse de cet article ne mentionne absolument pas ce que Renault mentionne dans son communiqué de presse : à savoir un effet mix prix positif de 1,3 point ...
Coïncidence ??? Non je ne crois pas non.... comme d'habitude ...
a écrit le 25/04/2014 à 12:43 :
Ce qu'oublie de dire l'article c'est que vendre en masse des véhicules à bas couts pourra s'averer très gagnant dans quelques années. Tous ces véhicules, même si la marge a la vente n'est pas forcement énorme, auront besoin d'entretien, et de pièces de rechange, parfois payé au prix fort!!

Tous ces véhicule de la gamme entry assurent une petite rente aux constructeurs pour une bonne dizaine d'année...
a écrit le 25/04/2014 à 11:46 :
Ce matin, il a été annoncé que Renault devrait retarder ses prétentions très hasardeuses en Russie ...

il ne faut pas croire la communication des dirigeants de Renault, leurs affaires ne tournent pas bien mais il leur reste à leurrer la bourse pour éviter le désastre.
Réponse de le 25/04/2014 à 11:56 :
Sources SVP ? Car "il" je ne le connais pas.
a écrit le 25/04/2014 à 10:50 :
Très bonne stratégie de renault qui, avec son allié nissan, se partage les grandes zones mondiales. De plus avec Avtovaz (Lada) en cours de modernisation et de fusion avec l'alliance il y a un potentiel énorme. Attention de ne pas confondre pour certains du bas de gamme et du low cost, c'est différent. Dacia est une réussite à mettre à l'actif de renault
a écrit le 25/04/2014 à 10:15 :
C'est plutôt une bonne nouvelle. Car à chiffre d'affaires constant ou presque et en vendant plus de véhicules "entry" avec de bien meilleures marges et sur le marché européen de surcroit; on peut dire que RENAULT ne s'en sort pas si mal compte tenu du marché et conforte sa "stratégie".
a écrit le 25/04/2014 à 10:01 :
Si l' on doit bien comprendre: groupe renault s' écrase partout dans le monde sauf en europe..
Réponse de le 25/04/2014 à 11:57 :
Relisez l'article. Où avez lu que Renault "s'écrasait" partout ?
Réponse de le 25/04/2014 à 12:30 :
Hors d'Europe, les immatriculations du constructeur, essentiellement constituées de modèles de la gamme "Entry" sous les marques Renault ou Dacia selon les marchés, chutent de 7,9%. Dans la région Amérique (latine), les ventes sont en progression de 8,9%. Mais elles s'effondrent de 15% dans la région Europe (Bulgarie-Roumanie) et Méditerranée, de 30% en Asie-Pacifique
Réponse de le 25/04/2014 à 17:08 :
Si vous saviez lire, vous auriez vu que les ventes mondiales du groupe progressent plus rapidement que le marché mondial, et donc que Renault gagne des parts de marché sur ses concurrents. Peut-on appeler cela un effondrement ?
a écrit le 25/04/2014 à 9:58 :
...."...la variation des taux de change explique cela... ".. du pipeau ! la communication renault égale à elle même ! vous pouvez m' expliquer en quoi cette variation des taux de change n' affecterait pas alors vag et autres ? vous pouvez m' expliquer à quoi sert la direction financière de renault basé à Genève en Suisse ? et la quantité faramineuse de filliale renault dans tout les paradis fiscaux exotique ou il n' est vendu ni produit aucune bagnole ?
Réponse de le 25/04/2014 à 10:45 :
expert comptable ... ou pas...L'article ne dit pas si les autres constructeurs ont le même soucis... ils l'ont peut être également. par ailleurs, on peut imaginer que tous les constructeurs ne sont pas présents dans les mêmes proportions dans tous les pays, du coup les variations de taux de change d'une monnaie peuvent avoir des effets différents selon les constructeurs…
entre vendre deux voitures par an en Papouasie et en vendre 500 000, une variation du taux de change de la monnaie de Papouasie n’aurait pas le même effet
a écrit le 24/04/2014 à 22:51 :
Bonne analyse. Cependant ne pas la mener au bout induit certaines croyances. On se moque du CA d'une entreprise, ce qui compte c'est la rentabilité et les cashflows. Or ce qui n'est pas précisé, c'est que les marges de la gamme entry de Renault sont hallucinantes (+de 10% sur chaque véhicule!). Si Renault ne vendait que du Dacia, certes son CA baisserait mais son résultat exploserait !!!
a écrit le 24/04/2014 à 20:08 :
C'est une stratégie très stupide que de vendre plus pour perdre plus ...
Renault est dirigé par des ''gloriolleux'' parfaitement incompétents;
Réponse de le 25/04/2014 à 11:57 :
sauf que à c'est pas le but... le CA stagne à cause des taux de change: si les ventes avaient été moindres, les pertes auraient été importantes car moins une usine produit, plus elle coûte cher en proportion (les coûts fixes sont.... fixes ...et donc ne changent pas en fonction du volume produit).
a écrit le 24/04/2014 à 19:32 :
Chiffre d'affaires stagnant: pas étonnant, Renault et Dacia spécialisés dans la voiture bas de gamme à prix faible. Il faut choisir entre nombre de véhicules écoulés et chiffre d'affaires. mais maintenant l'image bas de gamme colle à la peau de Renault.
Réponse de le 24/04/2014 à 20:44 :
Quelle stupidité ces remarques sur le chiffre d affaire qui baisse et sur une pseudo chute du groupe. C est une croissance en volume qui est digne des coreens et je suis certain que la rentabilité sera en hausse ce qui est de loin le plus important. Une fois de plus un article sensationnaliste et des commentaires ineptes et denigrants
a écrit le 24/04/2014 à 19:04 :
Renault ne publie pas le bénéfice triméstriel, ou c'est un oubli de l'auteur ?
Réponse de le 24/04/2014 à 19:14 :
Non ce n'est pas un oubli. Renault comme PSA ne publie pas de résultat trimestriel

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :