Renault réussit avec les Dacia roumaines, pas avec les Lada russes

 |   |  759  mots
La Granta, un des fleurons de Lada.
La Granta, un des fleurons de Lada. (Crédits : DR)
Avtovaz, le premier constructeur auto russe dont l'Alliance Renault-Nissan est en train de prendre le contrôle; accuse des lourdes pertes. Les ventes du fabricant des Lada plongent. Qualité et productivité restent mauvaises.

Renault, le roi des voitures à bas coûts, cartonne avec les Dacia roumaines, mais pas avec les Lada russes. Il est vrai que ce n'est pas la faute du constructeur français si les Lada se vendent mal. La plupart des modèles du premier constructeur automobile russe Avtovaz ont été conçus avant que Renault ne prenne le contrôle de la firme de Togliatti. Il n'empêche: Avtovaz, en cours d'absorption par l'Alliance Renault-Nissan, a annoncé ce vendredi  une perte nette de 7,9 milliards de roubles (161 millions d'euros) l'an dernier. La perte est sensiblement supérieure, in fine, à ce qui avait été annoncé fin février.

Ventes en chute

Son chiffre d'affaires a pour sa part reculé de 6,8% à 177 milliards de roubles (3,6 milliards d'euros), alors que le constructeur avait initialement estimé le recul à 4%. Les ventes d'Avtovaz ont accusé une chute de 12%. Sur la seule Russie, qui absorbe l'essentiel des ventes, Avtovaz a  plongé carrément de 15% à 456.309 unités l'an passé. Soit nettement plus que les immatriculations totales de voitures neuves (-5%) l'an dernier, selon l'Association des entreprises européennes (AEB).

Avtovaz n'occupait plus l'an passé que 16,4% de part de marché en Russie (18,3%  en 2012). Et, sur les deux premiers mois de 2014, la chute s'accélère (-19% en Russie), alors que le marché total recule de 4%. La pénétration n'atteint plus que 15%.

"2013 n'a pas été une année facile pour notre entreprise", souligne le suédois Bo Andersson,  patron d'Avtovaz et ancien Directeur des achats de GM. "Notre principal objectif en 2014 est de rendre l'entreprise bénéficiaire", a-t-il précisé, affirmant vouloir se concentrer sur la "hausse de la productivité du travail, la hausse de la qualité de la production, le lancement de nouveaux modèles et la réduction des dépenses". Il y a du boulot. Les Lada sont traditionnellement d'une déplorable qualité.

Et, malgré l'aide des ingénieurs de Renault, les niveaux de productivité sont très loin de ceux de la concurrence internationale. Bo Andresson avait annoncé en janvier dernier la suppression en 2014 de 10% du personnel d'Avtovaz, soit 7.500 postes. Avec 70.000 personnes pour fabriquer un demi-million de véhicules, la firme doit être le constructeur mondial ayant le plus mauvais rapport chiffre d'affaires par salarié... Et de très loin.

Fleuron de l'époque soviétique

Fleuron de l'époque soviétique, bâtie dans les années soixante avec l'aide des ingénieurs de Fiat pour produire la Fiat 124 de 1966 - dont la production a été stoppée en début d'année 2012 -, l'usine géante de Togliatti (à un millier de kilomètres au sud-est de Moscou)  vise une production de presque un million d'unités vers... 2017. On en est loin. Longtemps constituée de modèles archaïques, au manque de fiabilité légendaire, mais pas chers, la gamme se renouvelle progressivement, avec l'aide de Renault. Mais, on n'en est qu'au début.

Grâce à une nouvelle ligne de production pour véhicules sur plate-forme de la Logan, Avotovaz fabrique aujourd'hui des modèles pour Nissan et va en assembler très prochainement pour le compte de Renault. On évoque les Logan II et Sandero II.

En décembre 2012, Carlos Ghosn - PDG de Renault et de son allié japonais Nissan -, Serguei Chemezov, Directeur général de la société publique Russian Technologies, ainsi que Igor Komarov, alors PDG d'Avtovaz, avaient scellé à Moscou un accord final permettant à Renault-Nissan de prendre le contrôle du russe.

L'accord prévoit que l'Alliance Renault-Nissan apportera 600 millions d'euros, qui lui donneront 67,13% des parts de la co-entreprise d'ici à la fin du premier semestre 2014. Cette dernière détiendra à son tour 74,5% du capital du constructeur. Renault devrait détenir 50,1% de la société-commune d'ici à juin 2014. Nissan, qui n'était pas auparavant actionnaire, vise une participation à hauteur de 17%.

Renault va mieux qu'Avtovaz

Renault avait déjà déboursé en février 2008 un milliard de dollars (750 millions d\'euros) pour acquérir 25% plus une action du groupe auto russe, dont Carlos Ghosn a pris fin juin dernier  la présidence du conseil d'administration.

La marque Renault, heureusement, se débrouille mieux en Russie qu'Avtovaz, produisant à Moscou ses Logan, Sandero et Duster à bas coûts. Renault est la  deuxième marque locale derrière Lada. La firme au losange n'a reculé que de 1% sur les deux premiers mois de l'année avec une part de marché supérieure à 8%. Renault devance (de très peu) son allié japonais Nissan, en plein boom, Hyundai, Kia, Chevrolet (GM). Renault annonce par ailleurs une bonne rentabilité pour ses opérations russes.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2014 à 14:16 :
Il faut changer les habitude de travail, produire des nouveaux modèle, relancer les chaînes de production..... Des modèle fiable, bien consu pour le pays.....
a écrit le 30/03/2014 à 3:11 :
A mon avis, par les temps qui courent avoir une marque estampiller nationale ne sera pas une mauvais affaire a moyen terme. On verra dans un ou deux ans comment le marché va se comporter pour ceux qui ne sont pas sur le terrain et qui tire dans le dos. On a deja Mastercard qui va sans doute se poser quelques questions sur sa stratégie eurasiatique.
Réponse de le 30/03/2014 à 14:58 :
La Russie punit déjà les voitures importées par des lourdes taxes et pour cette raison tous les grandes constructeurs (GM, Ford, VW par exemple) ont massivement investi dans leurs usines dans ce pays. Posséder une marque locale n'est pas forcément un avantage dans un pays émergent parce que ces marques ont souvent un image déplorable (c'est certainement le cas de Lada en Russie) et les gens cherchent le prestige des grandes marques occidentaux. De l'autre côté, en ces de regain massif de nationalisme Russe, ils vont renationaliser leur industrie automobile et mettre les occidentaux dehors auquel cas Renault perdra son investissement.
a écrit le 29/03/2014 à 18:33 :
Lors des premières années de la reprise de Dacia, les ventes avaient chuté aussi, le temps de moderniser la gamme.
a écrit le 29/03/2014 à 12:59 :
Renault essaie de s'associer avec n'importe quelle marque automobile, presque dans le désespoir, toutefois en gardant dans l'esprit la consigne de "vouloir le beurre et l'argent du beurre". Si l'association marche bien, la marque étrangère devient "Renault", se non c'est la faute à celle-là et on l'abandonne. Ainsi comme Airbus, un consortium de 4 pays qui marche actuellement et on considère (dans l'Hexagone) comme des "avions français". Jusqu'au jour où Airbus dégringole.
Réponse de le 09/04/2014 à 21:47 :
commentaire débile ! RENAULT et AIRBUS sont des fleurons français européens et mondiaux dont on n'a pas à rougir ! même si les productions sont réparties dans le monde entier et le capital dans plusieurs mains ! croyez-vous que Mercedes achèterait des Kangoo badgées à son nom et demain des SMART fabriquées sur la même ligne que la Twingo à Novo-Mesto si la qualité n'était pas conforme à son image ?
a écrit le 29/03/2014 à 8:45 :
En effet, avec Dacia roumaine marocaine Renault réussit à faire des pertes ... à chaque voiture vendue ... 900 000 000 euro de pertes en 2013.
Quelle réussite !
Réponse de le 29/03/2014 à 9:09 :
Tiens, c'est marrant, ce n'est pas ce qui est marqué en bas du bilan...
Réponse de le 29/03/2014 à 11:39 :
Il faut lire le bilan publié par Renault,
+1 498 000 000 de dividendes Nissan
-....586 000 000 résultats RenaultDacia
=...912 000 000 pertes RenaultDacia sans les dividendes Nissan

C'est dans le détail que le diable se cache
Réponse de le 29/03/2014 à 13:50 :
Si un vendeur de voiture le faisait a perte, aujourd'hui il vendrait autre chose... Si il vende une voiture c'est avec un profit. Et dans une voiture c'est un commerce sur plusieurs années. Il vous la vende (premier bénèf); pour plusieurs voitures il vous la rachète en dessous de ça valeur (second bénèf) bien sur vous en rachetez une autre en même temps. La voiture racheté est remise en vente a son prix normal ce qui contribue au second bénèf. Arrivé en fin de vie, votre voiture est racheté une misère (troisième bénèf) et elle est désossé pour vendre les principales pièces (quatrième bénèf) puis vendu au ferrailleur (cinquième bénèf). De plus tous au long de sa vie ils vous vendent les pièces détaché et les entretien pour ceux qui les font chez eux... Alors question de rentabilité, il y a peux de produit qui permettent a un industriel de faire autant de bénèf ! Les vendeurs de voitures sont loin d'être a plaindre !
Réponse de le 29/03/2014 à 23:07 :
Tapez "bilan annuel Renault" dans Google, et allez lire !
1735 de resultat net - 1234 de participation de Nissan à ce bilan = 501 de resultat positif pour Renault-Dacia-RSM...
Réponse de le 30/03/2014 à 11:08 :
c'est juste -> =...912 000 000 pertes RenaultDacia sans les dividendes Nissan
a écrit le 28/03/2014 à 23:07 :
Bonsoir.
Comme déjà précisé au précédent, les Russes attendent les nouveaux modèles Lada impulsés par Renault, ils boudent dont les anciens en attendant les nouveaux.
Je travaille en France en ce moment, notamment pour AVTOVAZ Renault et Nissan. L'entreprise Avtovaz est en pleine restructuration productiviste, nous verrons dans quelques années ce qu'il en est. Par contre j'aimerai que LaTribune propose des articles de qualité, et pas des élucubrations de journaliste ne sachant pas de quoi il parle.
PS: En réponse au titre de l'article: Les Russes attendent les nouveaux modèles Avtovaz développés avec Renault, c'est simple et logique.
a écrit le 28/03/2014 à 20:40 :
allez RENAULT, mettez vous à la tâche: je veux acheter une lada car j ai peu d argent.
de plus, je travaille déjà avec des russes et leur comportement me plait. Je travaillais avec des coréens et j appréciais leur travail (j ai alors acheté une coreenne). J'ai travaillé avec des francais.. mais j ai pas envie d acheter une voiture (pas rigolo le travail avec eux..). conclusion: traitez bien vos fournisseurs et alors in conseilleront autour d eux d acheter vos bagnoles.
a écrit le 28/03/2014 à 18:55 :
Le vrai titre doit être "... pas encore avec les Lada russes". Comme il est bien remarqué dans l'article, la gamme est vieillissante, il faut remplacer Priora par un modéle de classe C (prévu prochainement), ajouter un crossover (concept XRay présenté) et un utilitaire/monospace à base de Lodgy et les ventes peuvent décoller. L'amélioration du management et de la productivité vont aussi apporter leurs fruits. De plus, la baisse de rouble peut doper un peu les ventes des Lada (Granta la moins chère coute <5.000 euros). Egalement il ne faut pas oublier que Renault attaque le marché de plusieurs points (Renault, Nissan, Lada et prochainement Datsun) et surtout dans le segment inférieur. Ainsi, un certain cannibalisme est inévitable, mais l'importance est que les résultats communs progressent. Financièrement Renault a compensé la plupart de ses dépenses dans l'autoVAZ par la vente des licences (le plateforme B0 etc.). Donc, on est très loin d'une catastrophe. D'autre coté la situation économique en Russie et sur le marché d'autos en particulier n'est pas réjouissante. J'ai dit dès le début que les prévisions de 4 mln. voitures/an pour la Russie sont largement exagérées, même avec le pétrole à 150 USD/baril. On le voit maintenant.
Réponse de le 28/03/2014 à 23:12 :
Bonsoir.
Renault est en pleine restructuration, modernisation de Togliatti, attendons un peu pour voir. Pour les avoir côtoyé, les Russes sont des gens de qualité, tout comme les Américains et beaucoup d'autres. Avtovaz se transforme, il est logique que les anciens modèles Lada soient boudés par un marché de consommateurs attendant de nouveaux modèles.
a écrit le 28/03/2014 à 18:00 :
Le concept Lada XRAY dessiné par le designer des Volvo XC60 et Mercedes ML est tout simplement magnifique .
Ce concept a été élaboré sous l'impulsion de Renault .
Si un modèle inspiré de celui-ci était produit se serait un véritable changement .
Lada va peut être nous étonner .
Réponse de le 28/03/2014 à 18:12 :
C'est une question de goût.
a écrit le 28/03/2014 à 15:59 :
Renault pour la russie doit pousser encore plus loin la fabrication de models, pourquoi pas un patrol destine au marche russe, la multiplication des models des differentes marques est la solution,.
Et il en est de meme en france, les usines renault doivent fabriquer des modeles nissan afin d'accroitre la production.
Pourquoi renault actionnaire de nissan voit tout les models partir en angleterre a sunderland, avouez qu'un qashqai produit en france aurait pas ete usurpe vu le succes qu'on lui a reserver.
Infiniti pourrait produire en france sur les chaines renault.
Réponse de le 28/03/2014 à 22:59 :
Renault fabrique la Nissan Micre et le Nissan Primastar en France. Nonobstant, je comprend votre commentaire. Pancake
a écrit le 28/03/2014 à 15:12 :
Je laisse un commentaire apres avoir arrêté de rire ! Voici un journaliste qui sort un gros titre complètement erroné, il l'explique lui même au début de son article ("La plupart des modèles (...) ont été conçus avant que Renault ne prenne le contrôle"), et il continue par "il n'empêche" ....
C'est un truc du genre : "Bon, je raconte des conneries, mais comme j'aime bien dire du mal de Renault, je continue quand même !"..
(je vais peut être être censuré, non ?)
Réponse de le 28/03/2014 à 16:57 :
Non ,vous ne serez pas censuré. Quant aux "conneries", on vous les laisse! Même s'il n'est pas directement responsable des méventes de Lada, Renault est actionnaire de référence du constructeur depuis 2008 (six ans déjà). En outre, Carlos Ghosn a plusieurs fois répété que Renault serait "responsable" d'Avtovaz. Il n'est donc pas a absurde de parler d'échec chez Avtovaz. Ce qui prouve d'ailleurs que Renault a du mal jusqu'ici à se faire entendre et imposer sa stratégie. Non, ce n'est pas dire du mal de Renault. La preuve: tous les articles de La Tribune expliquant le succès de la gamme "Entry"....
Réponse de le 28/03/2014 à 18:29 :
vous oubliez de dire que Renault n'est pas actionnaire MAJORITAIRE de LADA... Ca change beaucoup de chose quand il s'agit de prendre les décisions qui font mal, non ?
Réponse de le 28/03/2014 à 18:51 :
et vous oubliez que changer les mentalités de 60 ans de communisme même quand on s'appelle RENAULT et qu'en plus on n'a que 25% du capital ce n'est pas une mince affaire. Par ailleurs tous les modèles LADA actuels malgré les améliorations qu'ont pu apporter les ingénieurs de RENAULT sont obsolètes surtout en face des modèles DACIA !
Réponse de le 28/03/2014 à 21:41 :
Renault n'a pas encore le contrôle d'Avtovaz ! Vous le dites vous-même !!! (" dont l'Alliance Renault-Nissan est en train de prendre le contrôle") C'est insensé !!! Et comparer les résultats de Lada aujourd'hui avec ceux de Dacia en considérant Renault de la même façon pour les deux cas est une aberration. (puisque vous n'aimez pas, sans doute avec raison, le mot "connerie")
Et vous ne parlez même pas de la Lada Largus, le première Lada produite sur base Renault... (oui, les Dacia sont concues par Renault)
Hallucinant cet article !
a écrit le 28/03/2014 à 14:32 :
La marque a été rachetée par Renault Nissan il y'a même pas 2 ans. Attendons les premiers modèles de cette nouvelle alliance avant de juger.

Le rachat de Nissan, Dacia et même Samsung Motors sont des succès.
Dacia bat record de vente sur record de vente, les ventes de Nissan explosent en Chine aux USA et aussi en Russie et la filiale coréenne voit ses ventes bondir de +17% en ce début d'année.
Réponse de le 28/03/2014 à 18:30 :
Pour Renault Samsung vous faites erreurs : après un bon décollage, ce fut la chute l'an dernier... C'est plutôt u échec pour Renault pour l'instant. La remontée de ce début d'année ne compense de loin pas la chute vertigineuse des années d'avant. En Corée, la part de marché a presque été divisée par 2 !
Réponse de le 28/03/2014 à 22:53 :
Renault Nissan Infinity vend autant de voitures aux USA que Audi, d'ailleurs, l'Alliance vend plus de bagnoles que tout le groupe Volkswagen. réunit.
a écrit le 28/03/2014 à 11:43 :
j'attends avec impatience votre pertinente analyse
Réponse de le 28/03/2014 à 13:00 :
godrev dit que renault lada c' est bien, lada c' est confortable, lada c' est français, lada c' est fiable comme une renault et que aodi volkswagen bugatti et ses 100 usines dans le monde ne vendent plus rien pour preuve ils en auraient ouvert une de plus sinon et que les profits fondent comme neige au soleil: 200 milliards seulement..
godrev comprend jean claude vandamme
Réponse de le 28/03/2014 à 13:24 :
En attendant les pousseurs de tôles chez les concessionnaires de marques teutonnes passent leur vie sur internet au lieu de vendre leurs tas de ferraille...
Réponse de le 28/03/2014 à 17:00 :
@alo, godrev GVodrev il valide l'analyse de il n'empêche, il dit qu' aussi bien les volumes de NISSAN et de RENAULT sont en croissance exponentielle en RUSSIE quand Volkswagen group s'y casse les dents et cela y démontre une fois de plus l'amateurisme de celui là comme aux US comme au UK comme en.. FRANCE... !!!
a écrit le 28/03/2014 à 11:37 :
cocorico pour renaul mais pour qu el retonbe pour la France en terme d emploies ? SI ENCORE LES RECHERCHES INOVENTE EN TRANSFORMATION DES VOITURES EN ECONOMIE D ENERGIE VL ELECTRIQUE ?MOINS LOURDE ?PLUS PETITE?
Réponse de le 28/03/2014 à 13:03 :
Nous pouvons toujours espérer créer en France, des postes de professeurs en orthographe et en grammaire. Il y a un marché à prendre :o))
Réponse de le 28/03/2014 à 18:17 :
Merssi poure vautres caumentèr jen é bessoint est an plusse je sui proffaiseure deus frenssait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :